Annuaire d' éditeur / Potager moderne
logo

Potager moderne

Maison d'édition à compte d'éditeur

Contact

contact@potagermoderne.fr

Adresse

33 rue des Brasseries, 54320 Maxéville
France

Partenaire

Diffuseur

logo-diffuser
Makassar

Dépôt de manuscrits

Par internet:

projet@potagermoderne.fr

Maisons d'éditions similaires :

logo-similar-editor

Magnani Editions

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2011
22 livres au catalogue dont 4 publiés par an
Consacrées au livre illustré, les éditions Magnani attendent d’un auteur qu’il soit moderne, que son œuvre permette de prendre conscience d’une autre possibilité du réel, une possibilité nouvelle de voir, de penser, de se construire et d’exister. L’objet livre incarne tout le savoir-faire de la maison mais aussi toute sa conviction sur le métier d’éditeur. L’éditeur n’est pas seulement un pourvoyeur d’auteurs, un révélateur ou une sage-femme, mais un constructeur de livres et un metteur en pages. À l’heure de la dématérialisation des contenus, la croyance de la maison est que l’enfant, pour son développement, a besoin d’œuvres conçues sous forme de véritables livres, de leurs images immobiles, de leur silence, de leur unité, nécessaires pour enrichir son imagination, sa faculté à donner vie aux images, à les interpréter. Il ne doit pas y avoir un monopole de la culture par l’écran, le son et le mouvement. Les éditions Magnani considèrent le livre comme l’essence même du travail de l’éditeur, par la pérennité qu’il offre à l’œuvre de ses auteurs et sa potentielle éternité pour le lecteur. Objet qui se partage et se transmet entre les générations. Les éditions Magnani veulent offrir aux lecteurs une enfance qui n’est pas prête de s’effacer.
logo-similar-editor

Baker Street (Éditions)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2007

C’est fin 2007 que les Éditions Baker Street furent créées par Cynthia Liebow, américaine vivant à Paris, après avoir été vingt ans éditrice de littérature étrangère dans plusieurs grandes maisons d’édition parisiennes.

Avec la littérature anglo-saxonne pour axe principal, les Éditions Baker Street publient également des textes français. La production est composée de 2/3 de fiction et d’1/3 de documents, ainsi que de quelques livres illustrés.

Les Éditions Baker Street ont pour vocation de favoriser les échanges entre l’édition et tous les autres arts, en permettant aux livres de trouver des déclinaisons ailleurs, à travers expositions, débats, lectures, tables rondes, pièces de théâtre ou encore vente des droits au cinéma et à la télévision, afin de prolonger et diversifier la vie du livre.

Outre la qualité de ses textes – une exigence essentielle –, son ambition est de publier des livres qui comptent, susceptibles de faire bouger les choses. Les événements organisés autour de chaque titre ont pour but de donner aux livres une place et même, parfois, un rôle clef dans la vie de la cité.

logo-similar-editor

Soulières éditeur

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1996
Soulières éditeur est né le 16 août, un vendredi, vers 10 heures 38 du matin. Et depuis, il ne cesse de publier des livres. Des livres racoleurs, des livres drôles, des histoires d’amour, des récits absurdes, des histoires bouleversantes, fantaisistes, des livres plein d’aventures. Mais Soulières éditeur le fait tranquillement, en prenant son temps. Seize titres par année. Seize titres, c’est bien suffisant. Un travail artisanal, une petite équipe de collaborateurs fidèles depuis le tout début : Annie, notre graphiste et directrice artistique, Christiane à la correction, Gérard à la révision, Nando à la compo, Sylvie et Nadine et parfois Louis au comité de lecture. Et pour rendre tout ça éternel : Prémédia et Marquis imprimeur. Il faut aussi souligner le travail efficace de Diffusion Mirabel et la passion contagieuse des animateurs et des libraires pour vous faire connaître nos productions.Bien sûr, tout cela ne serait pas possible sans les auteurs et les illustrateurs qui sont le coeur même de Soulières éditeur.Le travail de l’éditeur, comme celui d’autres producteurs, est un travail de l’ombre. Servir les aspirations des créateurs et mettre le lecteur en contact avec l’œuvre publiée, voilà l’essence même de notre travail. Soulières éditeur, une petite maison d’édition qui souhaite ardemment donner le goût de la lecture aux jeunes pour le reste de leur vie.
logo-similar-editor

