Annuaire d' éditeur / Grancher éditions
logo

Grancher éditions

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1952
350 livres au catalogue dont 40 publiés par an
Les éditions Grancher ont fêté en 2012 leurs 60 ans et ont publié plus de 1 500 auteurs depuis leur création. Elles proposent environ 40 nouveautés par an dans les domaines tels que la santé, le bien-être, le développement personnel, l’ésotérisme et l’histoire ; son catalogue compte 350 titres dont la fameuse collection ABC (livres ou coffrets). En 2013, Grancher a rejoint le groupe éditorial Piktos.

Contact

Adresse

355 rue de la Montagne noire, 31750 Escalquens
France

Dépôt de manuscrits

Par voie postale:

Groupe Editorial PIKTOS Service Manuscrit
355 rue de la Montagne noire
31750 Escalquens
France

Par internet:

contact@piktos.fr

Modalité d'envois

Merci d'accompagner votre manuscrit d’un synopsis et d’une lettre de présentation.

Merci de ne pas envoyer d’originaux, l’éditeur n’est pas responsable des manuscrits qui lui sont adressés. Aucune perte ou détérioration ne peut lui être imputable.
Les manuscrits ne seront pas retournés, sauf demande expresse accompagnée d’une enveloppe suffisamment affranchie.

Maisons d'éditions similaires :

logo-similar-editor

ABM éditions

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2004
logo-similar-editor

Camion Noir

Maison d'édition à compte d'éditeur
L'éditeur qui véhicule le soufre !
logo-similar-editor

Guy Trédaniel

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1974
Pionnier et précurseur dans les médecines alternatives depuis 1974, éditeur des plus grands noms en spiritualité, Guy Trédaniel est un frondeur dont la vocation est d’offrir à ses lecteurs, des ouvrages de référence qui s’inscriront dans la mémoire collective de notre époque. Dogna, Réquéna, Willem, Beljanski, Delatte, Sionneau, Despeux, mais aussi Emoto, Chopra, Osho, Don Miguel Ruiz, Dyer, Walsch, Thich Nhat Hanh et tant d’autres… ont en commun d’éclairer nos esprits de leur lumière, qu’ils soient médecins, chercheurs, scientifiques ou maîtres spirituels.
logo-similar-editor

Favre

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1971
Fondées en 1971, affiliées au groupe Libella depuis 2012, les Editions Favre ont publié à ce jour environ 1500 ouvrages. Distribuées en France, Suisse, Belgique et au Canada, elles éditent une cinquantaine de livres par année, qui s’articulent autour des collections décrites ci-dessous. Notre maison s’attache principalement à publier des ouvrages destinés au grand public, reflétant des points de vues différents, sans parti pris.
logo-similar-editor

First

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1987
2000 livres au catalogue dont 382 publiés par an
logo-similar-editor

J'ai lu

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1958
Créées en 1958, les éditions J'ai lu (groupe Flammarion), publient chaque année près de 400 nouveautés au format poche. La variété des titres et des genres, qui fait la richesse du catalogue, répond à l'ambition de J'ai lu d'offrir au plus grand nombre un panorama des différentes littératures actuelles. Ainsi, autour de la littérature générale qui accueille des auteurs français et étrangers, classiques ou contemporains, J'ai lu propose de la science-fiction, du fantastique, du policier, des romans sentimentaux, de l’ésotérisme, du bien-être et des romans érotiques. Les ouvrages J'ai lu sont disponibles dans les librairies, les points de vente spécialisés et les grandes surfaces, ainsi que sur les sites Internet de vente de produits culturels. Bonne lecture !
logo-similar-editor

De Vecchi

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1962

La maison d'édition De Vecchi (Giovanni De Vecchi Editore SpA) est fondée en Italie en 1962 par Giovanni De Vecchi, un italo-suisse. L'entreprise est initialement scindée en 2 structures: la publication d'un côté, la diffusion de l'autre1. En 1969, est créée l’entité De Vecchi Espagne, rejointe en 1972 par De Vecchi et en 1993 par De Vecchi Mexique.

De 1972 à 1999, les éditions De Vecchi se développent notamment sur le marché du livre sur les animaux, le marché de l’ésotérisme/sciences humaines. En 1999, De Vecchi lance la collection « Grands Procès de l'Histoire ». Cette collection est éventuellement stoppée par le droit des familles et des victimes qui freine la publication de certaines informations. Ses titres étaient parfois repris au micro de l'émission radio Café crimes.

En 1999, le fondateur historique décède. Argos Soditic et 3 managers, 2 italiens et 1 français, font alors l’acquisition des 4 sociétés De Vecchi et les constituent en un groupe international.

