Annuaire d' éditeur / Cours Toujours
logo

Cours Toujours

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2012

Cours toujours Editions est une maison d’édition associative créée en février 2012 à l’initiative de Dominique Brisson, journaliste et écrivain.

Cours toujours s’intéresse au patrimoine vivant et naturel et est à l’affût des singularités du nord de la France, des modes de vie et des tendances d’hier et d’aujourd’hui.

Nous souhaitons concevoir et réaliser des livres de qualité, sur des sujets abordés de façon transversale, et en donnant une large part à l’illustration et aux témoignages des habitants de la région.
Récits de vie (L’Année du bouquet), miscellanées (Pomme de terre), nouvelles (Ma poule et Nos Jardins secrets), fictions pour enfants (D’eau douce) : chaque livre est fait « sur mesure », avec le souci du détail et le concours de professionnels de l’édition et des artistes en tentant de trouver un propos et une forme qui servent le sujet de manière originale et accessible à tous.

Enfin, Cours toujours aime jouer les passeurs et rencontrer les lecteurs (enfants et adultes) autour de chacun de ses livres : ateliers graphiques ou de lectures à voix haute, lectures publiques, lectures musicales et/ou dessinées, conférences, expositions des originaux des livres…
La maison d’édition dispose de l’agrément Education nationale.

Contact

contact@courstoujours-editions.com

Téléphone

0684841273

Adresse

20 allée des seigneurs de Lyons, 02400 Epaux-Bézu
France

Dépôt de manuscrits

Par voie postale:

Service des manuscrits
20, allée des seigneurs de Lyons
02400 Épaux-Bézu
France

Modalité d'envois

C’est-à-dire que nous investissons dans des textes que nous aimons et que nous choisissons de publier. Investir, lorsque l’on est en « compte d’éditeur », cela veut dire :


– passer du temps en amont à faire en sorte qu’un projet soit pensé, mitonné, original et viable, passer du temps pour accompagner les auteurs pendant et après le travail de création ;
– payer et accompagner la création, la rédaction, la direction de collection, la direction artistique, la maquette, la correction-révision, l’impression, la diffusion et parfois les relations presse
– mettre toute notre énergie à trouver des financements complémentaires (subventions, pré-achats, souscription) à nouer des partenariats avec les collectivités, les médiathèques, les musées, les libraires, à orchestrer la communication, à travailler avec les librairies, à organiser des événements (fêtes de sortie des livres, dédicaces, rencontres), à prolonger la vie du livre à travers des expositions, des conférences, des ateliers etc…
Nous sommes une maison d’édition…


Avant toute chose, pour ne pas vous exposer à des déceptions trop grandes et ne pas nous surcharger de travail, avant de nous envoyer votre manuscrit, merci de vous intéresser à nos livres et/ou de consulter le site internet car nous suivons une ligne éditoriale. Celle-ci pourra vous sembler sinueuse, parce que ce ne serait pas drôle si tout filait droit, mais elle est pourtant en filigrane de toutes nos publications.

Pour la résumer :
Nous ne publions pas de livres de régionalisme, de récits mémoriels ou de romans de terroir fondés exclusivement sur la nostalgie ou la description du passé, si talentueux soient-ils.
Si nous nous intéressons aux Hauts-de-France, c’est plutôt pour l’universalité des expériences, des sentiments, et du temps qui passe, qui nous renvoie au présent et à l’avenir.
Tout projet, et de toute forme, qui serait en écho avec ce parti-pris qui ouvre un large champ d’expression sera le bienvenu.


Nous fonctionnons par collections, c’est-à-dire avec un cadre précis :

– Collection La Vie rêvée des choses : fiction courte (100 000 signes) autour d’un objet ou d’une chose emblématique de la région, menée par une plume contemporaine. Déjà parus : Angèle ou le Syndrome de la wassingue, de Lucien Suel, Briques à branques, de Philippe Moreau-Sainz, Petit bouton de nacre, de Ella Balaert, La Gaufre vagabonde, de Jacques Darras, Trois tranches de pain perdu, de Dominique Sampiero, Le Bel obus, de Guillaume de Fonclare.

– Collection Miscellanées littéraires : documentaire autour d’un grand écrivain patrimonial (Tout sur La Fontaine (ou presque), de Martine Pichard, Tout sur Alexandre Dumas (ou presque) de Bertrand Varin, Tout sur Jules Verne (ou presque) de Jean-Patrice Roux) ;

– Collection Récits illustrés : textes courts d’après des histoires vraies et illustrées par un artiste. Ma Poule, de Dominique Brisson et Pascale Belle de Berre ; Nos jardins secrets, de Dominique Brisson et Zaü ; Toi mon chat, de Dominique Brisson et Pascale Belle de Berre.
– La Collection Vive : miscellanées pour enfants autour d’un auteur ou d’une personnalité des Hauts-de-France (Vive La Fontaine !, de Dominique Brisson et Géraldine Doulbeau).

