Annuaire d' éditeur / Editions 2024
logo

Editions 2024

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2010

Contact

simon@editions2024.com

Maisons d'éditions similaires :

logo-similar-editor

Encres de Siagne

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2013
13 livres au catalogue dont

Pourquoi créer une Plateforme des Lettres et de l’Image ?

Pour vous mettre en relation avec nos experts de l’écriture et des arts graphiques. Pour simplifier votre expérience dans l’univers des lettres et de l’image. Pour répondre à toutes les demandes littéraires, administratives ou visuelles.

Nos publics
Que vous soyez un particulier, un artisan, une association, une entreprise privée ou publique, une collectivité ce site vous est dédié.

Nos prestations
Maison d’édition à compte d’éditeur
Formations littéraires, artistiques ou en informatique
Services d’écritures ou visuels
Rendez-vous culturels : ateliers d’écritures, conférences, récits, contes et histoires

logo-similar-editor

Atalante

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1989
Maison d'édition indépendante, L'Atalante depuis 1989 s'est fait fort de publier des auteurs de roman venus du monde entier.
logo-similar-editor

Lucien Souny

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1982

Depuis plus d’un quart de siècle, nous publions en Limousin pour être lus partout ailleurs. Sans quitter notre terre d’origine, nous nous sommes imposés en tant qu’éditeur national en découvrant de nouveaux talents originaires de toutes les régions de France.

L’aventure commence à Limoges à la fin des années soixante-dix. Par amour de l’écrit et du livre, Lucien Souny ouvre une librairie, Le plaisir du texte, en plein cœur de la ville. Très vite il note un manque d’ouvrages sur le Limousin. Et pourtant il y a tant de choses à dire et à montrer ! L’idée fait tranquillement son chemin – les rencontres aidant -, jusqu’à la création d’une maison d’édition en 1982. C’est le second livre publié, Georges Guingouin, premier maquisard de France, qui établira la notoriété de la maison d’édition.
En 1986, Lucien Souny vend la librairie pour se consacrer entièrement à l’édition, avec pour seule ambition « l’aventure ». Une aventure qui exige du temps et de la patience pour connaître le marché, installer une collection, étoffer un catalogue ou tisser un réseau. L’éditeur refuse de s’enfermer dans le livre régional. Il cherche à élargir sa politique éditoriale et à détecter des auteurs talentueux dans tout le pays. La démarche porte ses fruits. Aujourd’hui, la maison d’édition Lucien Souny, attachée à l’exigence, aux itinéraires de vie originaux, à la qualité et à l’amour des terroirs, a su fidéliser un public d’initiés et gagner la confiance et le soutien de libraires partout en France.

La maison s’est construite sur trois genres qui ont fait sa réputation : la littérature, l’histoire, le patrimoine. Au fil des années, au gré des projets et des rencontres, elle a développé ses collections et propose aujourd’hui plus précisément:

trois collections de romans populaires – le chant des pays ; l’histoire des pays ; le cri des pays – qui s’attachent à raconter nos régions, leur Histoire, leur présent et leur avenir.
- la collection Souny Poche qui reprend nos meilleurs romans populaires en format poche.
- la collection Plumes noires, des romans (format poche) qui font frissonner ou font passer des nuits blanches.
- la collection Seconde Guerre mondiale (plus particulièrement Résistance et Libération).
- la collection Nature et plantes, celles qui soignent et guérissent.
- la collection Documents consacrée au patrimoine humain, linguistique, naturel, architectural du Limousin, mais également à celui d’autres régions de France.

De petite structure, la maison d’édition entretient des liens étroits avec ses auteurs. Elle s’occupe de chacun d’entre eux et défend chaque livre qu’elle publie. Elle diffuse aujourd’hui ses informations et tous ses ouvrages à travers les réseaux sociaux.

