Annuaire d' éditeur / Kawa (Éditions)
logo

Kawa (Éditions)

Maison d'édition à compte d'éditeur

Contact

contact@editions-kawa.com

Téléphone

0450644334

Adresse

88, chemin des Perrières, 74290 La Grange Bluffy
France

Maisons d'éditions similaires :

logo-similar-editor

Equateurs (Editions des)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2003
200 livres au catalogue dont
Créées en 2003 par Olivier Frébourg, écrivain et journaliste, les Éditions des Équateurs ont un catalogue de plus de 200 titres, axé sur la littérature, l’histoire et les documents d’actualité. Particulièrement sensibles aux jeunes écrivains, aux voyages et à la société contemporaine, elles publient notamment Sylvain Tesson (Petit traité sur l'immensité du monde; Géographie de l'instant), Flore Vasseur (Comment j'ai liquidé le siècle; En bande organisée), Isabelle Spaak (Ça ne se fait pas, Une allure folle), Hyam Yared (La Malédiction), Léonard Vincent (Athènes ne donne rien), Teresa Cremisi (La Triomphante), Jean-Paul Kauffmann (Outre-terre), Pierre Adrian (La piste Pasolini), et des auteurs américains comme Christopher Moore (Sacré Bleu) et B.J. Novak (Aura-t-on assez de temps au paradis pour voir Sinatra ?). Les Éditions des Équateurs se sont fait connaître en éditant le Rapport de la commission d'enquête sur les attentats du 11 septembre 2001 et l'intégralité de l'Histoire de France de Jules Michelet. Elles ont notamment publié Le manifeste Chap. Savoir-vivre révolutionnaire pour gentleman moderne de Gustav Temple et Vic Darwood, Underground de Julian Assange et Suelette Dreyfus et, tout récemment, En cherchant Majorana. Le physicien absolu d'Etienne Klein, Golden Holocaust. La conspiration des industriels du tabac de Robert N. Proctor, ainsi que les best-sellers Un été avec Montaigne (Antoine Compagnon) et Un été avec Proust (sous la direction de Laura El Makki), Un été avec Baudelaire (Antoine Compagnon), Un été avec Victor Hugo (de Laura El Makki et Guillaume Gallienne) en coédition avec France Inter.
logo-similar-editor

Editions de l'Olivier

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1991
700 livres au catalogue dont 40 publiés par an
Nées en 1991, les éditions de l'Olivier (40 titres par an) ont imposé leur marque grâce à leur catalogue de littérature américaine et à un groupe d'auteurs français. S'y ajoute la collection Penser/Rêver, à la frontière entre psychanalyse et littérature, et une ligne de romans graphiques.
logo-similar-editor

Sambuc éditeur

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2019
43 livres au catalogue dont 5 publiés par an

Fondées en mars 2019, les éditions Sambuc publient des textes contemporains ou classiques, dans les domaines de la littérature et des sciences humaines.

logo-similar-editor

Archibooks

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2006
300 livres au catalogue dont 30 publiés par an

Notre département d’édition sous le nom d’Archibooks a été créé en 2006, avec déjà plus de 300 titres au catalogue.

Le rythme de parution est de l’ordre d’une trentaine d’ouvrages par an et l’activité éditoriale est exclusivement consacrée aux contenus associés à la pratique de l’architecture contemporaine et de l’urbanisme. Dans le but de contribuer à mieux faire connaître la « culture » du projet, architectural ou urbain, ainsi que les actions de nombreux maitres d’ouvrages, se développe un contenu précis sur l’aménagement et le renouvellement urbain de sites emblématiques. Les livres sont conçus en collaboration avec les architectes, maitres d’ouvrage, constructeurs et institutions.