En juillet 2005 les éditions De Vecchi sont alors reprises par le groupe Albin Michel. En 2006, la maison d'édition Larus (Bergamo) reprend De Vecchi Italie. En avril 2009, Giunti Editore rachète les activités italiennes de De Vecchi France à Albin Michel pour consolider sa position sur le marché domestique1. Entre 2008 et 2011, le groupe Albin Michel cède la filière espagnole, puis la filière mexicaine.

En octobre 2012, les éditions De Vecchi France sont reprises par la société Le Livre Club.

En septembre 2016, les éditions De Vecchi changent de diffuseur distributeur et rejoignent l'équipe de Laurent Fontaine du groupe Centre France (CF2D) et la logistique est confiée à la SODIS3. En mars 2017, De Vecchi lance une collection de vulgarisation des sujets ésotériques avec un prix fixe de 3 euros l'ouvrage.

 

Wikipédia

logo-similar-editor

Alliance Magique

Maison d'édition à compte d'éditeur

Les éditions Alliance Magique sont les dignes descendantes de la boutique ésotérique Alliance Magique qui oeuvra entre 2004 et 2011, connue sur le web francophone pour son sérieux, son éthique et sa volonté de faire bouger les choses dans un milieu ésotérique trop souvent gangrené par la paresse intellectuelle, l’avidité et le charlatanisme.


Soucieux d’éviter le double écueil des propos hermétiques et des livres de simple vulgarisation, les éditions Alliance Magique ont la volonté avouée d’accorder toute son importance à la qualité des ouvrages publiés. Nous privilégions autant la qualité de l’écrit que la qualité du contenu. Les textes doivent être clairs, intelligibles par tous, sans pour autant tomber dans une vulgarisation à but purement commercial qui n’a, de notre point de vue, pas de sens dans notre milieu.


De même que Sénèque disait que «la parole reflète l’âme», l’écrit est bien souvent le reflet de l’auteur et de sa manière de concevoir le monde; c’est pourquoi nous sélectionnons de façon drastique les nouveaux auteurs, en fonction de la pertinence de leurs points de vue, de leur volonté de contribution à l’amélioration de l’ésotérisme francophone et bien entendu de la valeur intellectuelle de leurs écrits.


Publier des ouvrages de qualité pour un public qui cherche à se plonger sainement dans les mystères que recèlent notre monde tout en prenant plaisir à le faire, voilà notre marque de fabrique.
Nous sommes en perpétuelle recherche de nouveaux talents, n’hésitez pas à nous faire parvenir vos manuscrits si votre démarche s’inscrit dans même ligne que la notre!

logo-similar-editor

Le Temps Présent

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1937

1937 – 1940 : fondation

Août 1937 : le journal dominicain Sept, créé en 1934, dont le sous-titre est « l’hebdomadaire du temps présent », est condamné par le Vatican suite à la parution de deux articles : un entretien avec Léon Blum et une critique de Franco.
En réaction à cette interdiction, François MAURIAC et Jacques MARITAIN obtiennent de l’épiscopat français l’autorisation de faire paraître un hebdomadaire dirigé par des laïcs : Temps Présent.

5 novembre 1937 : premier numéro de Temps Présent, dont le rédacteur en chef est Stanislas Fumet.

On trouvera, parmi les signatures importantes :
Hubert BEUVE-MÉRY, le père Marie-Dominique CHENU, DANIEL-ROPS, Joseph FOLLIET, Stanislas FUMET, Georges HOURDIN, Gabriel MARCEL, Jacques MARITAIN, Louis MASSIGNON, René SCHWOB
François MAURIAC publie chaque semaine un « billet » en première page.

Si la ligne éditoriale est hostile au communisme et à la Russie soviétique, la dénonciation du nazisme et du fascisme est plus vigoureuse encore. Dans son autobiographie Histoire de Dieu dans ma vie, Stanislas FUMET écrit à ce propos :
« Personnellement, je n’assimilais pas l’idéal communiste à l’idéal fasciste, et surtout à l’idéal national-socialiste, pour ce que, dans le communisme, s’il se trompe sur la notion de l’âme humaine qu’il reste incapable de connaître, je vois un but à atteindre, qui est un idéal de justice, tandis que dans les totalitarismes nazi et fasciste il ne s’agit que d’un idéal d’injustice. »
Le tirage moyen du journal est de 30 000 exemplaires.

1940 – 1944 : Résistance

12 Avril 1940 : publication d’un article du colonel Charles DE GAULLE, « La guerre des engins », où ce dernier expose ses conceptions militaires, alors rejetées par l’état-major.
De GAULLE faisait partie des « Amis de Temps Présent », une association animée entre autres par Maurice SCHUMANN, qui soutient et diffuse le journal, et constituera un vivier de recrues pour la Résistance.

14 juin 1940 : le journal cesse de paraître.

