logo

Mosquito

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1989

En 1989 Mosquito, maison d’édition indépendante, débute dans le monde de la bande dessinée. Avec un regard curieux et ouvert à l’international, le catalogue s’enrichit d’auteurs talentueux provenants du monde entier : Chine, Argentine, Cuba, Finlande, Italie, Espagne, Belgique... L’importance du support devient le point fort et l’image de marque de Mosquito : choix des papiers, charte graphique et qualité d’impression.

L’originalité et l’exigence de cette démarche sont reconnus par la critique internationale. Mosquito et ses auteurs ont été primés de nombreuses fois. ( Notamment au festival d’Angoulême, puis en Chine, Toppi reçoit le Golden Monkey Award.) Des nombreuses expositions ont célébré leur travail. (Saint-Malo, Angoulême, Grenoble, Illzach…)

Dans la collection « bande dessinée » on peut retrouver : aventure, fantastique, western, historique, adaptation littéraire.

En 1993 débute la collection « Monographies », qui se veut un témoignage fort de l’aventure de la bande dessinée ainsi qu’un outil irremplaçable pour les amateurs éclairés. À ce jour aucune maison d’édition n’a développé avec autant de constance et de rigueur une collection d’ouvrages consacrés aux maîtres du neuvième art, complétant les entretiens par des articles d’analyse écrit par des spécialistes reconnus ainsi qu’une biographie et une bibliographie établies par des spécialistes.

La réflexion sur la bande dessinée est le sujet de la collection « Autour de la BD », qui publie des études sur le parcours de certains auteurs ainsi que divers sujets transversaux. Le premier thème abordé : Les pays imaginaires de la bande dessinée va rencontrer un succès tout à fait inattendu à la suite d'un long article dans Libération relayé par toute la presse, ce qui va inspirer un étonnant prolongement sur Arte : une émission du Dessous des cartes pour un premier avril !

« Lily Mosquito » est la collection jeunesse des éditions Mosquito.

Les ouvrages de la collection « Nec Plus » font l'objet d'un soin vraiment particulier :

il s'agit de tirages limités à 1000 exemplaires, cartonnés, au dos toilé, imprimés sur papier de haute qualité, au format 25 x 34 cm.

Cette collection est réservée à des oeuvres d'exception.

C'est ce programme que nous vous invitons à découvrir...

Contact

mosquito.editions@wanadoo.fr

Téléphone

0476752589

Adresse

1ter, rue des Sablons, 38120 Saint-Egrève
France

Maisons d'éditions similaires :

logo-similar-editor

Eure du Terroir (L')

Maison d'édition à compte d'éditeur
Les éditions l'Eure du Terroir BD ont pour but la promotion du patrimoine culturel normand et son histoire. Nous adaptons des contes, des légendes et des anecdotes de la petite ou grande Histoire de la région en bande dessinée..
logo-similar-editor

Glénat

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1969
8000 livres au catalogue dont 600 publiés par an
Créées en 1969, les éditions Glénat s'affirment comme le principal éditeur indépendant du marché. Son offre s'articule ainsi autour de trois principaux domaines :
logo-similar-editor

Cinquième Couche (La)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1993

La Cinquième Couche est une maison d'édition belge indépendante. La Cinquième Couche, dite aussi 5c, publie essentiellement de la bande dessinée depuis 1993.
Fondée par un groupe d'auteurs de l'atelier de bande dessinée de l'Institut Saint-Luc de Bruxelles (Damien Rocour, Sarah Masson, Michel Squarci, Sibylle Loof, Olivier Fable, Vincent Dutreuil, Nicholas Wood, Sébastien Kempenaers, Christophe Poot, Renaud De Heyn et Xavier Löwenthal), elle demeure jusqu'à la fin des années 1990, un groupe informel qui auto-publie ses productions. Ce n'est qu'au tournant des années 2000 qu'elle devient une réelle structure d'édition. Elle est actuellement pilotée par William Henne.
Cinq collections ont été créées : F., Extracteur, écritures, ESSAIM et Point métal.