Nos livres sont diffusés en librairies par la SODIS (Groupe Gallimard) et présents dans un millier de points de vente en France et à l’international.

logo-similar-editor

Desclée de Brouwer

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1877
30 publiés par an

Les Éditions Desclée de Brouwer ont été fondées en 1877 à Bruges (Belgique) par Henri Desclée (1830-1917), industriel belge pionnier du gaz d'éclairage, à l'origine de la fondation de l'abbaye de Maredsous et du couvent des Clarisses de Roubaix, et par Alphonse de Brouwer (1850-1937), propriétaire d'une mégisserie appelée « Jean-Baptiste de Brouwer et Cie » (qui deviendra en 1883 l'imprimerie « Desclée, de Brouwer et Cie »), dans le but de promouvoir la culture chrétienne.

Dans les années 1930, cette maison d'édition s'installe à Paris tout en conservant son site en Belgique2. Elle défend alors une position libérale, sa filiale argentine diffusant ainsi les idées de Jacques Maritain malgré une forte opposition national-catholique3.

En 1982, DDB est rachetée par le groupe de publication La Vie, devenu entre temps propriété du groupe Le Monde.

En 2006, Le Monde revend DDB à l'éditeur suisse Parole et Silence, spécialisé dans la spiritualité chrétienne. DDB publie également des ouvrages de spiritualité (marquée par un « christianisme d'ouverture »), de sciences humaines et des essais4.

En 2009, DDB reprend les éditions du Rocher5 et, en 2011, les Éditions François-Xavier de Guibert.

Le 9 octobre 2012, DDB et Le Rocher sont placées en redressement judiciaire6

Le 19 mars 2014 DDB obtient la signature d'un plan de continuation présenté par les nouveaux actionnaires issus des Éditions Artège7, avec le soutien de Ernesto Rossi di Montelera. Marc et Sabine Larrivé conservent, eux, les Éditions Parole et Silence.

logo-similar-editor

Le Scalde éditions

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1997
20 livres au catalogue dont 6 publiés par an

Fondée en novembre 2017, Le Scalde éditions SRL est une maison d'édition indépendante de micro-édition de littérature, installée dans le nord de Bruxelles.

 

Les éditions Le Scalde publient à compte d'éditeur des romans, des livres d'artistes, des recueils de nouvelles et de poésies.

 

La ligne éditoriale promeut une littérature de qualité et sensible et encourage la créativité débordante et la pensée libre.

 

Son fondateur, Eric Fagny, artisan éditeur, soutient une littérature d'exception, à savoir des textes exigeants et novateurs qui font appel à l'intelligence du lecteur.

logo-similar-editor

Eska (Editions)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1982
1280 livres au catalogue dont 70 publiés par an
logo-similar-editor

POL

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1983
1300 livres au catalogue dont 50 publiés par an
Après avoir créé des collections chez Flammarion et Hachette Livre, Paul Otchakovsky-Laurens décide, en 1983, de fonder sa propre maison d'édition.
logo-similar-editor

