Annuaire d' éditeur / DDK Editions
logo

DDK Editions

Maison d'édition à compte d'éditeur
3 oeuvres publiés par an

Contact

Adresse

38, rue de Cerçay, 91800 Brunoy
France

Maisons d'éditions similaires :

logo-similar-editor

Kennes

Maison d'édition à compte d'éditeur
logo-similar-editor

FYP éditions

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2006
100 livres au catalogue dont 15 publiés par an
FYP Éditions publie des ouvrages de référence sur tous les champs de l’innovation et les questions de société, ainsi que sur les nouveaux usages. Nos collections offrent aux spécialistes et au grand public des clés pour comprendre, des réflexions et des outils pour agir, et explorent les tendances futures qui peuvent susciter de profondes mutations.
logo-similar-editor

Lanskine Editions

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2008
45 livres au catalogue dont

Fondée en 2008 par Catherine Tourné, maison d’édition nantaise et parisienne, LANSKINE, attentive à la modernité, publie principalement de la poésie et des textes littéraires d’auteurs francophones porteurs d’une exigence langagière ou d’un ton.

Au gré des rencontres ou des découvertes elle est aussi ouverte aux traductions, aux romans et à tout texte qui par-delà de ses qualités stylistiques porte en lui une nécessité de langue.La notion de nécessité est bien sûr subjective et revendiquée par l'éditrice.

Les éditions LANSKINE souhaitent également susciter des collaborations entre les arts et particulièrement vers la musique entre compositeurs et écrivains.

logo-similar-editor

Doumayrenc

Maison d'édition à compte d'éditeur
logo-similar-editor

Nouveau Monde

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2000
650 livres au catalogue dont 50 publiés par an
Nouveau Monde éditions, maison fondée en l'an 2000 et spécialisée dans les domaines de l'histoire et des sciences humaines, publie des ouvrages sur le cinéma, l'histoire du renseignement, des romans policiers adultes et des dictionnaires illustrés, ainsi qu'une revue, Sang-froid, consacrée à la justice, l'investigation et au polar.
logo-similar-editor

Cairn (Editions)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1997
30 publiés par an
Créées en 1997 et installées à Pau (64), les Editions CAIRN publient au rythme d'une trentaine de titres par an, des ouvrages qui portent haut et fort l'Histoire, la Mémoire, la culture et le patrimoine des Pyrénées et du Sud-Ouest.
logo-similar-editor

Fleuve Editions

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1949
10000 livres au catalogue dont
Fleuve éditions (ou Fleuve noir avant 2013) est une maison d'édition1 française spécialisée dans le roman populaire, qui a été créée en 1949 par Armand de Caro, André de Caro, Robert Bonhomme et Guy Krill. Parmi les collections les plus célèbres de Fleuve noir, on peut citer Spécial Police (lancée en 1949), Espionnage (1950) et Anticipation (1951-1997, le numéro 2001 étant le dernier de la collection, suivi par un hors-série).
logo-similar-editor

Allia

Maison d'édition à compte d'éditeur
logo-similar-editor

L'Aire (Editions de)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1978
1500 livres au catalogue dont 40 publiés par an
Dans les années cinquante, des élèves et des amis d’André Bonnard, helléniste de renom, ont créé une revue, Rencontre. Parmi eux figuraient Michel Dentan, Jean-Pierre Schlunegger, Jean Pache, Georges Haldas, Lucien Dallinges, Philippe Jaccottet, Henri Debluë. Trois ans plus tard, la revue se transforma en coopérative et édita les principales traductions des classiques grecs. Philippe Jaccottet traduisit Le Banquet de Platon, Haldas se pencha sur Anacréon et Lucien Dallinges nous offrit une remarquable traduction de Travaux et les Jours d’Hésiode. Sous le nom de Coopérative Rencontre s’éditèrent les traductions d’André Bonnard. Celle d’Antigone reste la plus inspirée et la plus poétique. La plupart de ces titres ont été réédités plus tard dans la collection LE CHANT DU MONDE des éditions de l’Aire. [...]
logo-similar-editor

Ad Solem

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1992
Ad Solem, « vers le Soleil » : un nom, un esprit aussi, résolument tourné vers la « Lumière qui éclaire tout homme» (Jn 1, 12). Depuis 1992, chaque livre veut à sa manière être un éclat, une étincelle pour faire rayonner le sens ; un espace pour permettre la rencontre de l’Autre à travers le chemin des mots. Rencontre par le biais de l’écriture, laquelle, comme une trace, atteste le passage de Celui qui ne se laisse découvrir qu’après coup, dans la distance. Pendant quelques instants, le temps de lire une ligne ou une page, le lecteur abandonne sa volonté propre pour suivre l’empreinte laissée par les mots sur la surface de la page. Moments de communion avec l’auteur, dont les mots veulent réveiller en nous «le désir de l’éternité inconnue sous la douceur des mots connus» (saint Grégoire le Grand). On ne ressort jamais le même de la lecture d’un livre. L’édition est un art : un savoir-faire qui doit communiquer un savoir-vivre. Le livre, pour Ad Solem, n’est pas un moyen parmi d’autres de transmettre savoir et sagesse. Si le codex a remplacé le volumen aux premiers siècles du christianisme, c’est que sa forme traduisait le contenu de la foi dont son apparition est solidaire. Au déroulement infiniment répété du rouleau a succédé l’arrêt sur la page, la fin de la ligne. A l’éternel retour a succédé la Nouvelle Alliance. Aujourd’hui, les textes se déroulent sur l’écran des ordinateurs. Le temps du nihilisme se traduit par la civilisation du rouleau numérique. Comment être «à la page» aujourd’hui si le livre est menacé sinon de disparition du moins d’une marginalisation croissante ? Peut-être en reprenant conscience de ce que livre n’existe pas sans un regard qui se pose sur la page. Avant d’être un objet, le livre est un verbe : il «se livre» au regard. Quelqu’un s’y donne. Mais dans un retrait. « Il se tait et les mots qui nous restent s’écartent peu à peu pour laisser passer entre eux son regard » (Jean-Pierre Lemaire).
Pour écrire un commentaire, connectez-vous.