logo-similar-editor

Hoëbeke

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1984
250 livres au catalogue dont 25 publiés par an
Les Éditions Hoëbeke sont nées en 1984. Elles font immédiatement appel au graphiste Massin qui dessinera la plupart des livres de la maison et donnera une idée de permanence à l'ensemble. Leur premier livre est consacré au dessinateur Peynet, l'auteur des Amoureux. Ce sera un best-seller comme, quelques années plus tard, les livres de Samivel, de Doisneau ou de Pierre Dubois.
Ce premier titre annonçait la ligne éditoriale de la maison : élargir la notion de beaux-arts au graphisme, à la publicité, à l'illustration, aux dessins de presse, à la photographie et au-delà même des catégories établies. Bel exemple également que l'exceptionnel et historique ouvrage d'Hervé Di Rosa, L’Art modeste.
Mais la maison garde aussi une place à part dans son catalogue pour les ouvrages de Pierre Dubois : la Grande Encyclopédie des lutins, la Grande Encyclopédie des fées ...  qui ont précédé (ou annoncé) l'engouement pour le monde féerique avant de devenir des classiques et la référence internationale dans le monde du merveilleux et du légendaire (beaucoup copié, jamais égalé !).
Dans le domaine littéraire, les deux collections «Retour à la montagne» et «Destins de montagne» réunissent les meilleurs écrivains et plus grandes histoires de l'altitude.
«Étonnants voyageurs», la collection du festival éponyme de Saint-Malo, dirigée par Michel Le Bris, revendique une littérature aventureuse, voyageuse, ouverte sur le monde et soucieuse de le dire. Ou quand les écrivains redécouvrent le monde.
Bousculer les catégories, fouiller dans le passé comme dans le présent, éditer mais aussi créer, renouveler les genres, marier les expressions, raconter l'histoire autrement, rester libre, vous surprendre, renouveler vos plaisirs, vous faire voyager, vous étonner et vous rappeler, on l'espère, quelques bonheurs de l'enfance.
Lionel Hoëbeke
logo-similar-editor

Flammarion

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1876
10000 livres au catalogue dont 380 publiés par an
Le groupe Flammarion est détenu par Madrigall, maison mère de Gallimard et troisième groupe d'édition français. Présent sur les secteurs de l'édition, diffusion, distribution et librairie, il est implanté en France, en Belgique et au Canada. Son offre éditoriale est portée par des marques reconnues : Flammarion, Flammarion Québec, Pygmalion, Aubier, Climats, GF, Champs, Étonnants Classiques, La Maison Rustique, Arthaud, Autrement, J'ai lu, Librio, Ombres noires, Casterman, Flammarion Jeunesse, Père Castor, Chan-OK, Fluide Glacial, KSTR et Sakka. Il couvre les domaines de la littérature, de l'art et du Patrimoine, de l'art de vivre et de la vie pratique, des sciences et des sciences humaines, des atlas, du parascolaire, du poche, de la BD, de la jeunesse et de l'humour.
logo-similar-editor

Amateur (Éditions de l')

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1970
500 livres au catalogue dont

Fondées au milieu des années 1970 par le directeur de La Gazette de l’Hôtel Drouot, les Éditions de l’Amateur sont nées sous les couleurs du marché de l’art, des galeries et des salles de vente, des experts et des commissaires priseurs, des collectionneurs, en un mot des amateurs d’art au sens large. C’est pourquoi, dès l’origine, sa ligne éditoriale s’est nourrie au creuset des arts décoratifs : mobilier, design, céramique, verre, orfèvrerie, mais aussi peinture, sculpture, estampe, dessins… En plus des monographies et des catalogues raisonnés (ceux de René Lalique ou de Marinot, de Rembrandt Bugatti ou de Théodore Rousseau), les dictionnaires à caractère encyclopédique constituent de véritables piliers éditoriaux, parmi lesquels, au premier chef, les sommes de Pierre Kjellberg sur le mobilier (du XVIIIe au XXe siècle), réédités plusieurs fois, augmentés et rajeunis d’édition en édition.

La proximité qu’entretiennent les Éditions de l’Amateur avec le monde de Drouot a aussi permis de faire naître l’incontournable BDM, Trésors de la Bande Dessinée, catalogue encyclopédique recensant l’intégralité des albums de langue française parus depuis les origines de la BD et dont la vingtième édition verra le jour en novembre 2014.
Au fil des années le catalogue s’est ouvert à la photographie, aux arts premiers, au patrimoine architectural, à l’histoire de l’art et la littérature artistique… Avec plus de 500 ouvrages publiés et 100 titres actifs au catalogue, notre vœu est à présent de nous tourner vers l’art contemporain, de développer des partenariats avec des musées, des galeries et des institutions.

