logo

Aconitum

Maison d'édition à compte d'éditeur
Poison mortel ou médecine homéopathique, l’Aconitum est une plante aux multiples facettes. Il en est de même pour les titres que nous vous proposons: new romance, fantastique, horreur, fantasy, young adult, jeunesse. Par avance, nous vous souhaitons d’excellentes lectures…

Maisons d'éditions similaires :

logo-similar-editor

Corridor Bleu (Le)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1997

Comme le suggère indirectement le précepte gravé à l’entrée du temple de Delphes, il est important de savoir de quoi l’on parle et surtout avec qui. Aussi le Corridor bleu se doit de vous dire qu’il est né à Douai, Nord de la France, en 1997 (là où Arthur Rimbaud composa ses cahiers et adressa ses lettres du voyant à son professeur Paul Demeny, rue de l’Abbaye-des-prés), un 22 septembre, jour de la fête nationale du Mali. Autour d’une poignée de poètes plus ou moins illuminés.

La première rencontre déterminante, si l’on suit une trame à la Gurdjieff dans ses Rencontres avec des hommes remarquables, fut, sans l’ombre d’un doute, celle de Michel-Georges Micberth qui catalysa énergies, volontés et beautés. La seconde fut celle d’Ivar Ch’Vavar, chaman et grand manitou de ce que d’aucuns appelleront la Grande Picardie Mentale, soit un territoire à la fois réel et surréel, qui s’étend du Hainaut belge jusqu’à la Picardie actuelle (pour combien de temps?) et dont les membres du Corridor bleu (car il y a eu, au début, un esprit d’équipe, enfin, une communion, qui ne portait pas même de nom et dont on conserva le souvenir à travers les ruines) arpentèrent les coins et les recoins à la recherche des lieux sacrés, des héros (dont le plus grand est saint Benoît-Joseph Labre) et des bandits comme il était indiqué dans le livre des livres Hölderlin au mirador du grand Ivar Ch’Vavar. Le plus grand livre de poésie de la fin du siècle précédent. Oui. À s’en taper la tête contre les draps du réel de stupeur.

Charles-Mézence Briseul, un peu, malgré lui, à l’origine de tout, exigeait que chacun des membres lût le livre au moins une fois par an. Ce qui ne fut pas forcément suivi. Au prix de grands tracas. D’où certaines dislocations. Qui finirent toujours, c’est vrai, plutôt bien.  Durant ces années d’initiation à la chose poétique et à l’édition underground, on put recenser de nombreuses participations à des salons, lectures, performances, festivals, plus ou moins obscurs. Mais au fond des ténèbres se tapit la vérité. Du moins une partie. Publication de la poésie la plus expérimentale: Henri Chopin, Pierre Garnier, Bernard Heidsieck.

Commencença une relative errance du Corridor bleu de par la France et le monde, depuis la Roumanie et Jérusalem, jusqu’en Inde, Bénarès (Varanasi), où devant les crémations, au bord du Gange, il devint évident, que sa mission, plus que jamais, serait de promouvoir la création, quelle qu’elle soit, littéraire, philosophique ou spirituelle, la plus exigeante et la plus marginale, celle que tous les autres, par lâcheté ou paresse, refusent et refuseront toujours de mettre en avant. Pas très loin du parc aux gazelles où le Bouddha prononça son premier sermon. On en pleura au milieu des mendiants estropiés. Et des saints reliés au grand créateur, même s’ils n’en parlaient pas ainsi. Publication des grands poètes contemporains: Laurent Albarracin, Pascal Boulanger, Louis-François Delisse.

Puis l’on changea d’hémisphère pour rejoindre La Réunion, qui est, à peu de chose près, comme l’a révélé Jules Hermann, plus ou moins, le centre, sinon l’origine, du monde ancien et à venir. Exploration des sociétés secrètes, des abysses, des cimes inaccessibles et ouverture du catalogue à une marginalité toujours plus importante devant la médiocrité de l’époque. Tout s’inversa. Les premiers, derniers, devinrent, et vice versa. Publication du texte fondateur du Japon, le Kojiki, des écrits mystiques d’Agnès Gueuret et d’une série d’entretiens avec un prêtre kanak, Roch Apikaoua.

