Annuaire d' éditeur / Pippa Editions
logo

Pippa Editions

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2006
Créées en 2006 les Editions PIPPA se sont rapidement développées. À l’origine de ce projet, Brigitte Peltier qui réalise son souhait de créer une maison d’édition indépendante en plein cœur de Paris. Les Editions PIPPA développent deux collections, Itinérances (voyage) et les P’tits Pippa pour la jeunesse. Pippa est avant tout une histoire de famille et une famille qui s’agrandit et se développe au gré des rencontres. En 2007, PIPPA crée le Salon des Éditeurs Indépendants du Quartier Latin qui a lieu chaque année à la mairie du 6e arrondissement de Paris et réunit, fin novembre, une centaine d’éditeurs dont une bonne partie animent un pôle jeunesse, offrant ainsi au jeune public de multiples activités pendant 3 jours. En 2008, PIPPA crée la Librairie des éditeurs indépendants au 25 rue du Sommerard à Paris dans le 5e, au pied de la Sorbonne et du Musée de Cluny (75005 Paris), librairie soutenant plus particulièrement les éditeurs jeunesse indépendants. Pippa y installe son bureau d’édition. En 2009, au sous-sol de la librairie, Pippa crée une galerie qui accueille artistes et illustrateurs pour la jeunesse.

Contact

bpeltier@noos.fr

Adresse

25 rue du Sommerard, 75005 Paris
France

Maisons d'éditions similaires :

logo-similar-editor

L'Aire (Editions de)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1978
1500 livres au catalogue dont 40 publiés par an
Dans les années cinquante, des élèves et des amis d’André Bonnard, helléniste de renom, ont créé une revue, Rencontre. Parmi eux figuraient Michel Dentan, Jean-Pierre Schlunegger, Jean Pache, Georges Haldas, Lucien Dallinges, Philippe Jaccottet, Henri Debluë. Trois ans plus tard, la revue se transforma en coopérative et édita les principales traductions des classiques grecs. Philippe Jaccottet traduisit Le Banquet de Platon, Haldas se pencha sur Anacréon et Lucien Dallinges nous offrit une remarquable traduction de Travaux et les Jours d’Hésiode. Sous le nom de Coopérative Rencontre s’éditèrent les traductions d’André Bonnard. Celle d’Antigone reste la plus inspirée et la plus poétique. La plupart de ces titres ont été réédités plus tard dans la collection LE CHANT DU MONDE des éditions de l’Aire. [...]
logo-similar-editor

Lanskine Editions

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2008
45 livres au catalogue dont

Fondée en 2008 par Catherine Tourné, maison d’édition nantaise et parisienne, LANSKINE, attentive à la modernité, publie principalement de la poésie et des textes littéraires d’auteurs francophones porteurs d’une exigence langagière ou d’un ton.

Au gré des rencontres ou des découvertes elle est aussi ouverte aux traductions, aux romans et à tout texte qui par-delà de ses qualités stylistiques porte en lui une nécessité de langue.La notion de nécessité est bien sûr subjective et revendiquée par l'éditrice.

Les éditions LANSKINE souhaitent également susciter des collaborations entre les arts et particulièrement vers la musique entre compositeurs et écrivains.

logo-similar-editor

Mémoire d'Encrier

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2003
300 livres au catalogue dont

Fondées à Montréal en mars 2003 par Rodney Saint-Éloi, les éditions Mémoire d’encrier se sont fixé pour mandat de réunir des auteurs de diverses origines autour d’une seule et même exigence : l’authenticité des voix. Mémoire d’encrier est ce lieu-carrefour où se tissent rencontres, dialogues et échanges pour que les voix soient visibles et vivantes.

Mémoire d’encrier publie de la fiction : roman, récit, nouvelle; aussi de la poésie, des essais, des chroniques. Un catalogue diversifié aménage des passerelles entre cultures et imaginaires du monde.

Mémoire d’encrier publie des auteurs québécois, amérindiens, antillais, arabes, africains… représentant ainsi une large plate-forme où se confrontent les imaginaires dans l’apprentissage et le respect de la différence et de la diversité culturelle. Mémoire d’encrier propose de penser l’autre autrement, l’autre au pluriel, en ouvrant de multiples fenêtres sur le monde, ceci de manière décomplexée.