Maisons d'éditions similaires :

logo-similar-editor

Corti (Editions José)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1925
José Corti (J. Corticchiato, 1895-1984), d’origine corse, a ouvert dès 1925 une librairie au 6, rue de Clichy à Paris. Il a commencé à éditer la plupart des auteurs surréalistes, ses amis: Breton, Éluard, Aragon, Char, Péret, Crevel, Dali. Il se fixe ensuite 11, rue Médicis, où les éditions ont conservé leur siège jusqu’en décembre 2016. En 1938, il fait la connaissance de Julien Gracq qui, tout au long de sa vie n’aura pas d’autre éditeur (hormis La Pléiade). Pendant la seconde guerre mondiale, il édite des textes clandestins de résistants. Son fils est arrêté et meurt en déportation. Après la guerre, il publiera beaucoup de textes poétiques, parmi les plus hardis, des recherches critiques écrites par des universitaires novateurs (Georges Blin, Jean Rousset, Charles Mauron, Gilbert Durand) et rééditera des classiques méconnus du romantisme européen (Beckford, Blake, de Maistre, Walpole, Radcliffe).
logo-similar-editor

Des Mots Qui Trottent

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2017
35 livres au catalogue dont 8 publiés par an
logo-similar-editor

Terre de Brume

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1989

Créées à Paris en 1989, et installées en Bretagne depuis1991, les éditions Terre de Brume travaillent depuis près d'un quart de siècle sur les littératures de l’imaginaire et laissent, dans ce domaine, une large place à la Bretagne et aux pays celtiques.

Après avoir mis à la disposition du public, par le biais de collection comme la « Bibliothèque celte » , la « Bibliothèque arthurienne » ou «  Petites Histoires de… »,  plus d’une centaine d’ouvrages sur les contes et légendes traditionnels de Bretagne et des pays celtiques des XIXe et XXe siècles, elles se sont intéressées aux textes fondateurs de la littérature fantastique dont les origines irlandaises  — Bram Stoker, Lord Dunsany ou John Sheridan Le Fanu —, écossaises — Walter Scott, James Barrie ou John Buchan — ou galloises — Arthur Machen, John Cowper Powys ou Sax Rohmer — ne sont plus à démontrer.
Afin de compléter leur panorama des littératures de l’imaginaire, les éditions Terre de Brume ont créé un pôle science-fiction avec deux collections, Poussière d’étoiles et Terra incognita.

Plus récemment, enfin, est née une collection traitant de la sociologie des phénomènes étranges, Pulp Science.

Cet éventail permet ainsi aux éditions Terre de Brume de couvrir la totalité du spectre de cette littérature de genre, laboratoire des possibles, du conte traditionnel à la science-fiction…

De plus, attentives à la forme autant qu’au fond, les éditons Terre de Brume ont également toujours cherché à faire de leurs ouvrages des objets de plaisir où graphisme, typographie, choix de papier se mêlent pour revêtir, au final, une importance cruciale, et faire du livre une entité cohérente et un bel objet chargé des émotions du créateur et, à terme, de son lecteur.

Pour ce faire, il y a plus de dix ans, elles ont fait appel à un studio de design indépendant, le Studio Paola Fava Design,  qui développait une approche nouvelle et originale de cette profession, l’Éthique du design. Cette réflexion — où se combinaient philosophie, science de la vision, quête de l’identité et réflexion sur l’« être » du lecteur — a permis de développer des concepts peu usités dans le domaine de l’édition, comme les logo-titres qu’on a pu découvrir dans Écosse, le pays derrière les noms, Irlande,voyage intimiste ou Délicieuses Obsèques, de créer des collections entièrement graphiques comme « Pulp Science », « Petites Histoires de… », « Bibliothèque galicienne » ou encore notre logotype ainsi que le site internet de la maison…

Cette collaboration a permis de donner à la maison une cohérence accrue avec son projet éditorial.

logo-similar-editor

Astoure

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1986

Créées après un licenciement en 1986 à Saint-Malo par Eric Rondel alors disc-jockey et animateur dans une radio locale du pays de Dinan et Pascale Véry, vendeuse en confection, les Editions Astoure (alors nommées Club 35), commencèrent par publier des ouvrages de chansons françaises et de jeux pour animer les mariages et les soirées privées (dont 100 jeux et idées pour animer, en plusieurs volumes). A cette époque, les deux fondateurs sillonnaient une grande partie de la France et visitaient les librairies et les maisons de la presse pour y placer leurs titres, de Brest à Valenciennes et de Cherbourg à Bordeaux...