Sarbacane Editions

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2003
675 livres au catalogue dont 70 publiés par an
En 2013, les éditions Sarbacane fêtent leurs dix ans. Dix ans de création, de passion partagée avec des auteurs et des illustrateurs au talent étonnant, et un catalogue reconnu pour sa qualité et sa diversité, à la fois ouvert et exigeant. Riche de près de 450 titres, il se répartit entre albums jeunesse, fiction pour jeunes adultes et BD jeunesse et adulte. Histoires au point de vue original, éveil, livres-jeux, livres-objets, livres transgénérationnels, classiques illustrés, romans graphiques ; tous bénéficient d'une fabrication soignée et beaucoup, de formats inattendus.
logo-similar-editor

Editions Alphil

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1996
400 livres au catalogue dont 45 publiés par an
Alphil SA est active dans l'édition de livres et de revues, sous format papier et sous format électronique.
Nos activités sont divisées en trois marques éditoriales:
 
  • Éditions Alphil
  • Éditions Alphil-Presses universitaires suisses
  • Éditions Livreo-Alphil

Les Éditions Alphil publient des récits, des essais et des livres illustrés. Elles collaborent avec de nombreuses institutions, notamment avec des musées en vue de publier des catalogues d’exposition et des livres illustrés. Ces ouvrages sont généralement en lien avec l’histoire, la culture et le patrimoine de la Suisse.

Les Éditions Alphil-Presses universitaires suisses publient des ouvrages de sciences humaines et sociales, tels que synthèses, essais, monographies, actes de colloque, éditions de sources, mélanges, thèses, mémoires de master et revues. L'histoire a constitué le point fort de la maison d'édition à ses débuts, mais au fur et à mesure, son champ de publications s'est élargi à l'histoire de l'art, à la géographie, aux sciences sociales et politiques ainsi qu'à l'analyse littéraire.

La majorité des ouvrages sont rédigés en français, mais nous publions aussi en anglais et en allemand.

Les Éditions Livreo-Alphil publient des essais, des récits, des livres de synthèse et une collection de livres de poche. Ces livres s’adressent un large lectorat.

Historique
 
Les Éditions Alphil ont été fondées en 1996 par deux étudiants, Alain Cortat et Philippe Erard. Enthousiasmés par les dessins d’André Harvec qui paraissaient dans l’Écho Illustré, ils ont cherché en vain à se procurer un album. Ils ont alors décidé de publier eux-mêmes un recueil d'une sélection de 200 dessins du fameux dessinateur français. Ce projet a été primé lors d'un concours organisé par la Jeune Chambre Économique du district de Porrentruy, ce qui leur a permis d'obtenir les fonds nécessaires pour se lancer dans l’édition. Après le retrait de Philippe Erard, et sous la direction d’Alain Cortat, les Éditions Alphil se sont spécialisées dans l'histoire, les récits, les essais, les beaux-livres et les textes universitaires.
 
En 2010, un nouvel associé, Jacques Barnaud, a rejoint les Éditions Alphil. À cette occasion l'entreprise a été transformée en SA et a emménagé dans de nouveaux locaux à Neuchâtel, où sept collaborateurs (5 équivalents plein temps) assurent le travail éditorial ainsi que les activités de distribution. Le travail de mise en page et de graphisme est confié à des spécialistes des arts graphiques en externe.

