Annuaire d' éditeur / Cosmogone (Editions du)
logo

Cosmogone (Editions du)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2005
Les éditions Cosmogone jeunesse constituent un département à part des Editions du Cosmogone nées dans les années 1990. Au départ, Evelyne Pénisson travaillait avec des libraires parisiens qui lui demandaient un grand nombre de rééditions. Devant l'importance de la demande, elle a décidé de créer sa propre maison d'édition. Judicieusement, elle en a orienté la ligne éditoriale tant vers la demande de ses libraires que vers ses propres centres d'intérêts. Ainsi, les Editions du Cosmogone sont spécialisées dans l'édition en sciences humaines, le théâtre et l'ésotérisme. Le département Cosmogone jeunesse est créé en avril 2005. Il se lance avec une collection de livres-jeux pour les tout-petits et les apprentis lecteurs. La maison d'édition compte, aujourd'hui, deux salariés mais un certain nombre de bénévoles apportent leur contribution dans le choix des manuscrits, les corrections et les dernières vérifications.

Contact

edcosmogone@wanadoo.fr

Adresse

6 rue Salomon Reinach, 69007 Lyon
France

Maisons d'éditions similaires :

logo-similar-editor

Atlantes (Les éditions)

Maison d'édition à compte d'éditeur
Les éditions ATLANTES vous présentent des ouvrages traitant de spiritualité, d’ésotérisme, et du phénomène OVNI au sens large. Leur créateur, Christel Seval, a été ingénieur informaticien au Ministère de la Défense français durant de longues années, puis ufologue et écrivain. Dans ce monde où nous sommes envahis d’informations parasites et antinomiques, voire d’informations fleuves mais sans contenu, le rôle essentiel de votre éditeur ATLANTES est de sélectionner des ouvrages ayant une grande valeur ajoutée, ou d’aider les auteurs à leur donner le jour. « Ce que je vous demande, c’est d’ouvrir votre esprit, non de croire » Krishnamurti
logo-similar-editor

Michel de Maule

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1987
400 livres au catalogue dont

Créées en 1987, les Éditions Michel de Maule ont plus 30 ans.

Elles ont aujourd'hui 400 titres actifs réunis autour de 6 collections :

- Littérature française
- Littérature étrangère
- Histoire et Sciences sociales
- Musique
- Beaux-Livres
- Esthétique

logo-similar-editor

Eyrolles

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1925
3000 livres au catalogue dont 420 publiés par an
Le Groupe Eyrolles est une société indépendante, présidée par Serge Eyrolles, petit-fils du fondateur. Sous les marques des Éditions Eyrolles et d'Organisation, le Groupe Eyrolles se positionne, en France, comme l'un des premiers éditeurs professionnels, leader en sciences et techniques de l'ingénieur et en gestion de l'entreprise, informatique, photographie, graphisme, mode, vie pratique, développement personnel et loisirs créatifs. La diffusion de ce catalogue s'appuie sur Geodif, une force de vente spécialisée, qui diffuse une centaine d'autres éditeurs. Le Groupe Eyrolles possède un réseau de librairies et une librairie en ligne. Il emploie plus de 230 personnes, pour un chiffre d'affaires global de 55 millions d'euros en 2013.
logo-similar-editor

Payot

Maison d'édition à compte d'éditeur
4700 livres au catalogue dont 230 publiés par an
Fondées en 1912, les éditions Payot sont connues pour leur catalogue de sciences humaines  (psychanalyse, histoire, philosophie, sociologie, anthropologie). Elles publient aussi de la psychologie grand public et du développement personnel, des biographies, des récits de voyage, des documents et accueillent également la prestigieuse collection de poche "Petite Bibliothèque Payot". Elles publient 90 titres par an. Fondées en 1984, les éditions Rivages sont renommées pour leurs collections de littératures étrangère et policière ("Rivages/Noir", "Rivages/Thriller"), de musique et contre- culture ("Rivages/Rouge") ainsi que leurs collections de poche (littérature étrangère, romans noirs et petits essais de philosophie). Elles publient 140 titres par an.
logo-similar-editor

