Annuaire d' éditeur / La fosse aux ours
logo

La fosse aux ours

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1997
100 livres au catalogue
Créée en 1997 à Lyon, la Fosse aux Ours rassemble dans son catalogue plus de cent titres en littérature française et étrangère.

Contact

lafosseauxours@wanadoo.fr

Téléphone

0478620172

Adresse

1, place Jutard, 69003 Lyon
France

Partenaires

Distributeur

logo
Harmonia Mundi

Maisons d'éditions similaires :

logo-similar-editor

Goater (Editions)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2009
70 livres au catalogue dont

Créées en 2009, les Éditions Goater sont issues du café-librairie Le Papier Timbré (39, rue de Dinan 35000 Rennes) et est une marque de la SARL Le Papier Timbré. Cet ensemble forme l’un des rares voire unique café-éditeur de Bretagne et de France. Le fondateur, Jean-Marie Goater, a une longue expérience dans la librairie et l’édition.

Il a travaillé pour les principales enseignes de Rennes (Nourritures terrestres, Coop Breizh, Virgin) et a été pendant 4 ans, responsable commercial aux éditions Apogée. Il est aussi le fondateur de deux cafés-librairies sur Rennes et engagé dans la fédération des cafés-librairies de Bretagne.

Il préside la toute jeune association des éditeurs de Rennes, La Rennaise d’édition et intervient régulièrement auprès des lycéens ou étudiants pour présenter son métier et ses passions. Les Éditions Goater sont disponibles dans les principales librairies de Bretagne et de France par le biais de ses deux diffuseurs : Coop Breizh depuis juillet 2013 pour la Bretagne et Hobo diffusion/Makassar Distribution pour la France, la Suisse et la Belgique depuis novembre 2014. Notre maison fait imprimer ses livres tous à compte d’éditeur en France, généralement en Bretagne ou dans l’Ouest.

Cette démarche écologique et économique garantie à nos livres une éthique irréprochable. Éditeur responsable, nos papiers sont recyclés ou FSC, nos imprimeurs Imprim’vert, et nos encres végétales. En tant qu’éditeur, nous sommes adhérents au galléco, monnaie solidaire et complémentaire d’Ille et Vilaine.

logo-similar-editor

Spinelle éditions

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2015

2016

Rachat de Spinel par le groupe GT3S qui rebaptise l'enseigne les Éditions Spinelle et décide de mener une politique de développement éditorial et commercial. L'ambition de la nouvelle structure est de s'intéresser aussi bien aux oeuvres contemporaines, que classiques qu'elle ré-édite. Tout en restant fidèle à ses valeurs d'origine, l'entreprise s'ouvre davantage au public. Elle devient une maison d'édition plurielle dont la vocation nouvelle est de donner aux auteurs, d'où qu'ils viennent, plus de choix et de liberté qu'ils n'en avaient jusque-là, de s'adapter aux nouvelles technologies et de favoriser l'émergence de nouveaux talents.

2015

Création de Spinel qui est une maison d'édition classique et généraliste, présente dans tous les domaines éditoriaux : littératures française et étrangère, thrillers et policiers, sciences sociales, sciences, jeunesse et vie pratique. la maison d’édition est constituée d’une équipe restreinte mais dynamique qui s’appuient sur une expérience et des compétences notables dans le domaine de la littérature.

logo-similar-editor

Arfuyen

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1975

Les Éditions Arfuyen ont été créées par Gérard Pfister en 1975 et ont bénéficié depuis leur origine du soutien et de la participation de Philippe Delarbre, Marie-Hélène et William English et Alain Gouvret.

Elles sont aujourd’hui dirigées par Anne et Gérard Pfister. Arfuyen n’est pas et n’a jamais été un concept ou une doctrine. Arfuyen est un lieu, une place ouverte, un refuge quand menacent les hautes eaux.

C’est le nom d’une montagne, à Malaucène, face au Mont Ventoux, où se trouvait la bergerie qui servit longtemps de siège aux Éditions. C’est le nom de cette unique montagne, Ararat ou Sinaï, Arunachala, Athos ou Carmel, où, depuis l’origine des temps, se retrouvent les solitaires pour y chercher le ciel. Une utopie. Un vrai lieu. Le seul lieu.

logo-similar-editor

Mainard (Pierre)

Maison d'édition à compte d'éditeur

Pierre Mainard, éditeur... une aventure charpentée par l’urgent désir de faire émerger une littérature exigeante et en recherche, saluée de petits succès que d’autres qualifient de grands... Une communauté d’auteurs et un éditeur donnent naissance à des livres dans lesquels s’expriment des voix différentes – auxquelles l’éditeur témoigne sa fidélité sans pour autant s’y enchaîner – sous des formes différentes : nouvelles, récits, aphorismes, poèmes, journaux..., qui représentent pour chacun de nous une possible rencontre propre à faire vivre notre imaginaire et par là même notre liberté.


