Annuaire d' éditeur / Jeanne Laffitte
logo

Jeanne Laffitte

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1978

Jeanne Laffitte est éditrice devenue célèbre pour son talent de grande fureteuse des raretés bibliographiques. Spécialiste du reprint – procédé de reproduction photographique, page à page – puis aujourd’hui grâce aux nouvelles technologies numériques, Jeanne Laffitte redonne vie à des ouvrages jusque-là rarissimes, introuvables ou méconnus, en réplique fidèle brochée ou reliée.

Après avoir réalisé plusieurs centaines de publications sur toutes les régions de France, elle a accueilli des auteurs de sa région, tels que Jean-Claude Izzo pour son premier ouvrage sur Clovis Hugues, Philippe Joutard pour son histoire de Marseille en 13 événements, Emile Témime ou récemment Michel Goury.

Son catalogue montre ses choix pour Marseille et la Provence à travers des ouvrages d’auteurs ou de photographes comme Camille Moirenc, Gilles Martin-Raget, Arrouas.
L’œnologie et la gastronomie ne sont pas oubliés avec des fondamentaux comme Viala Vermorel et Favre – ou bien sûr plus modestes.

Publicité Typolibris Publicité Typolibris

Maisons d'éditions similaires :

logo-similar-editor

Dauphin Blanc

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1991
Fondées en 1991 par l’actuel président et directeur général, M. Alain Williamson, Les Éditions Le Dauphin Blanc se sont données comme mandat d’assister le lecteur dans son développement personnel et son cheminement spirituel. Dès le début des opérations, la maison se tourne vers les auteurs québécois pour bâtir un catalogue original et représentatif des tendances évolutives de la spiritualité et de la croissance intérieure au Québec. Bien que cette orientation québécoise soit maintenue, la maison a toutefois ouvert ses portes à des auteurs étrangers, au cours des dernières années, afin d’étoffer encore plus son catalogue et de couvrir les tendances internationales dans ses spécialités. Elle est aujourd’hui une maison phare dans son domaine d’édition. La maison publie des titres dans les domaines suivants : le développement personnel (psychologie populaire), la santé, la famille, la spiritualité, le Nouvel Âge et les récits initiatiques. Maison d’éditions agréée par le Ministère de la Culture du Québec, Les Éditions Le Dauphin Blanc sont distribuées partout dans la francophonie par l’entremise de ses distributeurs : Prologue inc. au Québec (depuis 1992), D.G. Diffusion en France et en Belgique (depuis 2003), Transat en Suisse (depuis 1999). La maison participe également à tous les Salons du livre au Québec ainsi qu’à ceux d’Edmundston et Shippagan au Nouveau-Brunswick.
logo-similar-editor

Au Diable Vauvert

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2000
280 livres au catalogue dont 25 publiés par an
logo-similar-editor

Presses du Châtelet

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1995
250 livres au catalogue dont

Une vie où seul compte le matériel est-elle une vie pleine et entière ? En créant les Presses du Châtelet en 1995, j’avais le désir de donner à lire des livres différents. Ni romans ni essais, plutôt des ouvrages qui apporteraient des réponses aux questions que nous nous posons tous.

Spiritualité, développement personnel, santé, bien-être sont les principaux axes éditoriaux d’un catalogue qui s’enrichit d’une trentaine de nouveautés par an et compte désormais 250 titres.

600 000 de nos compatriotes ont opté pour le bouddhisme, une orientation religieuse qui prône sagesse et compassion. Cette sensibilité particulière, qui s’exprime avec force dans les œuvres du dalaï-lama, représente l’un des points forts des Presses du Châtelet. Ouvertes à la santé et au bien-être, les Presses du Châtelet publient aussi des témoignages. Le label s’est également fait connaître par les collections « Le Grand Livre des proverbes » et « Préceptes de vie », ainsi que par les « petits livres », à l’image du Petit Livre du calme, qui a séduit 200 000 lecteurs. Une autre façon de délivrer des conseils tout en apportant un peu de ciel bleu dans notre quotidien.

