Annuaire d' éditeur / Murmure (Le)
logo

Murmure (Le)

Maison d'édition à compte d'éditeur
65 livres au catalogue
Les Éditions du Murmure ont pour volonté de s’ouvrir à des cultures, des minorités ou plus simplement des auteurs encore non traduits ou restés dans l’ombre. D’autre part, elles désirent promouvoir certains travaux universitaires en sciences humaines et lettres.

Contact

Téléphone

0686576827

Adresse

9, allée des marronniers, 21800 Neuilly-lès-Dijon
France
Publicité Typolibris Publicité Typolibris

Partenaires

Distributeur

logo
Makassar

Dépôt de manuscrits

Par voie postale:

Jérôme Martin
60 rue du sabot
21130 Auxonne
France

Modalité d'envois

Nous n'acceptons plus de manuscrits concernant la poésie.

Pour la littérature ou les essais, merci de vous assurez que votre travail puisse s'inscrire dans notre catalogue.

Notre calendrier étant très chargé, nous mettrons plusieurs mois à vous répondre. Merci de votre compréhension.

Maisons d'éditions similaires :

logo-similar-editor

Table Ronde (La)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1944
3345 livres au catalogue dont 40 publiés par an
C’est en 1944, à Paris, que Roland Laudenbach, Jean Turlais et Roger Mouton, trois jeunes gens réunis par le goût de la littérature, lancent l’aventure de La Table Ronde.
L’idée première est de créer une revue. Conviés autour de la table, Thierry Maulnier, André Fraigneau et Jean Cocteau participent au projet. André Fraigneau suggère un titre énigmatique : La Couronne fermée. Jean Cocteau lui préfère La Table Ronde, qui correspond davantage à l’esprit du groupe. François Salvat dessine les maquettes et le premier numéro des « Cahiers de La Table Ronde » voit le jour fin 1944. Jean Anouilh confie alors sa pièce Antigone à Roland Laudenbach, sans limitation de tirage. Ce sera le premier livre en édition courante, celui qui fait de La Table Ronde une maison d’édition à part entière.
L’effervescence littéraire et intellectuelle du demi-siècle ne perdant rien de sa vigueur, des auteurs tels François Mauriac et Henry de Montherlant collaborent à la revue, tandis que Paul Morand livre son Journal d’un attaché d’ambassade et Jean Giono Un roi sans divertissement. Au fil des années cinquante, une génération d’écrivains turbulents fait son apparition. Parmi eux, Antoine Blondin, Michel Déon, Jacques Laurent, Roger Nimier, tous amis de Roland Laudenbach, que Bernard Frank réunira — un peu rapidement — sous le nom de « hussards ».
Au cœur de cette époque, La Table Ronde publie des romans drôles et mélancoliques, sensibles et délicats.
L’éclosion d’écrivains comme Alphonse Boudard, Gabriel Matzneff, Frédéric Musso ou encore Eric Neuhoff, offre aux hussards des successeurs pleins de panache. Les années quatre-vingt-dix s’ouvrent sur les disparitions successives de Roland Laudenbach et Antoine Blondin. Avec l’arrivée de Denis Tillinac à la tête de La Table Ronde en 1990, le catalogue accueille Jean-Paul Kauffmann, Frédéric Fajardie, Yves Charnet, Jean-Claude Pirotte, Xavier Patier, le poète William Cliff ou plus récemment Michel Monnereau. En 1997, La Table Ronde reprend la collection Quai Voltaire, pour la dédier à la littérature étrangère, en publiant, entre autres, Alice Mc Dermott, Tracy Chevalier, et Richard Russo. Dirigées aujourd’hui par Alice Déon, Les Éditions de La Table Ronde continuent de réunir des auteurs restés fidèles à la liberté de ton de leurs fondateurs.
logo-similar-editor

Bleu autour

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1997
120 livres au catalogue dont
logo-similar-editor

Cheyne éditeur

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1978
Co-fondé par Jean-François Manier et Martine Mellinette, au Chambon-sur-Lignon, Cheyne éditeur est une petite structure qui réalise des publications de qualité, grâce notamment à une typographie soignée. Cheyne éditeur connaît le succès en lançant une collection de poésie pour enfants.Diffusée de manière indépendante auprès des librairies et des bibliothèques, Cheyne propose également de nombreuses lectures publiques.
logo-similar-editor

Petit Pavé

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1995
400 livres au catalogue dont 30 publiés par an

Un éditeur généraliste en région

Les éditions du Petit Pavé sont nées au siècle dernier en bord de Loire, au pays de Rabelais, Hervé Bazin, ou Julien Gracq...