Dans nos sociétés actuelles, rien ne manque plus que la compréhension. C’est dans cet esprit que Mémoire d’encrier a fondé en 2016, pour pouvoir sensibiliser, diffuser et promouvoir une pensée de la diversité, l’organisme à but non lucratif Espace de la Diversité (EDLD). Un espace de diffusion pour les littératures de la diversité, pour les valeurs du vivre-ensemble et pour confronter l’histoire, le racisme et les inégalités. À travers le catalogue de Mémoire d’encrier et les initiatives (ateliers, conférences, rendez-vous littéraires…) de L’Espace de la Diversité, un pont entre générations, visions et vécus du monde est en œuvre.

Le souhait est de rompre avec la rectitude éditoriale et la monoculture, qui dévident les êtres. Pour rassembler les continents et les humains, nous avons besoin de repousser la peur, la solitude et le repli afin d’imaginer et d’oser inventer un monde neuf. Mémoire d’encrier est cette manière de revisiter notre être le plus profond et de nous concilier avec nos parts manquantes, en regardant et en acceptant l’autre dans sa combien riche et complexe différence.

logo-similar-editor

Ad Solem

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1992
Ad Solem, « vers le Soleil » : un nom, un esprit aussi, résolument tourné vers la « Lumière qui éclaire tout homme» (Jn 1, 12). Depuis 1992, chaque livre veut à sa manière être un éclat, une étincelle pour faire rayonner le sens ; un espace pour permettre la rencontre de l’Autre à travers le chemin des mots. Rencontre par le biais de l’écriture, laquelle, comme une trace, atteste le passage de Celui qui ne se laisse découvrir qu’après coup, dans la distance. Pendant quelques instants, le temps de lire une ligne ou une page, le lecteur abandonne sa volonté propre pour suivre l’empreinte laissée par les mots sur la surface de la page. Moments de communion avec l’auteur, dont les mots veulent réveiller en nous «le désir de l’éternité inconnue sous la douceur des mots connus» (saint Grégoire le Grand). On ne ressort jamais le même de la lecture d’un livre. L’édition est un art : un savoir-faire qui doit communiquer un savoir-vivre. Le livre, pour Ad Solem, n’est pas un moyen parmi d’autres de transmettre savoir et sagesse. Si le codex a remplacé le volumen aux premiers siècles du christianisme, c’est que sa forme traduisait le contenu de la foi dont son apparition est solidaire. Au déroulement infiniment répété du rouleau a succédé l’arrêt sur la page, la fin de la ligne. A l’éternel retour a succédé la Nouvelle Alliance. Aujourd’hui, les textes se déroulent sur l’écran des ordinateurs. Le temps du nihilisme se traduit par la civilisation du rouleau numérique. Comment être «à la page» aujourd’hui si le livre est menacé sinon de disparition du moins d’une marginalisation croissante ? Peut-être en reprenant conscience de ce que livre n’existe pas sans un regard qui se pose sur la page. Avant d’être un objet, le livre est un verbe : il «se livre» au regard. Quelqu’un s’y donne. Mais dans un retrait. « Il se tait et les mots qui nous restent s’écartent peu à peu pour laisser passer entre eux son regard » (Jean-Pierre Lemaire).
logo-similar-editor

Isabelle Sauvage

Maison d'édition à compte d'éditeur
98 livres au catalogue dont 10 publiés par an

Au départ, deux éditeurs, deux personnalités : Isabelle Sauvage et Alain Rebours, pour s’aider, se contredire, se compléter et s’enrichir… quatre petites mains pour le reste. Mais, jamais deux sans trois ?

Au 1er mars, Sarah Clément nous a rejoints, et comme deux plus un(e) égale trois, et que deux + deux + deux font six… petites mains…

Donc : Isabelle Sauvage : maîtrise d’histoire de l’art (médiévale), puis éditrice/relectrice en free-lance pour de nombreuses maisons d’édition (principalement de livres d’art ou catalogues d’expos, notamment pour le Jeu de Paume)… la typographie au plomb mobile apprise sur le tas dans un atelier de typographe-imprimeur (René Jeanne), puis un autre (Michael Caine), et c’est le premier livre d’artiste(s), puis l’achat de matériel typo, et la joie de retrouver et l’art et les mots, et la tête dans les doigts. Alain Rebours : un CAP de typographe tôt, très tôt, graphiste au fur et à mesure des années… métier qu’il transmet un temps à l’école Estienne…

Tardivement, un DEA de Lettres sur René Char, puis chargé de cours à l’université Paris VII… aujourd’hui éditeur et psychanalyste. Sarah Clément : longtemps assistante d’édition au Jeu de Paume, éditrice/relectrice en free-lance pour de nombreuses maisons d’édition (livres d’art ou catalogues d’expos)…