Jean-Daniel Belfond

logo-similar-editor

First

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1987
2000 livres au catalogue dont 382 publiés par an
logo-similar-editor

Flammarion

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1876
10000 livres au catalogue dont 380 publiés par an
Le groupe Flammarion est détenu par Madrigall, maison mère de Gallimard et troisième groupe d'édition français. Présent sur les secteurs de l'édition, diffusion, distribution et librairie, il est implanté en France, en Belgique et au Canada. Son offre éditoriale est portée par des marques reconnues : Flammarion, Flammarion Québec, Pygmalion, Aubier, Climats, GF, Champs, Étonnants Classiques, La Maison Rustique, Arthaud, Autrement, J'ai lu, Librio, Ombres noires, Casterman, Flammarion Jeunesse, Père Castor, Chan-OK, Fluide Glacial, KSTR et Sakka. Il couvre les domaines de la littérature, de l'art et du Patrimoine, de l'art de vivre et de la vie pratique, des sciences et des sciences humaines, des atlas, du parascolaire, du poche, de la BD, de la jeunesse et de l'humour.
logo-similar-editor

Favre

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1971
Fondées en 1971, affiliées au groupe Libella depuis 2012, les Editions Favre ont publié à ce jour environ 1500 ouvrages. Distribuées en France, Suisse, Belgique et au Canada, elles éditent une cinquantaine de livres par année, qui s’articulent autour des collections décrites ci-dessous. Notre maison s’attache principalement à publier des ouvrages destinés au grand public, reflétant des points de vues différents, sans parti pris.
logo-similar-editor

L'Harmattan

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1975
Une maison d'édition familiale et indépendante fondée en 1975 autour de valeurs universelles : les droits de l'Homme, les droits des peuples à disposer d'eux-mêmes et avec la vocation constante d'être au service de la recherche pour une transformation sociale. Son ambition : partager les savoirs et contribuer à l'émergence d'auteurs francophones. Une prise de position qui détermine continuellement ses choix éditoriaux...
logo-similar-editor

Complicités

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1991

Les éditions Complicités ont été fondées en 1991 par Chantal Vieuille, formée par l'éditeur Robert Morel puis devenue, entre autres, une collaboratrice de Christian de Bartillat alors éditeur chez Plon.

Au fil des années, la maison d'édition a développé un catalogue de livres autour de plusieurs collections où l'art se mêle à la littérature. La maison d’édition a ensuite été cédée en 2008 à Patrick Ardoin, auparavant patron de presses, qui a mis en place une nouvelle dynamique commerciale, de nouvelles ambitions, notamment en faveur de l'édition numérique.

Tout en poursuivant cette volonté de servir la culture de l'écrit, en utilisant les moyens technologiques mis à sa disposition. Après 8 années à la direction de la maison, Patrick Ardoin a choisi de se concentrer sur ses activités associatives et notamment la présidence de Teriya Amitié Mali. Il a donc cherché un successeur.

Désormais reprise par Olivier Petot, celui-ci poursuivra le développement de la maison dans le respect des fondements mis en place par ses glorieux prédécesseurs. Olivier Petot a créé en l’an 2000 les Editions Publibook et y a travaillé pendant 16 ans.

logo-similar-editor

Mortagne (Editions de)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1979
Fondées en 1979 par Max Permingeat, les éditions de Mortagne éditent des livres correspondant au désir d'évasion des lecteurs, au plaisir de s'informer, au besoin de comprendre, d'évoluer et de mieux se sentir. Ils publient des biographies,des romans fantastiques, thrillers, romans à caractère historique.
logo-similar-editor

Le Temps Présent

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1937

1937 – 1940 : fondation

Août 1937 : le journal dominicain Sept, créé en 1934, dont le sous-titre est « l’hebdomadaire du temps présent », est condamné par le Vatican suite à la parution de deux articles : un entretien avec Léon Blum et une critique de Franco.
En réaction à cette interdiction, François MAURIAC et Jacques MARITAIN obtiennent de l’épiscopat français l’autorisation de faire paraître un hebdomadaire dirigé par des laïcs : Temps Présent.

5 novembre 1937 : premier numéro de Temps Présent, dont le rédacteur en chef est Stanislas Fumet.

On trouvera, parmi les signatures importantes :
Hubert BEUVE-MÉRY, le père Marie-Dominique CHENU, DANIEL-ROPS, Joseph FOLLIET, Stanislas FUMET, Georges HOURDIN, Gabriel MARCEL, Jacques MARITAIN, Louis MASSIGNON, René SCHWOB
François MAURIAC publie chaque semaine un « billet » en première page.

Si la ligne éditoriale est hostile au communisme et à la Russie soviétique, la dénonciation du nazisme et du fascisme est plus vigoureuse encore. Dans son autobiographie Histoire de Dieu dans ma vie, Stanislas FUMET écrit à ce propos :
« Personnellement, je n’assimilais pas l’idéal communiste à l’idéal fasciste, et surtout à l’idéal national-socialiste, pour ce que, dans le communisme, s’il se trompe sur la notion de l’âme humaine qu’il reste incapable de connaître, je vois un but à atteindre, qui est un idéal de justice, tandis que dans les totalitarismes nazi et fasciste il ne s’agit que d’un idéal d’injustice. »
Le tirage moyen du journal est de 30 000 exemplaires.