Créées en Novembre 1995 par deux fous du délit d’encre et de la bouteille à la mer, Noëlle JOFFARD et Gérard CHERBONNIER, les Éditions du Petit Pavé publient, à compte d’éditeur, une vingtaine d’ouvrages par an et possèdent aujourd’hui un catalogue de plus de 500 titres : romans, nouvelles, essai, poésie, histoire, biographie, jeunesse, etc., répartis dans plusieurs collections : Dans les pas, Maison Noire, Arkhaia, Livresk, Obzor, Le Semainier, Points et contrepoints, etc.

logo-similar-editor

Nous (éditions)

Maison d'édition à compte d'éditeur
72 livres au catalogue dont

Theodor W. Adorno, Bernard Aspe, Alain Badiou, Judith Balso, Jacques Barbaut, Michaël Batalla, Philippe Beck, Mehdi Belhaj Kacem, Luc Bénazet, Walter Benjamin, André Biély, Rémi Bouthonnier, Philippe Boutibonnes, Dominique Buisset, Benoît Casas, Paul Celan, Chateaubriand, Sonia Chiambretto, Francis Cohen, Collectif pour l'intervention, Bernard Collin, Marie Cosnay, Jean-Patrice Courtois, Robert Creeley, E. E. Cummings, Jean Daive, Milo De Angelis, Jacques Demarcq, Mladen Dolar, Antoine Dufeu, Alexandre Dumas, Bruno Fern, Aurélie Foglia, Frédéric Forte, Théophile Gautier, Joseph Julien Guglielmi, Edith de la Héronnière, Bénédicte Hébert, Gerard Manley Hopkins, Eric Houser, Andrea Inglese, Jacques Jouet, Alain Jugnon, Frantz Kafka, Eustachy Kossakowski, Emmanuel Laugier, Hervé Le Tellier, Carlo Levi, Aurélie Loiseleur, Mina Loy, Curzio Malaparte, Christophe Manon, Guy de Maupassant, Natacha Michel, Luis de Miranda, Frédéric Neyrat, Ovide, Pierre Parlant, Pier Paolo Pasolini, Oskar Pastior, Antonio Porta, Reinhard Priessnitz, Jacques Rancière, Ernest Renan, Lisa Robertson, Théo Robine-Langlois, Jacques Roubaud, Sade, Edoardo Sanguineti, Gertrude Stein, Sylvie Taussig, Yoann Thommerel, Elio Vittorini, Gérard Wajcman, Jonathan Williams, Andrea Zanzotto, Slavoj Žižek et Alenka Zupančič :

amorce d’élaboration d’un nous contemporain extrême disparate.

 

Pour se soumettre, sujet-éditeur, à la question de Mallarmé : “véritablement, aujourd’hui, qu’y a-t-il ?”.

logo-similar-editor

Fédérop

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1975
155 livres au catalogue dont

Les éditions fédérop sont nées à Lyon en 1975. Nées des rêves et de l’obstination de Bernard Lesfargues, poète et traducteur. Il était entouré d’amis qui avaient tous en commun d’être partisans d’un fédéralisme européen – d’où le nom de « fédérop ». Occitan, très attaché à sa langue, Bernard Lesfargues eut à cœur de défendre les langues des minorités, il créa une collection de langue occitane qui réunit des auteurs tels que Robert Lafont, Bernard Manciet, Jean-Yves Casanova, Pierre Bec, Max Rouquette, Alem Surre-Garcia, Philippe Gardy…

Il fut également le premier en France à publier les auteurs d’expression catalane : Quim Monzó et Baltasar Porcel. Après avoir repris la collection Solaire, les éditions fédérop se sont attachées à faire découvrir des poètes d’expression française et étrangère, en créant la collection Paul Froment. Dans cette collection, en 1976, fut publié pour la première fois en français le grand poète espagnol, Vicente Aleixandre, (Prix Nobel 1977), suivirent Yannis Ritsos, Julio Llamazares, Franco Fortini, entre autres. Reprises en 1999 par Bernadette Paringaux, les éditions fédérop, maintenant implantées en Périgord, entendent poursuivre dans la voie tracée par Bernard Lesfargues.

 

Elles continuent de publier des poètes français ou étrangers, des ouvrages en occitan en version bilingue, ainsi que des auteurs catalans ; des romans, récits, nouvelles et essais d’auteurs français ou étrangers, entre autres : John Burroughs (L’art de voir les choses) et Ralph W. Emerson. Elles publient également des textes de littérature de voyage, notamment dans la collection « Chemins du Monde ».

