Annuaire d' éditeur / 4 chemins
logo

4 chemins

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2003

En novembre 2003, paraissait aux Quatre Chemins Une enfance volée, notre premier titre. Son auteur, Jean-Jacques Martial était le premier à révéler la scandaleuse affaire de ces enfants de La Réunion déportés, dans les années soixante, vers la France métropolitaine.

 

Avec ce titre, nous marquions clairement notre vocation éditoriale qui consiste à publier principalement des essais, des documents et des témoignages hors du commun.

Des livres, en somme, pour tenter de comprendre les hommes et le monde. Nous publions nos livres pour vous, alors profitez de ce site pour découvrir notre catalogue et nos nouveautés. Inscrivez-vous à notre newsletter et n'hésitez pas à nous faire part de vos remarques et de vos attentes. Bonne visite et bonne lecture!

Contact

contact@4chemins.net

Téléphone

0158700909

Adresse

4, rue Jules Chaplain, 75006 Paris
France
Publicité Typolibris Publicité Typolibris

Maisons d'éditions similaires :

logo-similar-editor

Anfortas (Editions)

Maison d'édition à compte d'éditeur
logo-similar-editor

Estelas Editions

Maison d'édition à compte d'éditeur
Nous éditons ce que vous aimez.
logo-similar-editor

Renaissance du Livre (La)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1997
Maison d’édition francophone belge ayant une ligne éditoriale principalement axée sur la mise en avant du patrimoine culturel, gastronomique, touristique mais aussi sur l’esprit caractéristique de notre pays, déclinant ses thématiques autour des 9 axes suivants: cuisine, culture, histoire, humour, jeunesse, patrimoine, société, sport et tourisme. Le catalogue s’enrichit chaque année d’une cinquantaine de nouveautés.
logo-similar-editor

Le Temps Présent

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1937

1937 – 1940 : fondation

Août 1937 : le journal dominicain Sept, créé en 1934, dont le sous-titre est « l’hebdomadaire du temps présent », est condamné par le Vatican suite à la parution de deux articles : un entretien avec Léon Blum et une critique de Franco.
En réaction à cette interdiction, François MAURIAC et Jacques MARITAIN obtiennent de l’épiscopat français l’autorisation de faire paraître un hebdomadaire dirigé par des laïcs : Temps Présent.

5 novembre 1937 : premier numéro de Temps Présent, dont le rédacteur en chef est Stanislas Fumet.

On trouvera, parmi les signatures importantes :
Hubert BEUVE-MÉRY, le père Marie-Dominique CHENU, DANIEL-ROPS, Joseph FOLLIET, Stanislas FUMET, Georges HOURDIN, Gabriel MARCEL, Jacques MARITAIN, Louis MASSIGNON, René SCHWOB
François MAURIAC publie chaque semaine un « billet » en première page.

Si la ligne éditoriale est hostile au communisme et à la Russie soviétique, la dénonciation du nazisme et du fascisme est plus vigoureuse encore. Dans son autobiographie Histoire de Dieu dans ma vie, Stanislas FUMET écrit à ce propos :
« Personnellement, je n’assimilais pas l’idéal communiste à l’idéal fasciste, et surtout à l’idéal national-socialiste, pour ce que, dans le communisme, s’il se trompe sur la notion de l’âme humaine qu’il reste incapable de connaître, je vois un but à atteindre, qui est un idéal de justice, tandis que dans les totalitarismes nazi et fasciste il ne s’agit que d’un idéal d’injustice. »
Le tirage moyen du journal est de 30 000 exemplaires.

1940 – 1944 : Résistance

12 Avril 1940 : publication d’un article du colonel Charles DE GAULLE, « La guerre des engins », où ce dernier expose ses conceptions militaires, alors rejetées par l’état-major.
De GAULLE faisait partie des « Amis de Temps Présent », une association animée entre autres par Maurice SCHUMANN, qui soutient et diffuse le journal, et constituera un vivier de recrues pour la Résistance.

14 juin 1940 : le journal cesse de paraître.

