Annuaire d' éditeur / Campagne première
logo

Campagne première

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2004
Depuis 2004, les éditions Campagne Première publient des ouvrages de psychanalyse. Soucieuses de préserver dans le monde contemporain un espace de réflexion autour des théories et des pratiques analytiques, elles éditent avec rigueur des monographies et des ouvrages collectifs touchant aussi bien à la mise au travail des fondamentaux de la psychanalyse qu’à la pratique en institution, à l’investigation de questions actuelles aussi bien qu’au retour sur le parcours d’analystes engagés, et au dialogue entre la psychanalyse et d’autres domaines de connaissance.

Contact

Téléphone

0143221213

Adresse

23, rue Campagne-Première, 75014 Paris
France

Maisons d'éditions similaires :

logo-similar-editor

La maison brûlée

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2015
3 livres au catalogue dont

L'Association La Maison Brûlée a produit par le passé des spectacles de Catherine Gil Alcala, au sein de la Compagnie La Maison Brûlée, et lui a fait des commandes à l’écriture. Cet auteur dramatique a déjà écrit un ensemble de textes assez consistant, et il a paru légitime à l'Association de prolonger l’aventure en créant en 2015 sa propre marque éditoriale Éditions La Maison brûlée, pour publier les ouvrages.

Ce point d’ancrage est un tournant, les textes doivent s’arrimer à d’autres créateurs, créer du lien, et se faire connaître du public par la même occasion. Revue de presse Après les deux premières parutions en décembre 2015 et janvier 2016, il est prévu cinq autres titres dont les publications vont s'échelonner sur 2016 et 2017.

Pendant ce temps, Catherine Gil Alcala continue d’œuvrer pour sa création singulière. Certains textes ont donc été joués au théâtre, ou ont occasionné des performances. Des nouveaux textes vont également paraître, parmi lesquels de la poésie et un recueil de nouvelles dont la destination n’est pas directement liée à la scène.

logo-similar-editor

Oeil d'Or (L')

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1999
70 livres au catalogue dont

Maison fondée en décembre 1999, Œil d’Or fut rapidement qualifié d’éditeur spécialisé… en coups de cœur. Des monstres et prodiges et du Discours de la licorne, d’Ambroise Paré, avec ses 120 illustrations originelles aux mémoires de la danseuse américaine Loïe Fuller, Ma vie et la danse en passant par un dictionnaire de fruits, épices et légumes agrémentés de recettes et souvenirs d’enfance (Notre Méditerranée d’entre les mères), il est en effet difficile de classer les ouvrages de L’Œil d’Or dans un seul rayon.

Furieusement éclectique, elle traite aussi bien d’architecture et d’urbanisme que de littérature – publiant des romans américains ou des essais critiques – s’intéresse aussi bien qu’aux écrits du moyen-âge qu’aux mémoires contemporaines, et plus généralement aux formes inclassables.

Avouons toute même un goût pour la littérature américaine, l’architecture et l’urbanisme et surtout pour les arts de la scène – nous sommes ainsi une des rares maisons d’éditions à avoir publié des partitions choréologiques. L’ensemble de ces ouvrages partagent une présentation à l’iconographie (très souvent des gravures) soignée et sont tous imprimés sur papier FSC, avec de l’encre végétale, chez un imprimeur bénéficiant du label imprim’vert.

logo-similar-editor

Inculte éditions

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2004

Les éditions inculte sont nées en 2004 autour d’un collectif d’écrivains, traducteurs et philosophes, qui se sont regroupés afin d’éditer la revue inculte : Bruce Bégout, Arno Bertina, Alexandre Civico, Claro, Mathias Énard, Hélène Gaudy, Maylis de Kerangal, Mathieu Larnaudie, Stéphane Legrand, Charles Recoursé, Nicolas Richard, Oliver Rohe et Jérôme Schmidt.

Au fil des années, ce projet collectif s’est étoffé avec l’apparition de plusieurs collections : littérature française et étrangère, essais, anthologies, documents et monographies. Avec plus de 100 titres au catalogue, les éditions inculte publient actuellement une vingtaine de titres par an et une revues, Le Believer, diffusés chez Actes Sud (dist. U.D.).

logo-similar-editor

Le Passage

Maison d'édition à compte d'éditeur
200 livres au catalogue dont

Situé à la Bastille, au fond d’un joli passage pavé, Le Passage est une maison d’édition indépendante, qui compte plus de 200 titres à son catalogue. Mais Le Passage, c’est avant tout près de 100 auteurs, servis pas une équipe motivée par une passion commune pour les livres et la littérature.

La maison s’est développée dans trois directions : la littérature française, le polar et les livres d’art, toujours sensible aux échos qui se font entendre entre ces trois domaines.