La littérature nous fait ce don et bien d’autres encore... C’est pour cela qu’à tout instant notre pensée va vers tous ceux qui ont écrit, écrivent et écriront.

logo-similar-editor

Charleston

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2013
15 publiés par an
Les éditions Charleston sont nées en janvier 2013. Cette maison d’édition indépendante vous propose de découvrir des romans qui vous transportent, des livres qui racontent des histoires, de belles histoires de femmes : des romans qui font du bien !
logo-similar-editor

Zulma

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1991
475 livres au catalogue dont 20 publiés par an
Fondées en 1991, les éditions Zulma ' en référence tacite à Tristan Corbière et Honoré de Balzac ' ont été imaginées par deux passionnés de littérature. Maison indépendante, Zulma poursuit l'aventure depuis 20 ans avec des exigences accrues sur tous les registres, tant graphiques que littéraires. Au rythme d'une quinzaine de nouveautés par an, dans les domaines  choisis de la littérature contemporaine française et étrangère, Zulma ouvre volontiers son champ à tous les grands singuliers, les prodigieux, les insolites, chefs-d''uvre d'ici et d'ailleurs, auteurs oubliés, inédits ou consacrés.
logo-similar-editor

Carnets Nord

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2007
50 livres au catalogue dont 12 publiés par an
Carnets Nord est une maison d'édition indépendante fondée en 2007 et adossée aux éditions Montparnasse, éditeur de DVD. Installées dans le 14e arrondissement, les éditions Carnets Nord publient une douzaine de nouveautés par an. Leur catalogue, qui compte près de cinquante titres, s'organise autour de deux axes : la littérature, française et étrangère, et les documents/essais engagés sur des thèmes d'actualité. Carnets Nord est diffusé par le CDE, propriété des éditions Gallimard.
logo-similar-editor

Lurlure

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2015
6 publiés par an

Elles publient, à raison de cinq à sept titres par an, des ouvrages d’art, de littérature et de théorie, textes contemporains ou rééditions de textes devenus introuvables.

Lurlure ? Un mot d’argot que l’on pourrait traduire par l’expression “Ni fait, ni à faire”… Par clin d’œil, l’exact contraire du soin et de la rigueur que nous apportons à chaque livre que nous publions.

logo-similar-editor

Prairial

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2014
4 publiés par an

Prairial est une maison d’édition lancée en 2014, qui souhaite faire redécouvrir des textes rares sous une forme à la fois simple et soignée.

Prairial est aussi le neuvième mois du calendrier républicain – soit la période allant du 20 mai au 18 juin dans le ci-devant calendrier grégorien.

Il nous plait de remettre en usage ce calendrier utopique, qui voulait marquer le début d’une nouvelle ère, mais n’aura finalement servi que douze petites années, de 1793 à 1805. Ce calendrier régi par la froide raison (12 mois de 30 jours, plus quelques sans-culottides pour faire bonne mesure), mais dont la nomenclature a été imaginée par un poète au nom délicieux, l’immortel auteur de « Il pleut, il pleut, bergère », Fabre d’Églantine (à tes mânes, salut !). Un calendrier absurde, en somme, qui croyait pouvoir changer le monde. Comme les livres que nous rééditons.

Car prairial, s’il est bien le joli mois où les fleurs volent au vent, est aussi un mois de luttes – et de rêves démesurés : c’est le 20 prairial an II qu’a lieu la fête de l’Être suprême, rien de moins que la tentative révolutionnaire d’instaurer une nouvelle religion ; c’est le 1er prairial an III que le peuple parisien se soulève pour reprendre un pouvoir qu’on lui a volé. Semblablement nous voulons que Prairial, la maison d’édition, soit celle des délirants, des révoltés et des prophètes.

logo-similar-editor

Ad Solem

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1992
Ad Solem, « vers le Soleil » : un nom, un esprit aussi, résolument tourné vers la « Lumière qui éclaire tout homme» (Jn 1, 12). Depuis 1992, chaque livre veut à sa manière être un éclat, une étincelle pour faire rayonner le sens ; un espace pour permettre la rencontre de l’Autre à travers le chemin des mots. Rencontre par le biais de l’écriture, laquelle, comme une trace, atteste le passage de Celui qui ne se laisse découvrir qu’après coup, dans la distance. Pendant quelques instants, le temps de lire une ligne ou une page, le lecteur abandonne sa volonté propre pour suivre l’empreinte laissée par les mots sur la surface de la page. Moments de communion avec l’auteur, dont les mots veulent réveiller en nous «le désir de l’éternité inconnue sous la douceur des mots connus» (saint Grégoire le Grand). On ne ressort jamais le même de la lecture d’un livre. L’édition est un art : un savoir-faire qui doit communiquer un savoir-vivre. Le livre, pour Ad Solem, n’est pas un moyen parmi d’autres de transmettre savoir et sagesse. Si le codex a remplacé le volumen aux premiers siècles du christianisme, c’est que sa forme traduisait le contenu de la foi dont son apparition est solidaire. Au déroulement infiniment répété du rouleau a succédé l’arrêt sur la page, la fin de la ligne. A l’éternel retour a succédé la Nouvelle Alliance. Aujourd’hui, les textes se déroulent sur l’écran des ordinateurs. Le temps du nihilisme se traduit par la civilisation du rouleau numérique. Comment être «à la page» aujourd’hui si le livre est menacé sinon de disparition du moins d’une marginalisation croissante ? Peut-être en reprenant conscience de ce que livre n’existe pas sans un regard qui se pose sur la page. Avant d’être un objet, le livre est un verbe : il «se livre» au regard. Quelqu’un s’y donne. Mais dans un retrait. « Il se tait et les mots qui nous restent s’écartent peu à peu pour laisser passer entre eux son regard » (Jean-Pierre Lemaire).
Pour écrire un commentaire, connectez-vous.