Annuaire d' éditeur / Les nouveaux auteurs
logo

Les nouveaux auteurs

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2007
200 livres au catalogue
C’est grâce aux retours objectifs de nos lecteurs passionnés, bénévoles, investis d’une réelle mission d’évaluation complète de manuscrits, que Les Nouveaux Auteurs a pu, depuis 2007, lancer en librairie plus de 150 premiers romans d’auteurs talentueux. (et publier 200 titres en comptant les 2èmes romans).
Chaque année, Les Nouveaux Auteurs évalue des centaines d’ouvrages grâce aux milliers de fiches réalisées par ses lecteurs : c’est la possibilité pour les auteurs de recevoir des critiques objectives et constructives.
Le bilan quantitatif : plus de 2 millions d’exemplaires vendus, 30 auteurs suivis par les éditeurs de poche.

Maisons d'éditions similaires :

logo-similar-editor

Caraibeditions

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2008
Caraïbéditions a souhaité créer un espace d’expression créole et plus largement « domien ». Elle publie des ouvrages qui ont tous un lien direct ou indirect avec les Antilles-Guyane et La Réunion, que ce soit grâce à la langue (les créoles), grâce aux auteurs (originaire ou vivant dans les DOM) ou grâce aux histoires qui se déroulent dans les DOM. Elle a été la première maison d’édition à publier, dès 2008, des ouvrages célèbres en créole antillais, guyanais et réunionnais. C’est ainsi que figurent à son catalogue des romans, des contes et des BD en créole aussi célèbres que « L’étranger » d’Albert Camus, « Le Petit Prince » d’Antoine de Saint-Exupéry ou "Astérix" d’Uderzo et Goscinny sans oublier des ouvrages tels que « Trajédi Rwa Kristof » d’Aimé Césaire. Avec la publication de ces ouvrages en créole, Caraïbéditions a souhaité créer et publier ses propres séries en français. C’est ainsi que sont nées diverses séries manga, BD et albums jeunesse. La série BD "Mémoire de l’esclavage" de Serge Diantantu est une des rares séries BD parrainée par l’UNESCO. Caraïbéditions possède également une collection de polars et de romans dans lesquelles sont publiées des auteurs connus et reconnus tels que Raphaël Confiant, Ernest Pépin ou Lyonel Trouillot... Le polar "Le gang des Antillais" de Loïc Léry a été porté à l’écran fin 2016. Une collection érotique figure également au catalogue de Caraïbéditions. Une collection essais et ouvrages universitaire figure également au catalogue de Caraïbéditions avec notamment plusieurs ouvrages de santé et bien-être qui connaissent un joli succès tels que "Psychologie des sociétés créoles" ou "Les violences dans les sociétés créoles" d’Errol Nuissier.
logo-similar-editor

Prise de parole

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1973
475 livres au catalogue dont 18 publiés par an

« Ancrées dans le Nouvel-Ontario, les Éditions Prise de parole appuient les auteurs et les autrices de la francophonie canadienne. »

Ce mandat reflète la volonté de la maison de stimuler, à partir de Sudbury, la création littéraire en milieu minoritaire et la réflexion portant sur ces milieux, et ce, à l’échelle canadienne. La maison publie romans, récits, contes et nouvelles, poésie et théâtre, ainsi que des études et des essais en sciences humaines et sociales. Elle pérennise ses œuvres les plus marquantes dans la Bibliothèque canadienne-française.

Elle rend accessibles, par la traduction, des œuvres importantes d’autrices et d’auteurs canadiens-anglais et des Premiers Peuples.

Par ses activités de publication et d’animation, elle développe un espace littéraire en français toujours plus dynamique au pays.

La maison publie 17-18 ouvrages par année. Depuis 1973, année de sa fondation, elle a publié 475 titres de 200 auteurs et autrices.

logo-similar-editor

Les 400 Coups éditions

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1996
Les Editions Les 400 Coups existent au Québec depuis 1994 et ont progressivement pris pied en France à l'aube de ce nouveau siècle. Consacrées à plus de 80% à l'édition jeunesse, les 400 Coups, à travers toute une série de collections ( "Comme 3 pommes" , " Ma langue au chat" , "Grimace" , "Au Pays des grands" ...) touchent tous les âges de l'enfance, et tous les sujets, de la vie quotidienne à l'histoire de l'art. Distribuées par Le Seuil, Les Editions Les 400 Coups renforcent désormais leur ancrage en France, sans pour autant perdre son originalité québécoise (quelque chose d'assez assez indéfinissable en soi, mais de tout de suite remarquable pour n'importe quel petit lecteur concerné!), qui conjugue un certain goût pour la langue avec des illustrations pleines d'audace et de fantaisie. A côté de ses collections jeunesse, les 400 Coups publient également de la BD (la collection "Mécanique Générale" , "Zone Convective" , ...), des livres de photo (les hivers au Québec, par exemple) et, depuis peu, des romans contemporains et des livres de littérature générale.
logo-similar-editor

