Annuaire d' éditeur / Pierre Téqui (Editions)
logo

Pierre Téqui (Editions)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1865
Pierre Téqui Éditeur est une maison d'édition catholique fondée en 1865 par Guillaume Téqui, frère marianiste. Il s'agissait à l’époque de "l'œuvre de Saint-Michel " dont le but était de produire et de promouvoir des "livres doctrinalement irréprochables, moralement saints et littéralement intéressants". Rachetée en 1971 par Pierre Lemaire, la Librairie Téqui poursuit son œuvre de "défense et de promotion de la famille". En 1992, François Lemaire devient gérant et s'attache à garder l'esprit et la ligne éditoriale : "plus qu'informer, former " selon le pôle des trois blancheurs : le Pape, la Vierge Marie, l'Eucharistie. Tout en dynamisant son rayonnement en France et à l'étranger

Contact

athanoreditions@gmail.com

Adresse

8, rue de Mézières, 75006 Paris
France

Maisons d'éditions similaires :

logo-similar-editor

DDB

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1877

Les origines
La fondation en 1877 à Bruges de la maison d’édition Desclée de Brouwer et Compagnie suit de trois ans celle de Desclée, créée par Henri et Jules Desclée qui s’associent Alphonse de Brouwer, propriétaire d’une mégisserie. Ensemble ils créent l’imprimerie Saint-Augustin, destinée à appuyer les efforts de la société Saint-Jean l’Évangéliste de Desclée. Cette initiative s’inscrit dans une période d’industrialisation de la Belgique où, comme la plupart des autres pays européens, la scolarisation progresse et où l’édition catholique voit se développer de prestigieuses maisons comme Brepols ou Casterman.

1877-1920 : les débuts d’une puissante société franco-belge
Très vite Desclée de Brouwer et Cie songe à s’installer en France et apparaît complémentaire de Desclée, reconnu « éditeur pontificale » et publiant des livres pour des clercs. Desclée de Brouwer oriente ses productions vers la culture chrétienne en général comme l’attestent ses premières parutions : La Revue de l’art chrétien, les Vitraux de la cathédrale de Bourges, avant de se lancer grâce à son imprimerie de Bruges dans la publication du Missel de dom Gaspar Lefebvre. Plusieurs librairies s’ouvrent à Lille, ensuite à Paris (rue du Vieux-Colombiers, puis rue de Rennes), à Nîmes et même à Rome. Devenue une puissante société, Desclée de Brouwer et Cie est l’une des premières maisons à utiliser la machine Typograph de Rogers ; elle devient tout normalement un des membres actifs du Syndicat des éditeurs belges.

1920-1946 : les années des « grandes amitiés »
Avec la collaboration d’éditeurs de renom tels qu’Étienne Gilson et Jacques Maritain, disciple de Léon Bloy, la politique éditoriale connaît une véritable explosion après le Première Guerre mondiale. Réunissant autour d’eaux des représentants du « renouveau catholique » qui a caractérisé la France dès le début du siècle – Charles Péguy, Paul Claudel, Julien Green par exemple –, Pierre Van der Meer de Walcheren, anarchiste converti par Léon Bloy, devenu directeur littéraire avant Stanislas Fumet, publie les œuvres des nouveaux convertis (Gertrude von Le Fort), les textes des mystiques (Jean de la Croix, Thérèse d’Avila). Le catalogue s’enrichit de titres qui connaissent de grands succès, comme Distinguer pour unir les degrés du savoir de Jacques Maritain (1932). Lui-même fonde et dirige plusieurs collections nouvelles : « Questions disputées », « Choisir », « Temps et visages », « Bibliothèque française de philosophie ».
Sous la houlette de Pierre Van der Meer, les collections se multiplient : « Les Grands Mystiques » ; on lance des revues de réputations internationale : Les Études carmélitaines, la Revue thomiste; on entreprend la publication d’une œuvre monumentale avec la « Bibliothèque augustinienne », etc. En 1932, la revue Esprit voit aussi le jour au sein de cette équipe éditoriale. Le renouveau intellectuel se caractérise alors par un éclectisme catholique, par l’affirmation d’une autonomie de la pensée laïque et l’engagement politique avec la guerre d’Espagne. Le dialogue avec l’humanisme est représenté par Bernard Guyon (collection « Les Écrivains devant Dieu ») de Henri Gouthier.
 