logo-similar-editor

Denoël

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1930
5000 livres au catalogue dont 55 publiés par an
Fondées en 1928, les Éditions Denoël ont publié nombre de grands auteurs tels Blaise Cendrars, Georges Perec, Sébastien Japrisot, Boileau Narcejac, Barjavel... Aujourd'hui, filiale du groupe Gallimard, la maison continue de publier des auteurs du monde entier dans de nombreux domaines littéraires. À travers de prestigieuses collections (romans français et étrangers, essais, roman graphique et science-fiction), Denoël publie environ 60 titres par an.
logo-similar-editor

La Différence

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1976
Fondées en 1976 par Joaquim Vital, Marcel Paquet et Patrick Waldberg, rejoints la même année par Colette Lambrichs, les Éditions de la Différence ont poursuivi depuis le début une politique centrée sur la littérature française et étrangère, les essais, la poésie et l’art contemporain.
logo-similar-editor

Mosquito

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1989

En 1989 Mosquito, maison d’édition indépendante, débute dans le monde de la bande dessinée. Avec un regard curieux et ouvert à l’international, le catalogue s’enrichit d’auteurs talentueux provenants du monde entier : Chine, Argentine, Cuba, Finlande, Italie, Espagne, Belgique... L’importance du support devient le point fort et l’image de marque de Mosquito : choix des papiers, charte graphique et qualité d’impression.

L’originalité et l’exigence de cette démarche sont reconnus par la critique internationale. Mosquito et ses auteurs ont été primés de nombreuses fois. ( Notamment au festival d’Angoulême, puis en Chine, Toppi reçoit le Golden Monkey Award.) Des nombreuses expositions ont célébré leur travail. (Saint-Malo, Angoulême, Grenoble, Illzach…)

Dans la collection « bande dessinée » on peut retrouver : aventure, fantastique, western, historique, adaptation littéraire.

En 1993 débute la collection « Monographies », qui se veut un témoignage fort de l’aventure de la bande dessinée ainsi qu’un outil irremplaçable pour les amateurs éclairés. À ce jour aucune maison d’édition n’a développé avec autant de constance et de rigueur une collection d’ouvrages consacrés aux maîtres du neuvième art, complétant les entretiens par des articles d’analyse écrit par des spécialistes reconnus ainsi qu’une biographie et une bibliographie établies par des spécialistes.

La réflexion sur la bande dessinée est le sujet de la collection « Autour de la BD », qui publie des études sur le parcours de certains auteurs ainsi que divers sujets transversaux. Le premier thème abordé : Les pays imaginaires de la bande dessinée va rencontrer un succès tout à fait inattendu à la suite d'un long article dans Libération relayé par toute la presse, ce qui va inspirer un étonnant prolongement sur Arte : une émission du Dessous des cartes pour un premier avril !

« Lily Mosquito » est la collection jeunesse des éditions Mosquito.

Les ouvrages de la collection « Nec Plus » font l'objet d'un soin vraiment particulier :

il s'agit de tirages limités à 1000 exemplaires, cartonnés, au dos toilé, imprimés sur papier de haute qualité, au format 25 x 34 cm.

Cette collection est réservée à des oeuvres d'exception.

C'est ce programme que nous vous invitons à découvrir...

logo-similar-editor

Cinquième Couche (La)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1993

La Cinquième Couche est une maison d'édition belge indépendante. La Cinquième Couche, dite aussi 5c, publie essentiellement de la bande dessinée depuis 1993.
Fondée par un groupe d'auteurs de l'atelier de bande dessinée de l'Institut Saint-Luc de Bruxelles (Damien Rocour, Sarah Masson, Michel Squarci, Sibylle Loof, Olivier Fable, Vincent Dutreuil, Nicholas Wood, Sébastien Kempenaers, Christophe Poot, Renaud De Heyn et Xavier Löwenthal), elle demeure jusqu'à la fin des années 1990, un groupe informel qui auto-publie ses productions. Ce n'est qu'au tournant des années 2000 qu'elle devient une réelle structure d'édition. Elle est actuellement pilotée par William Henne.
Cinq collections ont été créées : F., Extracteur, écritures, ESSAIM et Point métal.