En 2011, elles ont créé la collection Troubadours qui se donne pour but de populariser la poésie des troubadours occitans.

logo-similar-editor

Corti (Editions José)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1925
José Corti (J. Corticchiato, 1895-1984), d’origine corse, a ouvert dès 1925 une librairie au 6, rue de Clichy à Paris. Il a commencé à éditer la plupart des auteurs surréalistes, ses amis: Breton, Éluard, Aragon, Char, Péret, Crevel, Dali. Il se fixe ensuite 11, rue Médicis, où les éditions ont conservé leur siège jusqu’en décembre 2016. En 1938, il fait la connaissance de Julien Gracq qui, tout au long de sa vie n’aura pas d’autre éditeur (hormis La Pléiade). Pendant la seconde guerre mondiale, il édite des textes clandestins de résistants. Son fils est arrêté et meurt en déportation. Après la guerre, il publiera beaucoup de textes poétiques, parmi les plus hardis, des recherches critiques écrites par des universitaires novateurs (Georges Blin, Jean Rousset, Charles Mauron, Gilbert Durand) et rééditera des classiques méconnus du romantisme européen (Beckford, Blake, de Maistre, Walpole, Radcliffe).
logo-similar-editor

Les herbes rouges

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1968
Fondées en octobre 1968, à Montréal, par les frères François et Marcel Hébert, les herbes rouges font leur apparition sous la forme d’une revue littéraire. En 1972, après quatre numéros collectifs (consacrés uniquement à la poésie dès le numéro 2), le numéro 5, Sauterelle dans jouet, est signé par un seul auteur, Marcel Hébert. Par la suite, les herbes rouges publieront de plus en plus de ces «numéros d’auteur·e», jusqu’à abandonner les numéros collectifs de poésie en 1974. Bientôt, la revue ne se limitera plus à la poésie, s’ouvrant aux genres de l’essai, du récit, du roman et du théâtre.
logo-similar-editor

Puits de Roulle (Editions du)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2010

Les Éditions du Puits de Roulle sont une maison d'édition nîmoise, fondée par Stéphanie Lahana, qui édite à compte d'éditeur. Notre activité a débuté en couveuse d'entreprise en janvier 2010, puis sous forme de société jusqu'en juin 2017. Ce statut n'étant pas adapté à notre volume de publications, Les Éditions du Puits de Roulle continuent à présent leur activité éditoriale sous forme associative.

Pourquoi l'édition à compte d'éditeur ?

Les Éditions du Puits de Roulle sont nées d'un constat : il existe de trop nombreux ouvrages qu'ils soient romans, poésies, témoignages, essais, etc. qui restent éloignés de leur public. Or, nous sommes convaincus que ces écrits ont leur place dans la création littéraire actuelle, qu'ils devraient permettre eux aussi de comprendre et d'honorer les liens entre les hommes. Nous souhaitons qu'ils soient enfin accessibles au plus grand nombre. Ainsi, dès que nous en avons les moyens en temps et en argent, nous éditons de nouveaux auteurs (voir notre catalogue à compte d'éditeur). 

logo-similar-editor

Ad Solem

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1992
Ad Solem, « vers le Soleil » : un nom, un esprit aussi, résolument tourné vers la « Lumière qui éclaire tout homme» (Jn 1, 12). Depuis 1992, chaque livre veut à sa manière être un éclat, une étincelle pour faire rayonner le sens ; un espace pour permettre la rencontre de l’Autre à travers le chemin des mots. Rencontre par le biais de l’écriture, laquelle, comme une trace, atteste le passage de Celui qui ne se laisse découvrir qu’après coup, dans la distance. Pendant quelques instants, le temps de lire une ligne ou une page, le lecteur abandonne sa volonté propre pour suivre l’empreinte laissée par les mots sur la surface de la page. Moments de communion avec l’auteur, dont les mots veulent réveiller en nous «le désir de l’éternité inconnue sous la douceur des mots connus» (saint Grégoire le Grand). On ne ressort jamais le même de la lecture d’un livre. L’édition est un art : un savoir-faire qui doit communiquer un savoir-vivre. Le livre, pour Ad Solem, n’est pas un moyen parmi d’autres de transmettre savoir et sagesse. Si le codex a remplacé le volumen aux premiers siècles du christianisme, c’est que sa forme traduisait le contenu de la foi dont son apparition est solidaire. Au déroulement infiniment répété du rouleau a succédé l’arrêt sur la page, la fin de la ligne. A l’éternel retour a succédé la Nouvelle Alliance. Aujourd’hui, les textes se déroulent sur l’écran des ordinateurs. Le temps du nihilisme se traduit par la civilisation du rouleau numérique. Comment être «à la page» aujourd’hui si le livre est menacé sinon de disparition du moins d’une marginalisation croissante ? Peut-être en reprenant conscience de ce que livre n’existe pas sans un regard qui se pose sur la page. Avant d’être un objet, le livre est un verbe : il «se livre» au regard. Quelqu’un s’y donne. Mais dans un retrait. « Il se tait et les mots qui nous restent s’écartent peu à peu pour laisser passer entre eux son regard » (Jean-Pierre Lemaire).
Publicité Typolibris Publicité Typolibris
Pour écrire un commentaire, connectez-vous.