1946-1970 : une multinationale
Malgré le départ de plusieurs auteurs vers la nouvelle maison d’édition du Seuil, DDB, selon l’abréviation un temps adoptée, connaît une extension internationale : l’imprimerie se modernise pour produire La Sainte Bible qui sera traduite en plusieurs langues ; la maison d’édition s’implante à Bilbao, Buenos-Aires, Utrecht, New York et Montréal, tout en développant une chaîne de librairie à Bruxelles, Louvain, Utrecht, Breda. Elle négocie avec le Cerf la diffusion de la fameuse Bible de poche, ainsi que la collection « Foi vivante » et promeut la publication d’œuvres considérables : celles notamment de Michel de Certeau, Pierre Emmanuel, Hans Küng, Karl Rahner, Hans Urs von Balthasar, les cardinaux Léon-Joseph Suenens et Charles Journet, dom Helder Camara et Maurice Zundel. La maison ouvre ainsi largement ses portes aux auteurs conciliaires et développe une collaboration intense avec des ordres religieux, notamment avec les jésuites (en lançant la collection « Christus »). En 1966, Maritain, alors retiré chez les Petits Frères à Toulouse, signe un dernier livre qui devient en quelques jours un manifeste retentissant, Le Paysan de la Garonne.

De 1970 à 2000 : du déclin au sursaut
La prise du pouvoir de la structure familiale de DDB revient à Marc Desclée de Maredsous, à qui Georges de Halleux doit céder le pouvoir, alors que la maison traverse des années difficiles : les librairies sont vendues, l’imprimerie est en faillite, les filiales s’autonomisent, la multinationale se désagrège, le catalogue est dénaturé et beaucoup d’auteurs partent.

En 1982, le groupe de Publications de la Vie catholique (PVC) rachète à 100 % le capital de Desclée de Brouwer. Le redressement s’effectue en plusieurs années, grâce à un renouvellement de l’équipe éditoriale dirigée désormais par André Bourgeois, directeur général, riche d’une longue expérience éditoriale et commerciale, épaulé par Jacques Deschanel qui, ayant fait toute sa carrière chez DDB, en est la mémoire et l’âme, et enfin grâce à Michel Houssin qui depuis 1987 assure la présidence.

Le succès sourit à nouveau à la maison qui conjugue fidélité à l’histoire, innovation éditoriale, réorganisation des services commerciaux ; soucieuse d’enraciner le religieux dans une culture ouverte (philosophie, psychologie et littérature), elle intègre le Catalogue de la maison quadragénaire l’Épi en le prolongeant. Appelée un temps DDB, la maison renoue aussi avec la dénomination plus classique Desclée de Brouwer.

Entre-temps, elle est redevenue une société importante (30 personnes à l’effectif pour l’édition), réalisant un chiffre d’affaires qui a plus que triplé en quinze ans (dont 20 % à l’exportation) ; il était de 12 millions en 1982, en 1996 d’environ 46 millions, et le nombre de titres annuel est passé de quelque 50 à plus de 120). Sa collaboration ne se limite pas au Cerf, elle s’ouvre à d’autres maisons telles que Grasset et Flammarion. Si elle fait encore 30 % de son chiffre d’affaires avec la Bible (Bible de Jérusalem, Chouraqui et sœur Jeanne d’Arc), la maison s’honore de valoriser l’œuvre de Jean Guitton, Marcel Légaut, Maurice Bellet et Éloi Leclerc, et de publier des ouvrages d’André Frossard, Jean Delumeau, Jeanne Bourin et Sylvie Germain, tout en promouvant des études sur l’islam (Denise Masson, Louis Gardet), sur le judaïsme, sans négliger ni les sagesses orientales (Jean Déchanet) ni les diverses confessions chrétiennes et notamment l’orthodoxie. Par ailleurs de nouvelles collections se sont imposées : « Petit vie de… », « L’Aventure spirituelle », « Petite encyclopédie moderne du christianisme », « Anthropologique », etc. Le Jésus de Jacques Duquesnes publié fin 1994 en collaboration avec Flammarion a été un best-seller qui a relancé le débat sur la christologie.

Comme l’a souhaité expressément André Bourgeois, directeur générale de 1982 à 2000, Desclée de Brouwer cherche « à s’ancrer dans la pensée contemporaine sous toutes ses formes ».

Après celui du groupe Le Monde, le rachat par la maison d’édition religieuse suisse Parole et Silence en 2006 fait entrer Desclée de Brouwer dans une nouvelle phase. La maison édite à présent près de 130 nouveautés par an, et se concentre principalement sur des problématiques très religieuses. En 2012, la maison est placée en redressement judiciaire et a accumulé de très fortes dettes. Elle est rachetée en 2014 par le groupe Elidia, présidé par Bruno Nougayrède et Loïc Mérian.

Aujourd’hui
Le nombre de nouveautés par an est ramené à une trentaine et, sous la houlette de Bruno Nougayrède, les éditions Desclée de Brouwer se recentrent sur les sciences humaines, les sciences religieuses et les essais. La maison d’édition Artège, membre du même groupe, reprenant le fond « confessionnel chrétien » de la maison. Les éditions Desclée de Brouwer retrouvent ainsi leur vocation de maison de savoir et de connaissance. Elles participent à l’intelligence de la société et des phénomènes religieux.