MeMo (Editions)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1993
300 livres au catalogue dont 30 publiés par an
logo-similar-editor

Equateurs (Editions des)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2003
200 livres au catalogue dont
Créées en 2003 par Olivier Frébourg, écrivain et journaliste, les Éditions des Équateurs ont un catalogue de plus de 200 titres, axé sur la littérature, l’histoire et les documents d’actualité. Particulièrement sensibles aux jeunes écrivains, aux voyages et à la société contemporaine, elles publient notamment Sylvain Tesson (Petit traité sur l'immensité du monde; Géographie de l'instant), Flore Vasseur (Comment j'ai liquidé le siècle; En bande organisée), Isabelle Spaak (Ça ne se fait pas, Une allure folle), Hyam Yared (La Malédiction), Léonard Vincent (Athènes ne donne rien), Teresa Cremisi (La Triomphante), Jean-Paul Kauffmann (Outre-terre), Pierre Adrian (La piste Pasolini), et des auteurs américains comme Christopher Moore (Sacré Bleu) et B.J. Novak (Aura-t-on assez de temps au paradis pour voir Sinatra ?). Les Éditions des Équateurs se sont fait connaître en éditant le Rapport de la commission d'enquête sur les attentats du 11 septembre 2001 et l'intégralité de l'Histoire de France de Jules Michelet. Elles ont notamment publié Le manifeste Chap. Savoir-vivre révolutionnaire pour gentleman moderne de Gustav Temple et Vic Darwood, Underground de Julian Assange et Suelette Dreyfus et, tout récemment, En cherchant Majorana. Le physicien absolu d'Etienne Klein, Golden Holocaust. La conspiration des industriels du tabac de Robert N. Proctor, ainsi que les best-sellers Un été avec Montaigne (Antoine Compagnon) et Un été avec Proust (sous la direction de Laura El Makki), Un été avec Baudelaire (Antoine Compagnon), Un été avec Victor Hugo (de Laura El Makki et Guillaume Gallienne) en coédition avec France Inter.
logo-similar-editor

Casterman

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1780
5000 livres au catalogue dont 350 publiés par an
Fondée en 1780, Casterman est une maison d'édition belge qui, dès 1930, a intégré le monde de la BD. Depuis la publication du premier Tintin, qui est toujours le fleuron de son catalogue, Casterman reste fidèle à la même démarche : mettre à la portée de tous des 'uvres de qualité, et est l'éditeur d'auteurs aussi prestigieux qu'Hugo Pratt, Tardi, Enkil Bilal ou Benoit Peeters et François Schuiten. Parallèlement à son activité d'éditeur BD, Casterman publie de nombreux ouvrages pour la jeunesse de la petite enfance, livres animés, albums, livres d'activités et documentaires aux romans pour adolescents, avec des auteurs et illustrateurs de renom tels que Anne Herbauts, François Place, Emile Jadoul ou encore David Sala. Parmi ses personnages légendaires, on peut citer Martine, l'héroïne qui enchante les enfants de par le monde depuis plus de 60 ans, Emilie qui fête en 2015 ses 40 ans d'existence ou encore les intemporels Ernest et Célestine de Gabrielle Vincent.
logo-similar-editor

Encres de Siagne

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2013
13 livres au catalogue dont

Pourquoi créer une Plateforme des Lettres et de l’Image ?

Pour vous mettre en relation avec nos experts de l’écriture et des arts graphiques. Pour simplifier votre expérience dans l’univers des lettres et de l’image. Pour répondre à toutes les demandes littéraires, administratives ou visuelles.

Nos publics
Que vous soyez un particulier, un artisan, une association, une entreprise privée ou publique, une collectivité ce site vous est dédié.