20 décembre 1940 : À Lyon, encouragé, entre autres, par le cardinal GERLIER et les Jésuites de Fourvière, Stanislas FUMET fait renaître Temps Présent sous le titre Temps Nouveau, définitivement interdit en août 1941. Les locaux, rue de Constantine, sont un carrefour de la Résistance. Stanislas FUMET y organise notamment la rencontre entre Henri FRENAY, chef du réseau Combat, et Pierre CHAILLET : le premier aidera le second à fonder la revue clandestine des Cahiers du Témoignage Chrétien.

À Paris, Ella SAUVAGEOT, administratrice du journal depuis sa création, s’efforce de faire survivre la société Temps Présent et ses locaux du 68 rue de Babylone, dans le 7e arrondissement. Ces derniers accueillent des réunions clandestines du Conseil National de la Résistance.

1944 – 1947 : croissance et divisions

25 août 1944 : le journal paraît à nouveau.
Le tirage monte à 60 000 exemplaires en 1944 et jusqu’à 110 000 exemplaires en 1945.

Départ de Jacques MARITAIN, nommé ambassadeur de France auprès du Saint-Siège, et de François MAURIAC, passé au Figaro. Arrivée d’Hubert BEUVE-MÉRY, nommé rédacteur en chef, avant de fonder Le Monde. Il continuera à publier une chronique de politique extérieure sous son pseudonyme Sirius.

En 1945, Temps Présent lance l’hebdomadaire la Vie Catholique Illustrée (devenu la Vie) dont il confie la direction à deux journalistes membres de sa rédaction depuis 1937, Georges HOURDIN et Joseph FOLLIET.
La ligne éditoriale se veut alors indépendante de l’Église catholique, suite à l’attitude des évêques français pendant l’Occupation. Elle prône un socialisme humaniste et le maintien de l’unité réalisée dans la Résistance, notamment avec les communistes. Mais la rédaction, partagée entre démocrates chrétiens, gaullistes et progressistes, finit par se diviser autour de cette question. C’est sans doute une des raisons de l’arrêt de sa parution.
16 mai 1947 : dernier numéro de l’hebdomadaire Temps Présent.

Depuis 1947 : mouvements et édition

1950 : le bimensuel la Quinzaine, initié par Ella SAUVAGEOT et dirigé par Jacques CHATAGNER, succède à Temps Présent.
1955 : la Quinzaine est condamnée par l’Église pour son soutien aux prêtres ouvriers. Elle décide de cesser la parution.
1955 – 1992 : plusieurs titres succèdent à la Quinzaine : le Bulletin, Lettre, Il est une foi.

Dans les années 1990, le siège de Temps Présent, demeuré au 68 rue de Babylone, accueille des mouvements en désaccord avec le repli identitaire de l’Église catholique qui a suivi les espoirs nés avec Vatican II : Nous sommes aussi l’Église (NSAE), Droits et liberté dans les Églises (DLE), Femmes et hommes en Église (FHE)… Des mouvements qui sont nés ou qui ont pris de l’ampleur après que l’évêque d’Évreux, Jacques GAILLOT, a été déchargé de ses fonctions en 1995.

Février 1999 : sous l’impulsion de Jacques CHATAGNER, création de la Fédération Réseaux du Parvis qui rassemble quatorze de ces mouvements et leurs déclinaisons locales (dont David et Jonathan, Plein Jour, Évreux sans frontières…), et co-édition, avec Temps Présent, de la revue les Réseaux des Parvis.

2009 : Temps Présent se lance dans l’édition de livres, au croisement des questions religieuses, politiques et sociales.

logo-similar-editor

Privat

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1839

Créées à Toulouse en 1839, les Éditions Privat restent une des rares maisons d’édition françaises implantée en région à rayonnement national.

Situées en plein coeur du centre historique de Toulouse au 10 rue des Arts, elles sont aujourd'hui complètement distinctes de la librairie Privat située 14 rue des arts à Toulouse.

logo-similar-editor

Dispute (La)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1997

Les éditions La Dispute ont démarré leur activité en 1997, exprimant la volonté de leurs fondateurs, anciens salariés des Éditions sociales et de Messidor, de prolonger, d’accompagner et de promouvoir le renouvellement de connaissances critiques sur l’humain et la société.