Elles publient à l’automne 2015, dans l’esprit de ce renouveau éditorial, l’essai remarqué et remarquable de Pierre Manent sur la place des religions dans la société, Situation de la France.

Une politique ambitieuse de développement des fonds numériques et papier est enclenchée.

Fidèle à ses origines et à son histoire, les éditions Desclée de Brouwer entrent ainsi résolument dans le XXIe siècle et participent, à leur mesure, à la transmission du savoir et à la réflexion autour de ce savoir.

Cet historique s’appuie très largement sur un article de Charles Chauvin que nous remercions pour ce travail.

logo-similar-editor

Brepols

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1796
200 publiés par an

Brepols is a long-established, international academic publisher specialising in the humanities.

We are independent of any university, any publishing conglomerate and not answerable to a stock exchange. This allows us to work freely, focusing solely on scholarly quality, using our own resources to invest and re-invest in projects which we believe to be of interest to the global scholarly community.

We publish around 200 titles a year in several major European languages: monographs, miscellany collections, periodicals and electronic resources. We do so with a hard-working team of about thirty staff.

For each series, and each book that we publish, Brepols has a designated “Publishing Manager” with whom you will work throughout, as a central contact-point. Almost all series are partnerships between Brepols and an Editorial Board which is established under the auspices of a university, scholarly society or academy but whose members are drawn from a wide international pool. These Editorial Boards accept or reject proposals solely on the grounds of academic quality, following a peer-review process. They also offer a point-of-contact to help you bring your work to fruition.

Brepols has an active acquisition policy, not only for titles, but particularly for new series, periodicals and research databases, where its in-house editorial committee assesses all new initiatives or proposals.

logo-similar-editor

Liana Levi

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1982
580 livres au catalogue dont 30 publiés par an
Le premier pari d'un petit éditeur consiste à défendre une ligne éditoriale. Quelle est la nôtre ' S'adresser au lecteur curieux et engagé, celui qui a envie d'être non seulement spectateur mais également acteur de son temps. Nous pensons comme vous que le livre est une arme. Une arme pour faire bouger le monde, mais aussi la tête. C'est l'ambition de la maison d'édition, créée en 1982, qui compte actuellement 400 titres à son catalogue, répartis dans les collections de littérature, romans policiers, histoire, essais, art. Diffusion-Distribution : CDE-SODIS.
logo-similar-editor

Jouvence

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1989
800 livres au catalogue dont 100 publiés par an

Les éditions Jouvence revendiquent fièrement une stature humaine, une véritable « maison » du livre, avec des auteurs passionnés, le tout « inspiré » et chapeauté par son éditeur Jacques Maire.

Les Éditions Jouvence sont spécialisées dans le bien-être au sens général :

Santé,
Alimentation,
Thérapie de santé,
Psychologie,
Développement personnel,
Écologie,
Spiritualité ;
…en trois mots : Corps-Âme-Esprit !

Avec près de 800 titres et 250 auteurs « actifs » qui tous, dans leur diversité, transmettent un même message : rendre notre démarche plus authentique, plus sincère, plus généreuse et… oser sortir parfois des chemins (trop) consensuels pour tester et trouver notre propre voie. Pour faciliter votre lecture, nous avons créé des mises en évidence de points forts de notre approche du bien-être, où nous pensons avoir un engagement sincère et une expertise reconnue parmi lesquels la naturopathie, la Communication NonViolente, la spiritualité, la psychologie positive.

 

logo-similar-editor

Armand Colin

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1870
1800 livres au catalogue dont 200 publiés par an
Maison créée en 1870, Armand Colin est l'un des principaux éditeurs universitaires francophones de lettres, histoire, sciences humaines et sociales. Fort d'un catalogue de près de 1 500 ouvrages, cet éditeur publie environ 200 nouveautés par an ainsi que des revues scientifiques. Les collections "U" et "Cursus" sont emblématiques de la marque. Ancrée dans l'enseignement supérieur et la recherche, Armand Colin s'ouvre également à d'autres publics. Il propose une analyse des grands enjeux contemporains dans diverses collections comme "Nouvelles biographies historiques" ou "Sociétales". La collection "Cinéma-Arts visuels" positionne Armand Colin comme l'éditeur de référence dans le domaine de l'enseignement des arts.
logo-similar-editor

Almora

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2005
Almora est une maison d’édition (créée en 2005) et une librairie (2015) dédiées au mieux-être et à la spiritualité.
 
logo-similar-editor

MédiasPaul

Maison d'édition à compte d'éditeur
694 livres au catalogue dont

Fondée à Alba (Italie) en 1914 par le Bienheureux Jacques Alberione, la Société Saint-Paul se donne pour mission spécifique d’œuvrer dans l’Église et la société à l’annonce du message chrétien en répondant aux questionnements des hommes et des femmes de son temps avec les moyens de communication que la technologie du moment met à disposition. L’objectif de la mission est de mettre en contact la totalité du Christ avec toutes les facultés de la personne (intelligence, cœur, volonté) pour manifester la syntonie intégrale entre Évangile et humanisation.