L'année 1990 fut le premier tournant de l'aventure avec la sortie de Languédias, et son abbaye Beaulieu, une petite monographie sur l'histoire de la commune de naissance du fondateur, qui fut suivie de l'histoire des communes de Plélan-le-Petit, Saint-Maudez, Saint-Méloir-des-Bois et La Landec.


Puis arriva l'année 1993, celle du grand départ vers des ouvrages de plus grande diffusion. Ce sont les commémorations du Cinquantenaire de la Libération qui donnèrent à Eric Rondel l'impulsion nécessaire au développement des éditions. Ce fut d'abord au printemps, la publication de Occupation, Résistance, Libération, Bretagne, un ouvrage réalisé en collaboration avec des groupes d'anciens combattants, puis à noël, la publication de La IIIe Armée de Patton en Bretagne et de Les Ière et IIIème Armées US, Bradley, Hodges et Patton en Normandie, deux ouvrages de référence écrits après un premier voyage aux National Archives de Washington DC aux USA.
Depuis, Eric Rondel est retourné de nombreuses fois aux Etats-Unis et a ramené des milliers de documents (photos, rapports, témoignages...) concernant la Seconde Guerre Mondiale. Cinq autres livres sur le sujet ont d'ailleurs été publiés grâce à ces archives : Les Américains en Bretagne été 44, La Bretagne Occupée 1945, Lorient et Saint-Nazaire, les poches de l'Atlantique, Bretagne Résistance, OSS et SAS...

1998, nouveau tournant des éditions Astoure, avec la publication du premier roman policier de la collection Breizh Noir : Coup de Tabac sur le Cap, la première aventure de Victor Tarin, le héros d'Eric Rondel.
Depuis, bien d'autres auteurs de romans policiers sont venus rejoindre l'équipe Astoure : si Bernard Le Guével fut le premier, la liste des liens que vous pouvez découvrir à gauche donne une idée de la richesse actuelle de cette maison d'Edition qui déménagea au début des années 1990 dans la station balnéaire de Sables-d'Or-les-Pins (22).

Il ne faut bien sûr pas oublier les autres auteurs qui ont fait et continuent de faire les Editions Astoure, ce sont les auteurs de livres d'histoire, tels Paul Ladouce, Yves Castel, Maurice Coupé (voir la liste à droite)...

 

Fort de leur expérience
les auteurs des Editions Astoure publient de nombreux ouvrages de références sur la Bretagne :

Romans d'aventures, romans maritimes, polars, romans populaires, témoignages, aventures maritimes, beaux livres, légendes, contes, histoire, textes en Gallo…

Aujourd'hui les Editions Astoure sont présentes dans la plupart des grands salons français : Etonnants Voyageurs à Saint-Malo, Les Sportiviales de Vitré, les salon du livre de Bécherel, du Mans, Carhaix, Paris... Mais aussi le Salon Nautic de Paris, le Mille Sabords du Crouesty, le Salon de l'Agriculture de Paris...

En 2009, vingt-trois écrivains publient régulièrement des nouveautés et augmentent notre catalogue riche de plus de 250 titres.Depuis l'hiver 2008 nous avons adjoint la production de CD.

Cinq grandes collections composent actuellement notre offre de livres sur la Bretagne

- Mer et Aventures, où sont regroupés des ouvrages de tous genres sur le monde des marins (la pêche, les phares, les traditions et légendes…)

- Breizh Noir, des histoires extraordinaires à deux pas de chez vous, dans laquelle se
retrouvent avec bonheur les amateurs de romans
policiers.

- Les Grands romans de Bretagne, composée de textes populaires écrits par nos meilleurs romanciers bretons d’hier et d’aujourd’hui, complète notre offre.

- Histoire et patrimoine de Bretagne, regroupant des textes de références sur des recherches historiques.