20 décembre 1940 : À Lyon, encouragé, entre autres, par le cardinal GERLIER et les Jésuites de Fourvière, Stanislas FUMET fait renaître Temps Présent sous le titre Temps Nouveau, définitivement interdit en août 1941. Les locaux, rue de Constantine, sont un carrefour de la Résistance. Stanislas FUMET y organise notamment la rencontre entre Henri FRENAY, chef du réseau Combat, et Pierre CHAILLET : le premier aidera le second à fonder la revue clandestine des Cahiers du Témoignage Chrétien.

À Paris, Ella SAUVAGEOT, administratrice du journal depuis sa création, s’efforce de faire survivre la société Temps Présent et ses locaux du 68 rue de Babylone, dans le 7e arrondissement. Ces derniers accueillent des réunions clandestines du Conseil National de la Résistance.

1944 – 1947 : croissance et divisions

25 août 1944 : le journal paraît à nouveau.
Le tirage monte à 60 000 exemplaires en 1944 et jusqu’à 110 000 exemplaires en 1945.

Départ de Jacques MARITAIN, nommé ambassadeur de France auprès du Saint-Siège, et de François MAURIAC, passé au Figaro. Arrivée d’Hubert BEUVE-MÉRY, nommé rédacteur en chef, avant de fonder Le Monde. Il continuera à publier une chronique de politique extérieure sous son pseudonyme Sirius.

En 1945, Temps Présent lance l’hebdomadaire la Vie Catholique Illustrée (devenu la Vie) dont il confie la direction à deux journalistes membres de sa rédaction depuis 1937, Georges HOURDIN et Joseph FOLLIET.
La ligne éditoriale se veut alors indépendante de l’Église catholique, suite à l’attitude des évêques français pendant l’Occupation. Elle prône un socialisme humaniste et le maintien de l’unité réalisée dans la Résistance, notamment avec les communistes. Mais la rédaction, partagée entre démocrates chrétiens, gaullistes et progressistes, finit par se diviser autour de cette question. C’est sans doute une des raisons de l’arrêt de sa parution.
16 mai 1947 : dernier numéro de l’hebdomadaire Temps Présent.

Depuis 1947 : mouvements et édition

1950 : le bimensuel la Quinzaine, initié par Ella SAUVAGEOT et dirigé par Jacques CHATAGNER, succède à Temps Présent.
1955 : la Quinzaine est condamnée par l’Église pour son soutien aux prêtres ouvriers. Elle décide de cesser la parution.
1955 – 1992 : plusieurs titres succèdent à la Quinzaine : le Bulletin, Lettre, Il est une foi.

Dans les années 1990, le siège de Temps Présent, demeuré au 68 rue de Babylone, accueille des mouvements en désaccord avec le repli identitaire de l’Église catholique qui a suivi les espoirs nés avec Vatican II : Nous sommes aussi l’Église (NSAE), Droits et liberté dans les Églises (DLE), Femmes et hommes en Église (FHE)… Des mouvements qui sont nés ou qui ont pris de l’ampleur après que l’évêque d’Évreux, Jacques GAILLOT, a été déchargé de ses fonctions en 1995.

Février 1999 : sous l’impulsion de Jacques CHATAGNER, création de la Fédération Réseaux du Parvis qui rassemble quatorze de ces mouvements et leurs déclinaisons locales (dont David et Jonathan, Plein Jour, Évreux sans frontières…), et co-édition, avec Temps Présent, de la revue les Réseaux des Parvis.

2009 : Temps Présent se lance dans l’édition de livres, au croisement des questions religieuses, politiques et sociales.

logo-similar-editor

Presses du Châtelet

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1995
250 livres au catalogue dont

Une vie où seul compte le matériel est-elle une vie pleine et entière ? En créant les Presses du Châtelet en 1995, j’avais le désir de donner à lire des livres différents. Ni romans ni essais, plutôt des ouvrages qui apporteraient des réponses aux questions que nous nous posons tous.

Spiritualité, développement personnel, santé, bien-être sont les principaux axes éditoriaux d’un catalogue qui s’enrichit d’une trentaine de nouveautés par an et compte désormais 250 titres.

600 000 de nos compatriotes ont opté pour le bouddhisme, une orientation religieuse qui prône sagesse et compassion. Cette sensibilité particulière, qui s’exprime avec force dans les œuvres du dalaï-lama, représente l’un des points forts des Presses du Châtelet. Ouvertes à la santé et au bien-être, les Presses du Châtelet publient aussi des témoignages. Le label s’est également fait connaître par les collections « Le Grand Livre des proverbes » et « Préceptes de vie », ainsi que par les « petits livres », à l’image du Petit Livre du calme, qui a séduit 200 000 lecteurs. Une autre façon de délivrer des conseils tout en apportant un peu de ciel bleu dans notre quotidien.

Jean-Daniel Belfond

Pour écrire un commentaire, connectez-vous.