Débutant par la presse, le père Alberione lui associera rapidement le cinéma, la radio, la télévision ainsi que les disques. L’utilisation des médias dans l’œuvre de l’évangélisation n’est pas pour lui une pastorale subsidiaire à celle de la paroisse, mais une forme d’authentique prédication pour rejoindre les personnes dans leur milieu de vie.

C’est en suivant les orientations visionnaires de son fondateur que la congrégation religieuse investira notamment le monde de l’édition tout en ouvrant des librairies sur les cinq continents. Aujourd’hui présente dans une trentaine de pays, la Société Saint-Paul s’établira en France en 1932 et au Canada en 1947.

Médiaspaul

Le nom de la maison d’édition évoque l’une des plus grandes figures des débuts du christianisme, Paul de Tarse, et les puissants moyens de communication sociale qui façonnent la société contemporaine.

Dans sa mission d’éditeur, Médiaspaul se propose d’actualiser la vocation de Paul de Tarse : faire connaître Jésus de Nazareth et son Évangile comme véritables chemins d’humanisation. Dans ses collections – spiritualité, témoignage, écriture sainte, théologie, sociologie religieuse, pastorale, catéchèse,  jeunesse, éducation  – Médiaspaul fait appel au cœur et à l’intelligence pour inviter à la joie de croire.

Fidèle au grand missionnaire Paul de Tarse et à l’inspiration du bienheureux Jacques Alberione, Médiaspaul met la Parole de Dieu au centre de son action évangélisatrice en la proposant comme souffle de liberté et comme « décodeur » des questionnements et des soifs spirituelles qui traversent notre monde. 

logo-similar-editor

Calmann-Lévy

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1836
1800 livres au catalogue dont 100 publiés par an
Calmann-Lévy est une maison d'édition française fondée en 1836 par Michel (1821-1875) et Kalmus — dit « Calmann » — Lévy (1819-1891), de Phalsbourg en Moselle, sous la raison sociale « Michel Lévy frères », devenue « Calmann Lévy » après la mort de Michel en 1875. Elle fait partie du groupe Hachette depuis 1993. Elle est dirigée depuis mai 2016 par Philippe Robinet.
logo-similar-editor

Desclée de Brouwer

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1877
30 publiés par an

Les Éditions Desclée de Brouwer ont été fondées en 1877 à Bruges (Belgique) par Henri Desclée (1830-1917), industriel belge pionnier du gaz d'éclairage, à l'origine de la fondation de l'abbaye de Maredsous et du couvent des Clarisses de Roubaix, et par Alphonse de Brouwer (1850-1937), propriétaire d'une mégisserie appelée « Jean-Baptiste de Brouwer et Cie » (qui deviendra en 1883 l'imprimerie « Desclée, de Brouwer et Cie »), dans le but de promouvoir la culture chrétienne.

Dans les années 1930, cette maison d'édition s'installe à Paris tout en conservant son site en Belgique2. Elle défend alors une position libérale, sa filiale argentine diffusant ainsi les idées de Jacques Maritain malgré une forte opposition national-catholique3.

En 1982, DDB est rachetée par le groupe de publication La Vie, devenu entre temps propriété du groupe Le Monde.

En 2006, Le Monde revend DDB à l'éditeur suisse Parole et Silence, spécialisé dans la spiritualité chrétienne. DDB publie également des ouvrages de spiritualité (marquée par un « christianisme d'ouverture »), de sciences humaines et des essais4.

En 2009, DDB reprend les éditions du Rocher5 et, en 2011, les Éditions François-Xavier de Guibert.

Le 9 octobre 2012, DDB et Le Rocher sont placées en redressement judiciaire6

Le 19 mars 2014 DDB obtient la signature d'un plan de continuation présenté par les nouveaux actionnaires issus des Éditions Artège7, avec le soutien de Ernesto Rossi di Montelera. Marc et Sabine Larrivé conservent, eux, les Éditions Parole et Silence.

logo-similar-editor

Eclat (Éditions de l')

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1985

Les éditions de l'Éclat sont créées à Paris en février 1985 sous le statut d'association loi de 1901 puis de SARL à partir de 1988.

Le premier titre publié est Comment trouver, comment chercher une première vérité ? du philosophe Jules Lequier.

Sa diffusion à l’international est assuré par les distributeurs Zoé Diffusion en Suisse, Dimédia au Canada et Harmonia Mundi en France et Belgique.

 

Wikipédia

Pour écrire un commentaire, connectez-vous.