- Contes et légendes des pays Celtiques, signés des grands noms du folklore français.

logo-similar-editor

Luc Pire

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2011
1600 livres au catalogue dont

La marque Éditions Luc Pire dispose d’une forte notoriété puisque, sous ce label, plus de 1 600 ouvrages ont été édités en 19 ans. Le catalogue des Éditions Luc Pire investit différentes collections :

- Société – Politique
- Documents – Récits de vie
- Histoire et Patrimoine
- Humour
- Romans de gare
- Arts contemporains

Avec des auteurs aussi variés que Jean-Luc Fonck, Jacques Sondron, Thierry Coljon, Jean-Baptiste Baronian, Véronique Biefnot, Jacques Mercier ou encore Xavier Deutsch, les Éditions Luc Pire s’affirment comme une maison d’édition indépendante, belge et francophone. Elles entretiennent également des partenariats réguliers avec des éditeurs flamands.

logo-similar-editor

La Veytizou

Maison d'édition à compte d'éditeur
Au coeur du Limousin, il est un village avec ses écrivains passionnés d'Histoire et amoureux du Terroir. Des Récits et des Romans ont éclos pour vous distraire et vous dire... Un parfum de nostalgie. Un brin d'espoir... En leur compagnie, empruntez le chemin du Savoir.
logo-similar-editor

A Vue d'Oeil

Maison d'édition à compte d'éditeur
200 livres au catalogue dont 70 publiés par an
À vue d’œil est une maison d’édition comme les autres. Comme nos consœurs dites « Tous publics », nous aimons les livres passionnément. Et nous aimons faire partager ce goût de la littérature par des choix éditoriaux qui nous ressemblent, que nous souhaitons éclectiques, et en prise avec l’actualité littéraire. Une maison d’édition comme les autres, donc, avec juste une petite particularité : nous proposons des livres en gros caractères. Et qu’est-ce qu’un livre en gros caractères ? C’est un livre dont l’ergonomie facilite grandement la lecture, par la taille agrandie des caractères utilisés, une mise en pages très lisible, un papier antireflet, une couverture illustrée en couleurs… Une somme de détails très précis et étudiés, permettant à tous ceux et celles, nombreux et de tous âges, qui souffrent de déficits visuels variés, de renouer avec le plaisir de lire dont ils étaient trop souvent exclus. En somme, des livres simplement pensés et adaptés pour répondre à des besoins spécifiques. C’est tout.
logo-similar-editor

Corridor Bleu (Le)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1997

Comme le suggère indirectement le précepte gravé à l’entrée du temple de Delphes, il est important de savoir de quoi l’on parle et surtout avec qui. Aussi le Corridor bleu se doit de vous dire qu’il est né à Douai, Nord de la France, en 1997 (là où Arthur Rimbaud composa ses cahiers et adressa ses lettres du voyant à son professeur Paul Demeny, rue de l’Abbaye-des-prés), un 22 septembre, jour de la fête nationale du Mali. Autour d’une poignée de poètes plus ou moins illuminés.

La première rencontre déterminante, si l’on suit une trame à la Gurdjieff dans ses Rencontres avec des hommes remarquables, fut, sans l’ombre d’un doute, celle de Michel-Georges Micberth qui catalysa énergies, volontés et beautés. La seconde fut celle d’Ivar Ch’Vavar, chaman et grand manitou de ce que d’aucuns appelleront la Grande Picardie Mentale, soit un territoire à la fois réel et surréel, qui s’étend du Hainaut belge jusqu’à la Picardie actuelle (pour combien de temps?) et dont les membres du Corridor bleu (car il y a eu, au début, un esprit d’équipe, enfin, une communion, qui ne portait pas même de nom et dont on conserva le souvenir à travers les ruines) arpentèrent les coins et les recoins à la recherche des lieux sacrés, des héros (dont le plus grand est saint Benoît-Joseph Labre) et des bandits comme il était indiqué dans le livre des livres Hölderlin au mirador du grand Ivar Ch’Vavar. Le plus grand livre de poésie de la fin du siècle précédent. Oui. À s’en taper la tête contre les draps du réel de stupeur.

Charles-Mézence Briseul, un peu, malgré lui, à l’origine de tout, exigeait que chacun des membres lût le livre au moins une fois par an. Ce qui ne fut pas forcément suivi. Au prix de grands tracas. D’où certaines dislocations. Qui finirent toujours, c’est vrai, plutôt bien.  Durant ces années d’initiation à la chose poétique et à l’édition underground, on put recenser de nombreuses participations à des salons, lectures, performances, festivals, plus ou moins obscurs. Mais au fond des ténèbres se tapit la vérité. Du moins une partie. Publication de la poésie la plus expérimentale: Henri Chopin, Pierre Garnier, Bernard Heidsieck.