 

logo-similar-editor

Arènes (Éditions Les)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1997
350 livres au catalogue dont 50 publiés par an
Créée en 1997, cette maison d'édition indépendante publie chaque année 25 titres de non-fiction : des documents d'actualité, des livres de psychologie, de l'histoire, des biographies, des romans graphiques et des albums illustrés. Nous publions de tout, mais peu et jamais par hasard. Chaque livre est une aventure, chaque livre doit avoir un sens et sa raison d'être.
logo-similar-editor

MEDIA Livres

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2017
4 livres au catalogue dont 10 publiés par an

Nouvelle maison d'édition à Perigueux (Dordogne)

Déjà 5 livres à son actif et un magazine. 

Nous organisons plusieurs salons littéraires  dont celui de Lanouaille le 30 juin 2018.(+ de 60 auteurs et des personnalités comme Manuel Valls, Cédric Villani, JL Debré...) 

logo-similar-editor

Dynamite

Maison d'édition à compte d'éditeur
logo-similar-editor

Tartamudo

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1999
Les éditions Tartamudo se sont créées en 2001 autour de José Jover, auteur de bandes dessinées, qui est éditeur propriétaire. La ligne éditoriale de Tartamudo se partage entre une démarche engagée, citoyenne, et un retour au texte, à la lecture, contre l’appauvrissement de la pensée. Parallèlement à ses publications pour la jeunesse, Tartamudo édite des livres institutionnels pour les comités d’entreprises. Le catalogue compte aujourd’hui six titres en littérature jeunesse:La vie privée des monstres de André Igwal et José Jover, 1995 (épuisé)Salséro et Hollywood land de José Jover, 1999Le Roi Raoul n’a plus de tartines de Vincent Haudiquet et Pef, 1999Aujourd’hui promotion de Georges Grard et Francis Labarthe, 1999Mon album de l’immigration en France, 2001Au secoours de Gudule et Pef, 2002Mon album de l’immigration en France a été largement salué par la presse et a donné naissance à une exposition itinérante, en quinze panneaux illustrés. Il sera réédité en mars 2003, dans une nouvelle version.Les éditions Tartamudo organisent également des ateliers d’écriture autour de la bande dessinée, encadrés par des dessinateurs ou des auteurs professionnels. Tartamudo a ainsi collaboré avec les détenus de Fleury-Mérogis dans le cadre du projet « prévention alcool » (L’alcool à l’ombre), mais aussi avec des enfants malades ou en difficulté.
logo-similar-editor

Cinquième Couche (La)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1993

La Cinquième Couche est une maison d'édition belge indépendante. La Cinquième Couche, dite aussi 5c, publie essentiellement de la bande dessinée depuis 1993.
Fondée par un groupe d'auteurs de l'atelier de bande dessinée de l'Institut Saint-Luc de Bruxelles (Damien Rocour, Sarah Masson, Michel Squarci, Sibylle Loof, Olivier Fable, Vincent Dutreuil, Nicholas Wood, Sébastien Kempenaers, Christophe Poot, Renaud De Heyn et Xavier Löwenthal), elle demeure jusqu'à la fin des années 1990, un groupe informel qui auto-publie ses productions. Ce n'est qu'au tournant des années 2000 qu'elle devient une réelle structure d'édition. Elle est actuellement pilotée par William Henne.
Cinq collections ont été créées : F., Extracteur, écritures, ESSAIM et Point métal.