Le pari des éditions La Dispute est de rendre aux hommes et aux femmes ce que les chercheurs (universitaires ou praticiens) disent d’eux et du monde dans lequel ils vivent, dans une perspective d’émancipation individuelle, sociale et politique. Elles défendent l’idée que comprendre le monde humain, les sociétés, les individualités qui les construisent, persister dans la logique de l’écrit, des sciences humaines et sociales, de la philosophie et de la critique raisonnée, valoriser des formes diverses, académiques ou pratiques, de savoirs et les partager, regarder le débat comme un instrument de connaissance et d’action peut contribuer à lutter contre toutes les dominations et à construire un monde meilleur.

En proposant de mettre à la disposition du plus grand nombre les savoirs et les pratiques engagés dans la transformation de la société, en tenant ferme sur la rigueur intellectuelle tout en rejetant les sectarismes académiques ou partisans, les éditions La Dispute défendent ainsi les convictions et les engagements de ses salariés, de ses auteurs, mais aussi de ses bénévoles ainsi que de ses réseaux de lecteurs, de libraires et d’amis.

logo-similar-editor

Le Pommier

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1999
720 livres au catalogue dont 50 publiés par an
Le Pommier est une maison d'édition dont la vocation est d'offrir les clés scientifiques et philosophiques qui permettront à chacun de comprendre le monde qui l'entoure. Sous la forme de l'essai, du document, de l'ouvrage éducatif, sous l'angle de la fiction ou du documentaire, illustrés, de poche, pour lecteur averti ou pour curieux pas forcément savant, nos ouvrages font rimer connaissance avec plaisir. Une alchimie dont les enfants peuvent aussi profiter : plusieurs collections leur sont destinées, des tout-petits aux ados.
logo-similar-editor

Amaterra

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2012
135 livres au catalogue dont 25 publiés par an
logo-similar-editor

Prosveta Editions

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1972
195 livres au catalogue dont 4 publiés par an
Maison d'édition française indépendante créée en 1976, distributeur mondial de l''uvre original, en français, du Maître spirituel Omraam Mikhaël Aïvanhov. Ouvrages sur la spiritualité, psychologie, philosophie de la vie quotidienne, avec tous les thèmes abordant l'être humain, son développement et son perfectionnement dans tous les plans, ses possibilités intérieures. Une approche claire de la science initiatique. Les atouts de ses livres : une expression simple à la portée de tous ; des thèmes d'actualité, une vue d'ensemble sur toutes les grandes questions morales et philosophiques de notre société ; des livres de réflexion et de pratique quotidienne.
logo-similar-editor

Vagnon éditions

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1963

Les éditions Vagnon ont été créées en 1963 par Henri Vagnon. Ce fonctionnaire d'un service de navigation a en effet eu la bonne idée de créer un manuel de préparation au permis plaisance option eaux intérieures, qui s'appelait encore à l'époque le « permis fluvial ». Ce manuel a inauguré la longue série des fameux Codes Vagnon.

Les Codes Vagnon sont aujourd'hui devenus les supports officiels de formation aux différents permis bateaux : très reconnus dans le milieu maritime, ils sont édités en partenariat avec les Affaires Maritimes du Ministère de la Transition écologique et solidaire. Logiquement, Vagnon a rapidement proposé également des livres techniques de navigation, d'entretien des bateaux ou de réglementation maritime, mais aussi des livres pour la pêche et la plongée ou encore des guides nautiques dont notamment les versions françaises des Guides Imray, véritable référence mondiale.

En 2012, les éditions Vagnon sont rachetées par le groupe Fleurus. L'occasion rêvée d'ouvrir une ligne éditoriale jusque-là très spécialisée à des thématiques et à des ouvrages plus grand public, sans jamais perdre le lien à la mer. Livres pour la jeunesse, livres de DIY ou de loisir, beaux livres et pop-up ou encore livres sur l'écologie ou l'histoire maritime sont donc apparus au catalogue de notre marque qui aime à se définir comme étant « l'éditeur de la mer ».

Enfin, en parallèle de cette production nautique, Vagnon développe aussi une gamme d'ouvrages de survie et de premiers secours.

Publicité Typolibris Publicité Typolibris
Pour écrire un commentaire, connectez-vous.