Nos prestations
Maison d’édition à compte d’éditeur
Formations littéraires, artistiques ou en informatique
Services d’écritures ou visuels
Rendez-vous culturels : ateliers d’écritures, conférences, récits, contes et histoires

logo-similar-editor

MultiMondes Editions

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1988
400 livres au catalogue dont

Les Éditions MultiMondes sont engagées à promouvoir et à diffuser la culture scientifique en publiant des ouvrages destinés au grand public. Fondée en 1988, la maison offre maintenant près de 400 titres qui couvrent des sujets et des enjeux divers touchant l’environnement, l’astronomie, l’éducation, l’éthique, la santé et l’horticulture.

Aux origines de MultiMondes

Seule maison d’édition exclusivement consacrée à la production d’essais vulgarisés en science dans toute l’Amérique francophone, MultiMondes a suivi le remarquable élan que le Québec connait en recherche scientifique depuis les années 1970.

C’est ainsi que les Éditions MultiMondes, suivant l’initiative de ses fondateurs, M. Jean-Marc Gagnon et Mme Lise Morin, ont fait découvrir des auteurs comme le physicien Normand Mousseau, l’astronome Jean-René Roy, l’horticultrice Lili Michaud, l’entomologiste Jean-Pierre Bourassa, la physicienne Pauline Gagnon, l’écologiste Claude Villeneuve et le didacticien Marcel Thouin.

La science et l’innovation conservent une place cruciale dans le devenir du Québec. Conséquemment, l’intérêt pour l’information scientifique y demeure vif. Les ouvrages publiés chez MultiMondes répondent à cette attente et permettent de faire la lumière sur les enjeux que la recherche d’aujourd’hui soulève, que ce soit en médecine, en environnement ou en astronomie.

Acquise par le Groupe HMH en 2015, la maison poursuit l’aventure du livre scientifique, sous la supervision de Dominique Lemay et sous la direction littéraire de Raymond Lemieux, rédacteur en chef du magazine Québec Science pendant 22 ans. De nouveaux auteurs se révèlent maintenant, tels que les vulgarisateurs Stéphane et Martin Brouillard, qui signent une série de fascicules pour enfants (« Les Neurones Atomiques explorent… »), les journalistes Marc-André Carignan et Michel Rochon, l’éthologue François Y. Doré, ou encore le biologiste Michel Leboeuf. Enfin, HMH contribue aussi à faire rayonner l’excellent savoir-faire québécois en communication scientifique grâce à son travail de représentations à l’étranger et à sa participation aux foires internationales de livres.

logo-similar-editor

Le Temps Présent

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1937

1937 – 1940 : fondation

Août 1937 : le journal dominicain Sept, créé en 1934, dont le sous-titre est « l’hebdomadaire du temps présent », est condamné par le Vatican suite à la parution de deux articles : un entretien avec Léon Blum et une critique de Franco.
En réaction à cette interdiction, François MAURIAC et Jacques MARITAIN obtiennent de l’épiscopat français l’autorisation de faire paraître un hebdomadaire dirigé par des laïcs : Temps Présent.

5 novembre 1937 : premier numéro de Temps Présent, dont le rédacteur en chef est Stanislas Fumet.

On trouvera, parmi les signatures importantes :
Hubert BEUVE-MÉRY, le père Marie-Dominique CHENU, DANIEL-ROPS, Joseph FOLLIET, Stanislas FUMET, Georges HOURDIN, Gabriel MARCEL, Jacques MARITAIN, Louis MASSIGNON, René SCHWOB
François MAURIAC publie chaque semaine un « billet » en première page.

Si la ligne éditoriale est hostile au communisme et à la Russie soviétique, la dénonciation du nazisme et du fascisme est plus vigoureuse encore. Dans son autobiographie Histoire de Dieu dans ma vie, Stanislas FUMET écrit à ce propos :
« Personnellement, je n’assimilais pas l’idéal communiste à l’idéal fasciste, et surtout à l’idéal national-socialiste, pour ce que, dans le communisme, s’il se trompe sur la notion de l’âme humaine qu’il reste incapable de connaître, je vois un but à atteindre, qui est un idéal de justice, tandis que dans les totalitarismes nazi et fasciste il ne s’agit que d’un idéal d’injustice. »
Le tirage moyen du journal est de 30 000 exemplaires.