En 2016, le catalogue compte 110 publications (5 revues publiées entre 1993 et 1998 et le reste publié à partir de 1999), par une soixantaine d’auteurs, provenant d’une dizaine de pays différents (Belgique, France, Suisse, Allemagne, Autriche, Portugal, Grèce, Finlande, États-Unis, Corée…)
La 5e Couche n’a jamais clairement définit sa ligne éditoriale a priori, sinon qu’en redéfinissant sans cesse son média, elle inscrit la bande dessinée dans les pratiques contemporaines (Tout ce qui frôle la bande dessinée et tend à l’en éloigner intéresse la 5e Couche, extrait du catalogue). Cependant, on peut dégager une tendance lourde en survolant le catalogue de l’éditeur : l’approche conceptuelle. Les publications procèdent majoritairement d’un dispositif narratif ou graphique d’ordre ludique, spéculatif, théorique, poétique ou auto-référentiel, qui préside au propos de l’auteur. Alors certes ce sont des dispositifs que l’on pourra trouver ailleurs (que ce soit en bande dessinée, en littérature ou dans les arts visuels), mais il y a incontestablement, dans les choix du comité éditorial, une inclination jubilatoire pour les jeux sur le langage et les codes visuels : les détournements, les mises en abîme, les structures narratives renversées et/ou systématiques, le jeu sur les contraintes, la déconstruction du récit, la parodie, les postulats surréalistes (poétiques, insolites, absurdes), la déconstruction de l’image, le rapport texte/image dissocié, l’abstraction, le récit métaphorique, la structure musicale, l'imposture,... Tous ces dispositifs formels n’oblitèrent pas les propos de leurs auteurs, au contraire, ils les réactivent : en abordant un thème, déjà mille fois traité, sous une forme renouvelée ou inusitée, l’auteur met en avant son sujet, qu’il soit politique, autobiographique, philosophique ou social.


Cette inclination conceptuelle et ludique n’escamote pas non plus les préoccupations formelles purement rétiniennes des auteurs : couleur, matière, techniques, texture, forme, dessin, composition… (ce sont des aspects traditionnels et modernistes déjà très présents chez d’autres éditeurs, y compris plus classiques).
De même que La 5e Couche participe d’une tendance générale de ces dernières décennies, le décloisonnement. Les livres publiés par la 5C sont pour la plupart à la lisière de la bande dessinée. Les auteurs publiés investissent le plus souvent d’autres disciplines et cela se répercute sur leur pratique de la bande dessinée : le théâtre, la performance et l’installation, la musique, la peinture, la sculpture, le graphisme, la sérigraphie, le cinéma d’animation et la vidéo, le dessin contemporain, la photo, l’affiche, la littérature,… (cet aspect n’est pas forcément spécifique à La 5e Couche et se retrouve chez de nombreux auteurs publiés ailleurs).
Quelques épisodes marquant ont jalonné l’histoire de la 5C : de 2004 à 2007, elle a repris à son catalogue la revue de littérature contemporaine écritures. De 2010 à 2013, elle a publié également la revue "Soldes, Fins de Séries", de Marc Borgers et Jean-Louis Sbille. Elle a été l'éditeur de la Bande dessinée Katz, détournement controversé de Maus, de Art Spiegelman, dans lequel l'auteur anonyme (Ilan Manouach) avait remplacé toutes les têtes des différentes espèces représentées par des têtes de chats. La 5e Couche est aussi l'éditeur de Judith Forest, succès de la bande dessinée féminine, en réalité une imposture littéraire de ses éditeurs de l’époque, William Henne, Xavier Löwenthal et Thomas Boivin.


Texte du catalogue : La bande dessinée est une forme contemporaine parmi d'autres.5C la tient en haute estime, elle et ses lecteurs. Tout ce qui frôle la bande dessinée intéresse La 5e Couche et tend à l’en éloigner. Son champ d’action est, par définition, poreux et illimité. Il ne serait pas étonnant de trouver, parmi ses livres, un précis d’urbanisme tatare ou de dodécaphonisme bantou, pourvu qu’ils s’articulent. Deux images / photos / mots etc. peuvent suffire à établir une articulation narrative. 5C montre. Du jamais vu, jamais comme ça, s’il en est.


5C agence. 5C fomente les conditions qui rendent la création possible. 5C n’a pas de cible. Son manifeste, ce sont ses livres.
Dès l’origine, le sens fusait de toutes parts. Parce que le sens n’est pas dans l’ordre des causes et des conséquences jusqu’au dénouement. Parce que le sens n’est pas dans l’élucidation. Comme un robot privé de sa fonction : il est inutile et libre. 5C aujourd’hui, c’est un catalogue de plus de vingt ans de publications, depuis les expériences collectives du groupe initial jusqu’aux livres d’aujourd’hui. Vous le tenez entre vos mains.

Pour écrire un commentaire, connectez-vous.