En 2016, le catalogue compte 110 publications (5 revues publiées entre 1993 et 1998 et le reste publié à partir de 1999), par une soixantaine d’auteurs, provenant d’une dizaine de pays différents (Belgique, France, Suisse, Allemagne, Autriche, Portugal, Grèce, Finlande, États-Unis, Corée…)
La 5e Couche n’a jamais clairement définit sa ligne éditoriale a priori, sinon qu’en redéfinissant sans cesse son média, elle inscrit la bande dessinée dans les pratiques contemporaines (Tout ce qui frôle la bande dessinée et tend à l’en éloigner intéresse la 5e Couche, extrait du catalogue). Cependant, on peut dégager une tendance lourde en survolant le catalogue de l’éditeur : l’approche conceptuelle. Les publications procèdent majoritairement d’un dispositif narratif ou graphique d’ordre ludique, spéculatif, théorique, poétique ou auto-référentiel, qui préside au propos de l’auteur. Alors certes ce sont des dispositifs que l’on pourra trouver ailleurs (que ce soit en bande dessinée, en littérature ou dans les arts visuels), mais il y a incontestablement, dans les choix du comité éditorial, une inclination jubilatoire pour les jeux sur le langage et les codes visuels : les détournements, les mises en abîme, les structures narratives renversées et/ou systématiques, le jeu sur les contraintes, la déconstruction du récit, la parodie, les postulats surréalistes (poétiques, insolites, absurdes), la déconstruction de l’image, le rapport texte/image dissocié, l’abstraction, le récit métaphorique, la structure musicale, l'imposture,... Tous ces dispositifs formels n’oblitèrent pas les propos de leurs auteurs, au contraire, ils les réactivent : en abordant un thème, déjà mille fois traité, sous une forme renouvelée ou inusitée, l’auteur met en avant son sujet, qu’il soit politique, autobiographique, philosophique ou social.


Cette inclination conceptuelle et ludique n’escamote pas non plus les préoccupations formelles purement rétiniennes des auteurs : couleur, matière, techniques, texture, forme, dessin, composition… (ce sont des aspects traditionnels et modernistes déjà très présents chez d’autres éditeurs, y compris plus classiques).
De même que La 5e Couche participe d’une tendance générale de ces dernières décennies, le décloisonnement. Les livres publiés par la 5C sont pour la plupart à la lisière de la bande dessinée. Les auteurs publiés investissent le plus souvent d’autres disciplines et cela se répercute sur leur pratique de la bande dessinée : le théâtre, la performance et l’installation, la musique, la peinture, la sculpture, le graphisme, la sérigraphie, le cinéma d’animation et la vidéo, le dessin contemporain, la photo, l’affiche, la littérature,… (cet aspect n’est pas forcément spécifique à La 5e Couche et se retrouve chez de nombreux auteurs publiés ailleurs).
Quelques épisodes marquant ont jalonné l’histoire de la 5C : de 2004 à 2007, elle a repris à son catalogue la revue de littérature contemporaine écritures. De 2010 à 2013, elle a publié également la revue "Soldes, Fins de Séries", de Marc Borgers et Jean-Louis Sbille. Elle a été l'éditeur de la Bande dessinée Katz, détournement controversé de Maus, de Art Spiegelman, dans lequel l'auteur anonyme (Ilan Manouach) avait remplacé toutes les têtes des différentes espèces représentées par des têtes de chats. La 5e Couche est aussi l'éditeur de Judith Forest, succès de la bande dessinée féminine, en réalité une imposture littéraire de ses éditeurs de l’époque, William Henne, Xavier Löwenthal et Thomas Boivin.


Texte du catalogue : La bande dessinée est une forme contemporaine parmi d'autres.5C la tient en haute estime, elle et ses lecteurs. Tout ce qui frôle la bande dessinée intéresse La 5e Couche et tend à l’en éloigner. Son champ d’action est, par définition, poreux et illimité. Il ne serait pas étonnant de trouver, parmi ses livres, un précis d’urbanisme tatare ou de dodécaphonisme bantou, pourvu qu’ils s’articulent. Deux images / photos / mots etc. peuvent suffire à établir une articulation narrative. 5C montre. Du jamais vu, jamais comme ça, s’il en est.