La Contre Allée

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2008
110 livres au catalogue dont 9 publiés par an
logo-similar-editor

Corridor Bleu (Le)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1997

Comme le suggère indirectement le précepte gravé à l’entrée du temple de Delphes, il est important de savoir de quoi l’on parle et surtout avec qui. Aussi le Corridor bleu se doit de vous dire qu’il est né à Douai, Nord de la France, en 1997 (là où Arthur Rimbaud composa ses cahiers et adressa ses lettres du voyant à son professeur Paul Demeny, rue de l’Abbaye-des-prés), un 22 septembre, jour de la fête nationale du Mali. Autour d’une poignée de poètes plus ou moins illuminés.

La première rencontre déterminante, si l’on suit une trame à la Gurdjieff dans ses Rencontres avec des hommes remarquables, fut, sans l’ombre d’un doute, celle de Michel-Georges Micberth qui catalysa énergies, volontés et beautés. La seconde fut celle d’Ivar Ch’Vavar, chaman et grand manitou de ce que d’aucuns appelleront la Grande Picardie Mentale, soit un territoire à la fois réel et surréel, qui s’étend du Hainaut belge jusqu’à la Picardie actuelle (pour combien de temps?) et dont les membres du Corridor bleu (car il y a eu, au début, un esprit d’équipe, enfin, une communion, qui ne portait pas même de nom et dont on conserva le souvenir à travers les ruines) arpentèrent les coins et les recoins à la recherche des lieux sacrés, des héros (dont le plus grand est saint Benoît-Joseph Labre) et des bandits comme il était indiqué dans le livre des livres Hölderlin au mirador du grand Ivar Ch’Vavar. Le plus grand livre de poésie de la fin du siècle précédent. Oui. À s’en taper la tête contre les draps du réel de stupeur.

Charles-Mézence Briseul, un peu, malgré lui, à l’origine de tout, exigeait que chacun des membres lût le livre au moins une fois par an. Ce qui ne fut pas forcément suivi. Au prix de grands tracas. D’où certaines dislocations. Qui finirent toujours, c’est vrai, plutôt bien.  Durant ces années d’initiation à la chose poétique et à l’édition underground, on put recenser de nombreuses participations à des salons, lectures, performances, festivals, plus ou moins obscurs. Mais au fond des ténèbres se tapit la vérité. Du moins une partie. Publication de la poésie la plus expérimentale: Henri Chopin, Pierre Garnier, Bernard Heidsieck.

Commencença une relative errance du Corridor bleu de par la France et le monde, depuis la Roumanie et Jérusalem, jusqu’en Inde, Bénarès (Varanasi), où devant les crémations, au bord du Gange, il devint évident, que sa mission, plus que jamais, serait de promouvoir la création, quelle qu’elle soit, littéraire, philosophique ou spirituelle, la plus exigeante et la plus marginale, celle que tous les autres, par lâcheté ou paresse, refusent et refuseront toujours de mettre en avant. Pas très loin du parc aux gazelles où le Bouddha prononça son premier sermon. On en pleura au milieu des mendiants estropiés. Et des saints reliés au grand créateur, même s’ils n’en parlaient pas ainsi. Publication des grands poètes contemporains: Laurent Albarracin, Pascal Boulanger, Louis-François Delisse.

Puis l’on changea d’hémisphère pour rejoindre La Réunion, qui est, à peu de chose près, comme l’a révélé Jules Hermann, plus ou moins, le centre, sinon l’origine, du monde ancien et à venir. Exploration des sociétés secrètes, des abysses, des cimes inaccessibles et ouverture du catalogue à une marginalité toujours plus importante devant la médiocrité de l’époque. Tout s’inversa. Les premiers, derniers, devinrent, et vice versa. Publication du texte fondateur du Japon, le Kojiki, des écrits mystiques d’Agnès Gueuret et d’une série d’entretiens avec un prêtre kanak, Roch Apikaoua.