1940 – 1944 : Résistance

12 Avril 1940 : publication d’un article du colonel Charles DE GAULLE, « La guerre des engins », où ce dernier expose ses conceptions militaires, alors rejetées par l’état-major.
De GAULLE faisait partie des « Amis de Temps Présent », une association animée entre autres par Maurice SCHUMANN, qui soutient et diffuse le journal, et constituera un vivier de recrues pour la Résistance.

14 juin 1940 : le journal cesse de paraître.

20 décembre 1940 : À Lyon, encouragé, entre autres, par le cardinal GERLIER et les Jésuites de Fourvière, Stanislas FUMET fait renaître Temps Présent sous le titre Temps Nouveau, définitivement interdit en août 1941. Les locaux, rue de Constantine, sont un carrefour de la Résistance. Stanislas FUMET y organise notamment la rencontre entre Henri FRENAY, chef du réseau Combat, et Pierre CHAILLET : le premier aidera le second à fonder la revue clandestine des Cahiers du Témoignage Chrétien.

À Paris, Ella SAUVAGEOT, administratrice du journal depuis sa création, s’efforce de faire survivre la société Temps Présent et ses locaux du 68 rue de Babylone, dans le 7e arrondissement. Ces derniers accueillent des réunions clandestines du Conseil National de la Résistance.

1944 – 1947 : croissance et divisions

25 août 1944 : le journal paraît à nouveau.
Le tirage monte à 60 000 exemplaires en 1944 et jusqu’à 110 000 exemplaires en 1945.

Départ de Jacques MARITAIN, nommé ambassadeur de France auprès du Saint-Siège, et de François MAURIAC, passé au Figaro. Arrivée d’Hubert BEUVE-MÉRY, nommé rédacteur en chef, avant de fonder Le Monde. Il continuera à publier une chronique de politique extérieure sous son pseudonyme Sirius.

En 1945, Temps Présent lance l’hebdomadaire la Vie Catholique Illustrée (devenu la Vie) dont il confie la direction à deux journalistes membres de sa rédaction depuis 1937, Georges HOURDIN et Joseph FOLLIET.
La ligne éditoriale se veut alors indépendante de l’Église catholique, suite à l’attitude des évêques français pendant l’Occupation. Elle prône un socialisme humaniste et le maintien de l’unité réalisée dans la Résistance, notamment avec les communistes. Mais la rédaction, partagée entre démocrates chrétiens, gaullistes et progressistes, finit par se diviser autour de cette question. C’est sans doute une des raisons de l’arrêt de sa parution.
16 mai 1947 : dernier numéro de l’hebdomadaire Temps Présent.

Depuis 1947 : mouvements et édition

1950 : le bimensuel la Quinzaine, initié par Ella SAUVAGEOT et dirigé par Jacques CHATAGNER, succède à Temps Présent.
1955 : la Quinzaine est condamnée par l’Église pour son soutien aux prêtres ouvriers. Elle décide de cesser la parution.
1955 – 1992 : plusieurs titres succèdent à la Quinzaine : le Bulletin, Lettre, Il est une foi.

Dans les années 1990, le siège de Temps Présent, demeuré au 68 rue de Babylone, accueille des mouvements en désaccord avec le repli identitaire de l’Église catholique qui a suivi les espoirs nés avec Vatican II : Nous sommes aussi l’Église (NSAE), Droits et liberté dans les Églises (DLE), Femmes et hommes en Église (FHE)… Des mouvements qui sont nés ou qui ont pris de l’ampleur après que l’évêque d’Évreux, Jacques GAILLOT, a été déchargé de ses fonctions en 1995.

Février 1999 : sous l’impulsion de Jacques CHATAGNER, création de la Fédération Réseaux du Parvis qui rassemble quatorze de ces mouvements et leurs déclinaisons locales (dont David et Jonathan, Plein Jour, Évreux sans frontières…), et co-édition, avec Temps Présent, de la revue les Réseaux des Parvis.

2009 : Temps Présent se lance dans l’édition de livres, au croisement des questions religieuses, politiques et sociales.

Publicité Typolibris Publicité Typolibris
Pour écrire un commentaire, connectez-vous.