5C agence. 5C fomente les conditions qui rendent la création possible. 5C n’a pas de cible. Son manifeste, ce sont ses livres.
Dès l’origine, le sens fusait de toutes parts. Parce que le sens n’est pas dans l’ordre des causes et des conséquences jusqu’au dénouement. Parce que le sens n’est pas dans l’élucidation. Comme un robot privé de sa fonction : il est inutile et libre. 5C aujourd’hui, c’est un catalogue de plus de vingt ans de publications, depuis les expériences collectives du groupe initial jusqu’aux livres d’aujourd’hui. Vous le tenez entre vos mains.

logo-similar-editor

Noir Sur Blanc (Les éditions)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1987
320 livres au catalogue dont 22 publiés par an
Les éditions Noir sur Blanc ont été créées en 1987 par Vera et Jan Michalski, couple aux origines suisses, polonaises, russes et autrichiennes. Leur ambition humaniste et littéraire de l'époque : créer des passerelles entre les cultures et les peuples de l'Europe de part et d'autre du rideau de fer. Initialement centrée sur les domaines  polonais et russe, la production de la maison s'est élargie aux pays voisins puis au reste du monde. Passeurs de textes entre le monde francophone et la Pologne, et au-delà, les pays de l'Est européen, Vera et Jan Michalski se sont attachés dès le début à publier en français et en polonais. Cette démarche originale et unique constitue une des caractéristiques de la maison d'édition.
logo-similar-editor

Atrabile

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1997

Atrabile publie de la bande dessinée depuis 1997. C’est à peu près tout ce que vous avez besoin de savoir.

ATRABILE 1. n.f. ( lat. bilis atra, bile noire) Bile noire qui passait pour causer la mélancolie. 2. Une envie de partager. 3. Une rage adolescente qui ne compte pas s’assagir. 4. Un travail de fourmi. 5. Une autre façon de faire. 6. C’est dire non au tape à l’œil et au plus petit dénominateur commun. 7. Une envie de bien faire et toutes les erreurs qui vont avec. 8. Un espoir infini. 9. Des déceptions passagères. 10. Des doutes chroniques 11. De la persévérance. 12. Une certaine idée de la bande dessinée. 13. A-T-R-A-B-I-L-E.

logo-similar-editor

Petit à Petit (Editions)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2000

Petit à Petit est une maison d'édition a diffusion nationale spécialisée dans le DOCU - BD : l'histoire des villes, de l'art , des sports, du rock, des pays etc...

Tous les sujets sont abordés de façon très ludique par un subtil dosage de bandes dessinées et de documentaires. Une revue en docu-bd de vulgarisation scientifique ( SOIF !) est également au catalogue de cet éditeur.

logo-similar-editor

Enfants Rouges (Les)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2006
Les Enfants Rouges sont nés en 2006. Editions de bandes dessinées et romans graphiques, de récits complets ou parfois de courtes séries...
logo-similar-editor

Dargaud

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1936
4977 livres au catalogue dont 227 publiés par an
Mediatoon a été créé par le Groupe Média-Participations, leader européen sur le marché de la bande dessinée et du manga en langue française et l'un des plus importants producteurs de dessins animés en Europe. Le département Mediatoon Foreign Rights est chargé de la vente aux éditeurs, journaux et magazines étrangers des droits des bandes dessinées publiées par les cinq éditeurs du Groupe (Dargaud, Dupuis, Le Lombard, Lucky Comics, Kana) et par quelques éditeurs indépendants tels que Les Deux Royaumes et Ankama, ainsi que des droits des livres illustrés jeunesse publiés par le nouveau label Little Urban. MFR commercialise également les droits étrangers des éditions dérivées des séries d'animation produites par Média-Participations. Plus d'1,5 million d'albums de bandes dessinées en langues étrangères sont vendus chaque année sous licence, dans plus de 40 pays et dans plus de 30 langues.
logo-similar-editor

Bamboo

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1997
900 livres au catalogue dont 160 publiés par an
Depuis 1997, Bamboo Édition s'attelle à dépoussiérer le genre du "un gag par page" dans des collections aux thèmes porteurs : Job ("Les Profs"'), Sport ("Les Rugbymen"
logo-similar-editor

La Bouinotte

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1982
La Bouinotte, en Berrichon, c’est une petite ouverture murale, symbole du regard original que le trio fondateur du magazine voulait porter sur le Berry, suivant une idée de Léandre Boizeau, en 1982. Aujourd'hui, c'est une maison d'édition passionnée par sa région. Elle édite un magazine trimestriel du même nom, consacré au Berry, et publie une dizaine de livres par an, romans, récits et livres thématiques.
Pour écrire un commentaire, connectez-vous.