1940 – 1944 : Résistance

12 Avril 1940 : publication d’un article du colonel Charles DE GAULLE, « La guerre des engins », où ce dernier expose ses conceptions militaires, alors rejetées par l’état-major.
De GAULLE faisait partie des « Amis de Temps Présent », une association animée entre autres par Maurice SCHUMANN, qui soutient et diffuse le journal, et constituera un vivier de recrues pour la Résistance.

14 juin 1940 : le journal cesse de paraître.

20 décembre 1940 : À Lyon, encouragé, entre autres, par le cardinal GERLIER et les Jésuites de Fourvière, Stanislas FUMET fait renaître Temps Présent sous le titre Temps Nouveau, définitivement interdit en août 1941. Les locaux, rue de Constantine, sont un carrefour de la Résistance. Stanislas FUMET y organise notamment la rencontre entre Henri FRENAY, chef du réseau Combat, et Pierre CHAILLET : le premier aidera le second à fonder la revue clandestine des Cahiers du Témoignage Chrétien.

À Paris, Ella SAUVAGEOT, administratrice du journal depuis sa création, s’efforce de faire survivre la société Temps Présent et ses locaux du 68 rue de Babylone, dans le 7e arrondissement. Ces derniers accueillent des réunions clandestines du Conseil National de la Résistance.

1944 – 1947 : croissance et divisions

25 août 1944 : le journal paraît à nouveau.
Le tirage monte à 60 000 exemplaires en 1944 et jusqu’à 110 000 exemplaires en 1945.

Départ de Jacques MARITAIN, nommé ambassadeur de France auprès du Saint-Siège, et de François MAURIAC, passé au Figaro. Arrivée d’Hubert BEUVE-MÉRY, nommé rédacteur en chef, avant de fonder Le Monde. Il continuera à publier une chronique de politique extérieure sous son pseudonyme Sirius.

En 1945, Temps Présent lance l’hebdomadaire la Vie Catholique Illustrée (devenu la Vie) dont il confie la direction à deux journalistes membres de sa rédaction depuis 1937, Georges HOURDIN et Joseph FOLLIET.
La ligne éditoriale se veut alors indépendante de l’Église catholique, suite à l’attitude des évêques français pendant l’Occupation. Elle prône un socialisme humaniste et le maintien de l’unité réalisée dans la Résistance, notamment avec les communistes. Mais la rédaction, partagée entre démocrates chrétiens, gaullistes et progressistes, finit par se diviser autour de cette question. C’est sans doute une des raisons de l’arrêt de sa parution.
16 mai 1947 : dernier numéro de l’hebdomadaire Temps Présent.

Depuis 1947 : mouvements et édition

1950 : le bimensuel la Quinzaine, initié par Ella SAUVAGEOT et dirigé par Jacques CHATAGNER, succède à Temps Présent.
1955 : la Quinzaine est condamnée par l’Église pour son soutien aux prêtres ouvriers. Elle décide de cesser la parution.
1955 – 1992 : plusieurs titres succèdent à la Quinzaine : le Bulletin, Lettre, Il est une foi.

Dans les années 1990, le siège de Temps Présent, demeuré au 68 rue de Babylone, accueille des mouvements en désaccord avec le repli identitaire de l’Église catholique qui a suivi les espoirs nés avec Vatican II : Nous sommes aussi l’Église (NSAE), Droits et liberté dans les Églises (DLE), Femmes et hommes en Église (FHE)… Des mouvements qui sont nés ou qui ont pris de l’ampleur après que l’évêque d’Évreux, Jacques GAILLOT, a été déchargé de ses fonctions en 1995.

Février 1999 : sous l’impulsion de Jacques CHATAGNER, création de la Fédération Réseaux du Parvis qui rassemble quatorze de ces mouvements et leurs déclinaisons locales (dont David et Jonathan, Plein Jour, Évreux sans frontières…), et co-édition, avec Temps Présent, de la revue les Réseaux des Parvis.

2009 : Temps Présent se lance dans l’édition de livres, au croisement des questions religieuses, politiques et sociales.

Pour écrire un commentaire, connectez-vous.