Le futur est déjà là. Des livres à inventer. Ceux que l’on aurait voulu trouver au fond d’une librairie improbable. Que l’on aurait voulu voler ou offrir. Que les bourgeois jettent avec dégoût loin devant eux. Que l’on pose avec soin et crainte sur sa table de nuit avant de sombrer dans le sommeil en espérant qu’il soit court. Livres de pure farine et bons à caler un lit branlant un soir de cyclone.

logo-similar-editor

Antidata

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2004
22 livres au catalogue dont
Antidata est une maison d'édition née en 2004, héritière de la revue du même nom, se donnant pour but d'éditer des textes courts, nouvelles mais aussi dialogues, lettres, ou autres. En dehors de ce format court, elle n'a d'autre ligne éditoriale que les goûts et enthousiasmes de ses membres.
logo-similar-editor

La Boîte à Bulles

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2003
Créée en 2003 par Vincent Henry, alors journaliste BD, La Boîte à Bulles est une maison d’édition spécialisée dans la BD indépendante.Sa ligne éditoriale est d’accueillir des œuvres narratives centrées sur le témoignage, l’intime, le voyage, la poésie, le militantisme mais aussi l’humour.La Boîte à Bulles s’est construite en donnant leur chance à de nouveaux ou jeunes talents tels Vanyda, Nancy Peña, Clément Baloup, Nicolas Wild puis Simon Hureau, Maximilien Le Roy... avec lesquels elle a établi une relation de confiance.Fidèle à cette vocation initiale, la BàB inscrit, chaque année, à son programme plusieurs premières œuvres de création.
logo-similar-editor

Apogée éditions

Maison d'édition à compte d'éditeur
23 publiés par an
logo-similar-editor

Bragelonne

Maison d'édition à compte d'éditeur
logo-similar-editor

Des Mots Qui Trottent

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2017
35 livres au catalogue dont 8 publiés par an
logo-similar-editor

Arthaud

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1870
Vers 1870, Jules Rey, libraire de Grenoble, commence à publier des livres sur la montagne. Il fonde une maison d'édition en 1882. En 1922, elle est la première en France à s’équiper d’une machine d'héliogravure, et, en 1923, à utiliser l'héliochromie. Benjamin Arthaud en devient propriétaire en 1924 en rachetant les parts de son beau-frère Alexandre Rey, fils du fondateur. En 1930, il installe un bureau des éditions Arthaud à Paris, 6 rue de Mézières dans le VIe arrondissement. À cette époque, les éditions publient diverses collections consacrées à l'histoire et à la géographie (paysages, sites, monuments…). En 1949, il lance la célèbre collection de livres de montagne et de récits d’aventure « Sempervivum », avec notamment le best-seller Annapurna, premier 8000 de Maurice Herzog. Dans les années 1960, la deuxième génération Arthaud prend les commandes de la maison. Claude Arthaud oriente davantage les éditions vers les grands livres d’art. Jacques Arthaud4 crée avec succès la collection « Mer », inaugurée par Éric Tabarly. Des collections encyclopédiques sont lancées, telles que « Les grandes civilisations », « L’histoire des sociétés contemporaines », « Littérature française » ou « Signes des temps ».
logo-similar-editor

404 éditions

Maison d'édition à compte d'éditeur
404 éditions, c'est la seule maison entièrement dédiée à la culture geek. Nous avons fait un état des lieux de ce que veut dire "être geek" aujourd'hui, et on a tout rassemblé sous le même label. Ce sont des guides pratiques sur les jeux vidéo, des fanfictions, des romans, jeux de sociétés...
logo-similar-editor

Belfond

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1963
1963 : création par Pierre Belfond. 1989 : cession à Masson, groupe d’édition scientifique et médicale. 1993 : fusion avec Les Presses de la Renaissance, alors spécialisée dans la littérature étrangère, sous la direction littéraire de Tony Cartano. 1994 : rachat par le Groupe de la Cité, devient un département des Presses-Solar-Belfond, aujourd’hui Place des éditeurs, filiale d’Éditis. 1995 : la direction est confiée à Françoise Triffaux qui développe avec succès les départements français et étranger. 2005 : la direction littéraire du département français est confiée à Geneviève Perrin. 2012 : la direction littéraire du département français est confiée à Juliette Joste. 2014 : la direction littéraire du département français est confiée à Céline Thoulouze.
logo-similar-editor

Imago

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1977
300 livres au catalogue dont 20 publiés par an

Imago, comme image, imaginaire… Marie-Jeanne et Thierry Auzas fondent, en 1977, les Éditions Imago.

Avec une vingtaine de titres par an, la maison compte aujourd'hui à son catalogue plus de trois cents titres. Privilégiant le croisement des disciplines, Imago publie des ouvrages de référence — faits de société, ethnologie, histoire, psychanalyse, critique littéraire — destinés à l'« honnête homme », au large public cultivé, avec une prédilection toujours vive pour les sujets insolites, curieux et rares…

Pour écrire un commentaire, connectez-vous.