De grands succès et de nombreux prix sont venus récompenser les auteurs des éditions Le Passage, que nous vous invitons à découvrir en flânant sur les pages de ce site. Au sein de nos collections, vous ferez à n’en pas douter de belles rencontres et partagerez, nous l’espérons, l’enthousiasme qui est le nôtre pour tous ces textes.

Notre but est d’accueillir, d’aider et de promouvoir la création littéraire, dans la variété de ses styles et de ses modes d’expression. Notre choix est de proposer aux lecteurs une production mesurée, afin de pouvoir accompagner au plus près chaque auteur et chaque texte.

Le Passage est donc une maison d’édition au sens premier du terme. Une maison, c’est à dire un espace convivial, à taille humaine, où chaque auteur peut laisser son œuvre s’épanouir librement, bénéficiant d’un soutien bienveillant et admiratif de chaque membre de l’équipe à chaque étape de la vie de son livre : celle de sa création, bien sûr, mais aussi celle de sa commercialisation et de sa promotion. Distribué et diffusé par Volumen, un des principaux acteurs sur le marché du livre fort d’une équipe qui défend depuis l’origine son catalogue avec ferveur, Le Passage a en particulier noué au fil des ans et de ses succès un rapport privilégié avec le fabuleux réseau de libraires indépendants qui maille l’ensemble de notre territoire.

Entre l’auteur, le diffuseur, le libraire et vous, cher lecteur, vers qui toute cette belle énergie créative est finalement déployée, Le Passage est donc le maillon d’une des plus belles chaînes qui puissent être, une chaîne qui libère… la chaîne du livre.

logo-similar-editor

Editions Alcyone

Maison d'édition à compte d'éditeur
logo-similar-editor

Nous (éditions)

Maison d'édition à compte d'éditeur
72 livres au catalogue dont

Theodor W. Adorno, Bernard Aspe, Alain Badiou, Judith Balso, Jacques Barbaut, Michaël Batalla, Philippe Beck, Mehdi Belhaj Kacem, Luc Bénazet, Walter Benjamin, André Biély, Rémi Bouthonnier, Philippe Boutibonnes, Dominique Buisset, Benoît Casas, Paul Celan, Chateaubriand, Sonia Chiambretto, Francis Cohen, Collectif pour l'intervention, Bernard Collin, Marie Cosnay, Jean-Patrice Courtois, Robert Creeley, E. E. Cummings, Jean Daive, Milo De Angelis, Jacques Demarcq, Mladen Dolar, Antoine Dufeu, Alexandre Dumas, Bruno Fern, Aurélie Foglia, Frédéric Forte, Théophile Gautier, Joseph Julien Guglielmi, Edith de la Héronnière, Bénédicte Hébert, Gerard Manley Hopkins, Eric Houser, Andrea Inglese, Jacques Jouet, Alain Jugnon, Frantz Kafka, Eustachy Kossakowski, Emmanuel Laugier, Hervé Le Tellier, Carlo Levi, Aurélie Loiseleur, Mina Loy, Curzio Malaparte, Christophe Manon, Guy de Maupassant, Natacha Michel, Luis de Miranda, Frédéric Neyrat, Ovide, Pierre Parlant, Pier Paolo Pasolini, Oskar Pastior, Antonio Porta, Reinhard Priessnitz, Jacques Rancière, Ernest Renan, Lisa Robertson, Théo Robine-Langlois, Jacques Roubaud, Sade, Edoardo Sanguineti, Gertrude Stein, Sylvie Taussig, Yoann Thommerel, Elio Vittorini, Gérard Wajcman, Jonathan Williams, Andrea Zanzotto, Slavoj Žižek et Alenka Zupančič :

amorce d’élaboration d’un nous contemporain extrême disparate.

 

Pour se soumettre, sujet-éditeur, à la question de Mallarmé : “véritablement, aujourd’hui, qu’y a-t-il ?”.

logo-similar-editor

Citron bleu (Les Editions du)

Maison d'édition à compte d'éditeur
logo-similar-editor

Addictives

Maison d'édition à compte d'éditeur
130 livres au catalogue dont
Les Editions Addictives, spécialistes de l'Adult Romance ! La maison d’édition d’Emma Green, Rose Becker, Juliette Duval, Phoebe Campbell, Olivia Dean, Chloé Wilkox, Lucy Jones, Lisa Swann, Megan Harold, Anna Bel, Kim Grey, Amber James, Stuart Evans, Eve Souliac, Nina Marx et bien d’autres encore… La collection Luv, une nouvelle vision des romances contemporaines ! De nouvelles plumes françaises pleines de talent : Jana Rouze, Gabriel Simon et d'autres auteurs à venir...
logo-similar-editor

Petit Pavé

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1995
400 livres au catalogue dont 30 publiés par an

Un éditeur généraliste en région

Les éditions du Petit Pavé sont nées au siècle dernier en bord de Loire, au pays de Rabelais, Hervé Bazin, ou Julien Gracq...