Commencença une relative errance du Corridor bleu de par la France et le monde, depuis la Roumanie et Jérusalem, jusqu’en Inde, Bénarès (Varanasi), où devant les crémations, au bord du Gange, il devint évident, que sa mission, plus que jamais, serait de promouvoir la création, quelle qu’elle soit, littéraire, philosophique ou spirituelle, la plus exigeante et la plus marginale, celle que tous les autres, par lâcheté ou paresse, refusent et refuseront toujours de mettre en avant. Pas très loin du parc aux gazelles où le Bouddha prononça son premier sermon. On en pleura au milieu des mendiants estropiés. Et des saints reliés au grand créateur, même s’ils n’en parlaient pas ainsi. Publication des grands poètes contemporains: Laurent Albarracin, Pascal Boulanger, Louis-François Delisse.

Puis l’on changea d’hémisphère pour rejoindre La Réunion, qui est, à peu de chose près, comme l’a révélé Jules Hermann, plus ou moins, le centre, sinon l’origine, du monde ancien et à venir. Exploration des sociétés secrètes, des abysses, des cimes inaccessibles et ouverture du catalogue à une marginalité toujours plus importante devant la médiocrité de l’époque. Tout s’inversa. Les premiers, derniers, devinrent, et vice versa. Publication du texte fondateur du Japon, le Kojiki, des écrits mystiques d’Agnès Gueuret et d’une série d’entretiens avec un prêtre kanak, Roch Apikaoua.

Le futur est déjà là. Des livres à inventer. Ceux que l’on aurait voulu trouver au fond d’une librairie improbable. Que l’on aurait voulu voler ou offrir. Que les bourgeois jettent avec dégoût loin devant eux. Que l’on pose avec soin et crainte sur sa table de nuit avant de sombrer dans le sommeil en espérant qu’il soit court. Livres de pure farine et bons à caler un lit branlant un soir de cyclone.

logo-similar-editor

Algonquin Books

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1983

In 1983, Algonquin Books set up shop in a woodshed behind cofounder Louis Rubin’s Chapel Hill, NC, home. He and Shannon Ravenel founded Algonquin as an independent press devoted to publishing literary fiction and nonfiction by undiscovered writers, mostly from the South. And from its very first books Algonquin garnered national attention, with authors—including Julia Alvarez, Jill McCorkle, Robert Morgan, Larry Brown, and, later, Lee Smith—who earned great acclaim and devoted fans.

Acquired by Workman in 1989, Algonquin expanded to include offices in both New York City and Chapel Hill, while holding true to its founding principles to publish quality narrative work that stimulates, enriches, and entertains readers. Algonquin has earned international recognition with numerous bestsellers, in both fiction—including Sara Gruen’s Water for Elephants, Gabrielle Zevin’s The Storied Life of A. J. Fikry, B. A. Shapiro’s The Art Forger, and Robert Goolrick’s A Reliable Wife—and nonfiction, including Amy Stewart’s The Drunken Botanist and Richard Louv’s Last Child in the Woods. In 2013, Algonquin launched the Algonquin Young Readers imprint featuring middle grade and young adult books.

logo-similar-editor

Lampe de chevet

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2009
Notre association a pour but d'aider les auteurs débutants ou inconnus en leur offrant une page pour se présenter et une autre pour présenter leur(s) livre(s). Elle organise des webzines pour permettre de faire connaître l'association donc les adhérents. Les adhérents peuvent également particper à ces webzines.
 
Notre association peut aussi être amenée à éditer les ouvrages de certains de nos adhérents qui en font la demande, sous réserve de l'acceptation du comité de lecture. 
 
Dans ce cas de figure, nous établissons un contrat d'édtion. Contrat qui permet à l'auteur de ne pas céder ses droits patrimoniaux au-delà du délai de l'épuisement du stock initial et donc de se faire éditer ailleurs dès que les 100 exemplaires imprimés par l'association ont été vendus, s'il le désire. l'association peut aussi le rééditer pour d'autres exemplaires avec son accord. 
 
Nous organisons aussi un concours de nouvelles dont les 12 meilleures seront publiées sous forme de recueil une fois par an. Ces concours sont ouverts à tous et pas uniquement à nos adhérents, mais les adhérents bénéficient d'un droit d'inscription préférentiels.
 
Nous présentons sur notre site Web les nouvelles et/ou les poésies de nos adhérents. 
 
Tous nos adhérents auront une page sur notre site qui leur sera consacrée et une autre page pour leurs ouvrages déjà parus. 
 
Nos adhérents ont accès à tous les services de l'association à des prix préférentiels.
 
La cotisation annuelle est de 10 € avec des nuances selon le choix des adhérents (voir la page "Adhérer"
 
Pour tout renseignement supplémentaire vous pouvez nous contacter par le biais du formulaire correspondant à votre demande et qui se trouve
Pour écrire un commentaire, connectez-vous.