Phaidon

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1999
Le nom Phaidon fait directement référence au Phédon, dialogue de Platon, où Socrate, dans son discours sur l’immortalité de l’âme, s’adresse à Cébès en ces termes : « Toutes les belles choses deviennent belles par le Beau ». Tendre vers la beauté essentielle, tel est l’idéal que Phaidon s’efforce d’atteindre.Phaidon a été fondée à Vienne par Bela Horowitz et Ludwig Goldscheider en 1923. Fin lettré, Bela Horowitz s’intéressa d’abord à la réédition d’ouvrages classiques et, soucieux de mettre le livre à la portée de tous, il introduisit dès la création de Phaidon le principe fondamental que l’on connaît aujourd’hui : une qualité visuelle et éditoriale accessible à tous. Cette double exigence le porta naturellement vers les livres d’art, publications alors réservées aux cercles d’initiés. Dès 1934 parut une première monographie de Van Gogh, peintre alors largement méconnu du public : le succès fut considérable, à la grande surprise de Bela Horowitz et de son associé Ludwig Goldscheider dont l’ingéniosité leur avait permis d’ouvrir une brèche dans un marché apparemment sclérosé.Contraint de quitter Vienne avant la guerre, Bela Horowitz s’établit à Oxford puis à Londres, où il poursuivit son activité d’éditeur jusqu’à sa mort en 1955, laissant à ses héritiers le soin de continuer son œuvre, véritable entreprise de démocratisation de l’art. Depuis 1991À partir de 1968, Phaidon connut plusieurs changements de direction avant d’être rachetée en 1991 par Richard Schlagman alors que la société était en grandes difficultés financières. Depuis, sous l’impulsion de son président et propriétaire Richard Schlagman, Phaidon n’a cessé d’explorer des domaines moins étudiés tels que la photographie, la mode, le design ou l’architecture.Entièrement indépendante, Phaidon compte aujourd’hui environ 150 personnes, réparties dans les bureaux de Londres, New York, Paris et les antennes de Milan, Barcelone et Tokyo.Depuis 2005 : développement d’une collection « Jeunesse »En 2006, Phaidon publie en français Le Musée de l’art pour les enfants. Volume 1 d’Amanda Renshaw (Directrice éditoriale de Phaidon) et en 2007, son second volume. Ces ouvrages d’initiation à l’art pour les enfants à partir de 6 ans sont conçus comme des visites guidées et interactives au cœur d’un musée dont les œuvres ont été choisies spécialement pour eux. Les mouvements, styles, supports, formes et thèmes sont variés et rythment ces amusants parcours jalonnés de questions et de pauses créatives : « Est-ce que cette image te rappelle ta classe ? », « Est-ce que tu collectionnes quelque chose ? », ou « Comment t’y prendrais-tu pour caricaturer un objet ? ». Raphaël, Léonard de Vinci, David Hockney, Arman ou Andy Warhol sont quelques-uns des 60 artistes à découvrir à travers les deux volumes du Musée de l’art pour les enfants. Pour poursuivre et approfondir la visite, une fiche technique en fin d’ouvrage pour chaque œuvre précise sa date de création, ses dimensions, son lieu de conservation, les matières qui la composent. Le Musée de l’art pour les enfants vient parfaitement illustrer, comme avait pu le commenter Etienne Delessert, que « les limites de la perception de l’enfant, de ses facultés d’assimilation et de sa sensibilité n’existent que dans l’esprit des adultes. ».En 2008, Phaidon publie Au pays des petits poux de Beatrice Alemagna, album pour les enfants à partir de 3 ans.Phaidon est également l’éditeur, en anglais, des aventures du Petit Nicolas de Goscinny et Sempé et des ouvrages de Tomi Ungerer.
logo-similar-editor

Monde Diplomatique (le)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1954

Fondé en 1954 par Hubert Beuve-Méry, Le Monde diplomatique porte la marque d’une époque où tout paraît possible : les empires coloniaux vacillent, le tiers-monde s’assemble à Bandung pour opposer son unité aux grandes puissances de l’époque, les pensées émancipatrices s’épanouissent. Bientôt, elles soulèveront les populations, au Nord comme au Sud.

Héritier de cet esprit frondeur et volontaire, Le Monde diplomatique est à la fois le journal français le plus diffusé dans le monde — il est traduit en dix-neuf langues dans une trentaine de pays — et celui qui, le premier, assura sa présence sur Internet (1). Il conjugue une large ouverture sur les questions internationales avec une vision critique de ce qui demeure le plus souvent dans l’angle mort de la presse : l’idéologie et le fonctionnement global du capitalisme, les conséquences écologiques et sociales du libre-échange, les dangers du « choc des civilisations », l’arrière-plan des alliances militaires, les utopies nécessaires, les perspectives des nouvelles formes de démocratie à l’ère des grands basculements géopolitiques.

Convaincue que les approches comparatives et le recul historique dissipent les illusions d’une actualité haletante, l’équipe du mensuel s’emploie à ce que chaque numéro combine analyses, reportages et enquêtes. Porteur d’une manière de voir singulière et rigoureuse, que confortent ses centaines de collaborateurs étrangers, Le Monde diplomatique est le journal de référence de tous ceux qui veulent comprendre le monde — mais aussi le changer.

Pour écrire un commentaire, connectez-vous.