Créées en Novembre 1995 par deux fous du délit d’encre et de la bouteille à la mer, Noëlle JOFFARD et Gérard CHERBONNIER, les Éditions du Petit Pavé publient, à compte d’éditeur, une vingtaine d’ouvrages par an et possèdent aujourd’hui un catalogue de plus de 500 titres : romans, nouvelles, essai, poésie, histoire, biographie, jeunesse, etc., répartis dans plusieurs collections : Dans les pas, Maison Noire, Arkhaia, Livresk, Obzor, Le Semainier, Points et contrepoints, etc.

logo-similar-editor

Corridor Bleu (Le)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1997

Comme le suggère indirectement le précepte gravé à l’entrée du temple de Delphes, il est important de savoir de quoi l’on parle et surtout avec qui. Aussi le Corridor bleu se doit de vous dire qu’il est né à Douai, Nord de la France, en 1997 (là où Arthur Rimbaud composa ses cahiers et adressa ses lettres du voyant à son professeur Paul Demeny, rue de l’Abbaye-des-prés), un 22 septembre, jour de la fête nationale du Mali. Autour d’une poignée de poètes plus ou moins illuminés.

La première rencontre déterminante, si l’on suit une trame à la Gurdjieff dans ses Rencontres avec des hommes remarquables, fut, sans l’ombre d’un doute, celle de Michel-Georges Micberth qui catalysa énergies, volontés et beautés. La seconde fut celle d’Ivar Ch’Vavar, chaman et grand manitou de ce que d’aucuns appelleront la Grande Picardie Mentale, soit un territoire à la fois réel et surréel, qui s’étend du Hainaut belge jusqu’à la Picardie actuelle (pour combien de temps?) et dont les membres du Corridor bleu (car il y a eu, au début, un esprit d’équipe, enfin, une communion, qui ne portait pas même de nom et dont on conserva le souvenir à travers les ruines) arpentèrent les coins et les recoins à la recherche des lieux sacrés, des héros (dont le plus grand est saint Benoît-Joseph Labre) et des bandits comme il était indiqué dans le livre des livres Hölderlin au mirador du grand Ivar Ch’Vavar. Le plus grand livre de poésie de la fin du siècle précédent. Oui. À s’en taper la tête contre les draps du réel de stupeur.

Charles-Mézence Briseul, un peu, malgré lui, à l’origine de tout, exigeait que chacun des membres lût le livre au moins une fois par an. Ce qui ne fut pas forcément suivi. Au prix de grands tracas. D’où certaines dislocations. Qui finirent toujours, c’est vrai, plutôt bien.  Durant ces années d’initiation à la chose poétique et à l’édition underground, on put recenser de nombreuses participations à des salons, lectures, performances, festivals, plus ou moins obscurs. Mais au fond des ténèbres se tapit la vérité. Du moins une partie. Publication de la poésie la plus expérimentale: Henri Chopin, Pierre Garnier, Bernard Heidsieck.

Commencença une relative errance du Corridor bleu de par la France et le monde, depuis la Roumanie et Jérusalem, jusqu’en Inde, Bénarès (Varanasi), où devant les crémations, au bord du Gange, il devint évident, que sa mission, plus que jamais, serait de promouvoir la création, quelle qu’elle soit, littéraire, philosophique ou spirituelle, la plus exigeante et la plus marginale, celle que tous les autres, par lâcheté ou paresse, refusent et refuseront toujours de mettre en avant. Pas très loin du parc aux gazelles où le Bouddha prononça son premier sermon. On en pleura au milieu des mendiants estropiés. Et des saints reliés au grand créateur, même s’ils n’en parlaient pas ainsi. Publication des grands poètes contemporains: Laurent Albarracin, Pascal Boulanger, Louis-François Delisse.

Puis l’on changea d’hémisphère pour rejoindre La Réunion, qui est, à peu de chose près, comme l’a révélé Jules Hermann, plus ou moins, le centre, sinon l’origine, du monde ancien et à venir. Exploration des sociétés secrètes, des abysses, des cimes inaccessibles et ouverture du catalogue à une marginalité toujours plus importante devant la médiocrité de l’époque. Tout s’inversa. Les premiers, derniers, devinrent, et vice versa. Publication du texte fondateur du Japon, le Kojiki, des écrits mystiques d’Agnès Gueuret et d’une série d’entretiens avec un prêtre kanak, Roch Apikaoua.

Le futur est déjà là. Des livres à inventer. Ceux que l’on aurait voulu trouver au fond d’une librairie improbable. Que l’on aurait voulu voler ou offrir. Que les bourgeois jettent avec dégoût loin devant eux. Que l’on pose avec soin et crainte sur sa table de nuit avant de sombrer dans le sommeil en espérant qu’il soit court. Livres de pure farine et bons à caler un lit branlant un soir de cyclone.

Pour écrire un commentaire, connectez-vous.