En 2016, le catalogue compte 110 publications (5 revues publiées entre 1993 et 1998 et le reste publié à partir de 1999), par une soixantaine d’auteurs, provenant d’une dizaine de pays différents (Belgique, France, Suisse, Allemagne, Autriche, Portugal, Grèce, Finlande, États-Unis, Corée…)
La 5e Couche n’a jamais clairement définit sa ligne éditoriale a priori, sinon qu’en redéfinissant sans cesse son média, elle inscrit la bande dessinée dans les pratiques contemporaines (Tout ce qui frôle la bande dessinée et tend à l’en éloigner intéresse la 5e Couche, extrait du catalogue). Cependant, on peut dégager une tendance lourde en survolant le catalogue de l’éditeur : l’approche conceptuelle. Les publications procèdent majoritairement d’un dispositif narratif ou graphique d’ordre ludique, spéculatif, théorique, poétique ou auto-référentiel, qui préside au propos de l’auteur. Alors certes ce sont des dispositifs que l’on pourra trouver ailleurs (que ce soit en bande dessinée, en littérature ou dans les arts visuels), mais il y a incontestablement, dans les choix du comité éditorial, une inclination jubilatoire pour les jeux sur le langage et les codes visuels : les détournements, les mises en abîme, les structures narratives renversées et/ou systématiques, le jeu sur les contraintes, la déconstruction du récit, la parodie, les postulats surréalistes (poétiques, insolites, absurdes), la déconstruction de l’image, le rapport texte/image dissocié, l’abstraction, le récit métaphorique, la structure musicale, l'imposture,... Tous ces dispositifs formels n’oblitèrent pas les propos de leurs auteurs, au contraire, ils les réactivent : en abordant un thème, déjà mille fois traité, sous une forme renouvelée ou inusitée, l’auteur met en avant son sujet, qu’il soit politique, autobiographique, philosophique ou social.


Cette inclination conceptuelle et ludique n’escamote pas non plus les préoccupations formelles purement rétiniennes des auteurs : couleur, matière, techniques, texture, forme, dessin, composition… (ce sont des aspects traditionnels et modernistes déjà très présents chez d’autres éditeurs, y compris plus classiques).
De même que La 5e Couche participe d’une tendance générale de ces dernières décennies, le décloisonnement. Les livres publiés par la 5C sont pour la plupart à la lisière de la bande dessinée. Les auteurs publiés investissent le plus souvent d’autres disciplines et cela se répercute sur leur pratique de la bande dessinée : le théâtre, la performance et l’installation, la musique, la peinture, la sculpture, le graphisme, la sérigraphie, le cinéma d’animation et la vidéo, le dessin contemporain, la photo, l’affiche, la littérature,… (cet aspect n’est pas forcément spécifique à La 5e Couche et se retrouve chez de nombreux auteurs publiés ailleurs).
Quelques épisodes marquant ont jalonné l’histoire de la 5C : de 2004 à 2007, elle a repris à son catalogue la revue de littérature contemporaine écritures. De 2010 à 2013, elle a publié également la revue "Soldes, Fins de Séries", de Marc Borgers et Jean-Louis Sbille. Elle a été l'éditeur de la Bande dessinée Katz, détournement controversé de Maus, de Art Spiegelman, dans lequel l'auteur anonyme (Ilan Manouach) avait remplacé toutes les têtes des différentes espèces représentées par des têtes de chats. La 5e Couche est aussi l'éditeur de Judith Forest, succès de la bande dessinée féminine, en réalité une imposture littéraire de ses éditeurs de l’époque, William Henne, Xavier Löwenthal et Thomas Boivin.


Texte du catalogue : La bande dessinée est une forme contemporaine parmi d'autres.5C la tient en haute estime, elle et ses lecteurs. Tout ce qui frôle la bande dessinée intéresse La 5e Couche et tend à l’en éloigner. Son champ d’action est, par définition, poreux et illimité. Il ne serait pas étonnant de trouver, parmi ses livres, un précis d’urbanisme tatare ou de dodécaphonisme bantou, pourvu qu’ils s’articulent. Deux images / photos / mots etc. peuvent suffire à établir une articulation narrative. 5C montre. Du jamais vu, jamais comme ça, s’il en est.


5C agence. 5C fomente les conditions qui rendent la création possible. 5C n’a pas de cible. Son manifeste, ce sont ses livres.
Dès l’origine, le sens fusait de toutes parts. Parce que le sens n’est pas dans l’ordre des causes et des conséquences jusqu’au dénouement. Parce que le sens n’est pas dans l’élucidation. Comme un robot privé de sa fonction : il est inutile et libre. 5C aujourd’hui, c’est un catalogue de plus de vingt ans de publications, depuis les expériences collectives du groupe initial jusqu’aux livres d’aujourd’hui. Vous le tenez entre vos mains.

Pour écrire un commentaire, connectez-vous.