Le futur est déjà là. Des livres à inventer. Ceux que l’on aurait voulu trouver au fond d’une librairie improbable. Que l’on aurait voulu voler ou offrir. Que les bourgeois jettent avec dégoût loin devant eux. Que l’on pose avec soin et crainte sur sa table de nuit avant de sombrer dans le sommeil en espérant qu’il soit court. Livres de pure farine et bons à caler un lit branlant un soir de cyclone.

logo-similar-editor

Laboratoire existentiel (Le)

Maison d'édition à compte d'éditeur

Le Laboratoire existentiel est né d’abord d’une fascination pour la perfectibilité de l’homme et sa capacité à s’autodéterminer, pour le meilleur et pour le pire.

Que fait-on de nous, de nos expériences, de nos pensées, de ce monde dans lequel on vit ? Nous sommes nos propres chercheurs et nos propres bâtisseurs de société.

Tel est le socle éditorial du Laboratoire existentiel, qui veut s’inscrire dans un mouvement de vie exploratoire et joyeux. Il est le fruit ensuite d’une double-passion pour le texte et l’image.

Et si on mettait davantage l’illustration en avant dans la littérature générale ?

Et si des artistes apportaient leur propre vision au travail des essayistes ?

 

Chaque livre est ainsi nourri de ce double-regard de l’auteur(e) et de l’illustrateur(trice).

logo-similar-editor

Prairial

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2014
4 publiés par an

Prairial est une maison d’édition lancée en 2014, qui souhaite faire redécouvrir des textes rares sous une forme à la fois simple et soignée.

Prairial est aussi le neuvième mois du calendrier républicain – soit la période allant du 20 mai au 18 juin dans le ci-devant calendrier grégorien.

Il nous plait de remettre en usage ce calendrier utopique, qui voulait marquer le début d’une nouvelle ère, mais n’aura finalement servi que douze petites années, de 1793 à 1805. Ce calendrier régi par la froide raison (12 mois de 30 jours, plus quelques sans-culottides pour faire bonne mesure), mais dont la nomenclature a été imaginée par un poète au nom délicieux, l’immortel auteur de « Il pleut, il pleut, bergère », Fabre d’Églantine (à tes mânes, salut !). Un calendrier absurde, en somme, qui croyait pouvoir changer le monde. Comme les livres que nous rééditons.

Car prairial, s’il est bien le joli mois où les fleurs volent au vent, est aussi un mois de luttes – et de rêves démesurés : c’est le 20 prairial an II qu’a lieu la fête de l’Être suprême, rien de moins que la tentative révolutionnaire d’instaurer une nouvelle religion ; c’est le 1er prairial an III que le peuple parisien se soulève pour reprendre un pouvoir qu’on lui a volé. Semblablement nous voulons que Prairial, la maison d’édition, soit celle des délirants, des révoltés et des prophètes.

logo-similar-editor

Glyphe

Maison d'édition à compte d'éditeur
« On croit que le Graal est la publication. Tant de personnes écrivent avec ce rêve d’y parvenir un jour, mais il y a pire violence que la douleur de ne pas être publié: l’être dans l’anonymat le plus complet. Au bout de quelques jours, on ne trouve plus votre livre nulle part, et on se retrouve d’une manière un peu pathétique à errer d’une librairie à l’autre à la recherche d’une preuve que tout cela a existé. Publier un roman qui ne rencontre pas son public, c’est permettre à l’indifférence de se matérialiser. » David Foenkinos, Le Mystère Henri Pick
logo-similar-editor

Vlb

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1976
logo-similar-editor

Volcan (Les éditions du)

Maison d'édition à compte d'éditeur
7 livres au catalogue dont

Rien n’est plus difficile aurait pu se dire la Cigogne avant de « franchir le pas ! » pour son envol dans le monde des livres. C’est grâce à cette envie, aux rencontres et aux échanges avec des passionnés que notre « jeune » maison d’édition a trouvé son nid dans le village du Crest. Posé sur une ancienne coulée de lave, il offre un panorama tous azimuts sur le Sancy, le Puy-de-Dôme, et les Monts du Forez.

Notre nom « Les Éditions du Volcan » et notre identité visuelle font référence à notre situation géographique, au relief si particulier de la Chaîne des Puys, sans pour autant définir de quel volcan il s’agit. Il y a aussi ce personnage, enfant, adulte, semi-allongé, dans une des positions idéales de pratique de la lecture, lové dans un cratère.

Pour écrire un commentaire, connectez-vous.