A fondé la librairie Interlignes à Limours (Essonne) qu’elle a tenue pendant 11 ans avant de s’installer en Bretagne, où commence sa nouvelle vie.

logo-similar-editor

Classiques Garnier

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1896
Depuis 1896 Classiques Garnier publie dans des éditions de référence des œuvres littéraires du monde entier, françaises et étrangères, de l'antiquité à nos jours. En 2009, Classiques Garnier a étendu ses publications à tout ce qui concerne la littérature et les sciences humaines pour éditer des études et des essais des meilleures spécialités sur la littérature française, les littératures étrangères, la linguistique, l'histoire, l'art, la musique, le droit et les sciences économiques et sociales. Maison d'édition utilisant les technologies les plus avancées, Classiques Garnier publie ses ouvrages sur trois supports : en grand format, en bases de données et en format poche.
logo-similar-editor

Fabrique (La)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2000
150 livres au catalogue dont 12 publiés par an
logo-similar-editor

La Différence

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1976
Fondées en 1976 par Joaquim Vital, Marcel Paquet et Patrick Waldberg, rejoints la même année par Colette Lambrichs, les Éditions de la Différence ont poursuivi depuis le début une politique centrée sur la littérature française et étrangère, les essais, la poésie et l’art contemporain.
logo-similar-editor

L'Atelier du Grand Tétras

Maison d'édition à compte d'éditeur

Implanté dans un petit village du Massif Jurassien, L'Atelier du Grand Tétras présente d'abord l'originalité de couvrir la chaîne du livre, de l'écriture à la fabrication artisanale. Unie autant pas la littérature que par la confection du livre, l'équipe de l'Atelier s'acharne avec passion à produire des livres dans la tradition artisanale de l'imprimerie. Imprimés sur de beau papier les textes sont assemblés en cahiers cousus à l'ancienne.

L'Atelier du Grand Tétras se consacre à la poésie contemporaine avec la collection Glyphes et à la littérature de création à travers le roman, le récit et la nouvelle avec la collection Écriture.

Dans le prolongement de ses choix éditoriaux, l'Atelier édite également la revue Résonance Générale - Cahiers pour la poétique à laquelle collaborent quelques uns des poètes les plus représentatifs de notre temps présent. Cette revue a favorisé l'ouverture d'une nouvelle collection Essais pour la poétique destinée à appronfondir sur un thème précis les enjeux de la poésie d'aujourd'hui.

Par ailleurs, la collection Entre deux rives, créée récemment, s'attachera à faire connaître des auteurs étrangers qui n'ont pas encore été traduits en France. Parallèlement, l'Atelier du Grand Tétras est tout naturellement porté à publier des textes qui chantent nos terroirs.

Se détournant des étroitesses du régionalisme, l'Atelier édite des écrits célébrant un art de vivre régional : telle est la vocation de la collection Terroir Vécu et de la revue La Racontotte qui depuis 1976 a fidélisé en Franche-Comté de nombreux lecteurs. Marginal avec complaisance, délibérément détaché des seuls intérêts commerciaux, l'Atelier du Grand Tétras s'acharne encore à croire, avec la passion de créer des livres, aux espérances d'Alfred de Vigny quand il abandonne sa "bouteille à la mer".

logo-similar-editor

Moires (Les éditions)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2012
34 livres au catalogue dont

Les éditions Moires créées le 1er septembre 2012 sont domiciliées à Bordeaux. Elles publient huit livres par an d'auteurs contemporains dont la singularité littéraire et esthétique suscite la curiosité, l'imaginaire, la créativité.

L'idée est de traverser les époques, découvrir de nouveaux espaces, de nouvelles formes, de nouvelles pensées, avec quatre collections : Clotho, poésie-théâtre / Lachésis, roman-nouvelles-journal-récit / Atropos, philosophie-essais. Et Nyx, littératures arabes. www.leseditionsmoires.fr

Pour la petite histoire : Les Moires sont les filles de Thémis et de Zeus. Selon d'autres sources, elles seraient les filles de Nyx. Elles demeurent dans un palais de bronze voisin de l'Olympe sur les murs duquel elles écrivent le destin des mortels. Clotho, la Fileuse, donne naissance au fil qui symbolise la vie de chaque homme. Lachésis, le Sort, veille à son déroulement. Atropos, l'Inflexible, le tranche l'heure de la mort venue. Elles seules décident de la vie et de la mort. Rien ni personne ne peut effacer ce qu'elles écrivent.

Pour écrire un commentaire, connectez-vous.