logo

La Volte

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2004
4 oeuvres publiés par an
Fondée en 2004, La Volte est une maison d’édition indépendante qui publie chaque année trois à cinq romans ou recueils de nouvelles d’auteurs français ou étrangers. Animée par une horde, sans cesse mouvante, d’amis et de passionnés – « les voltés » – La Volte crée des objets-livres originaux, mêle les expériences émotionnelles grâce à l’association d’ouvrages et de musiques, avec, toujours, une approche d’artisans. La ligne éditoriale croise les littératures de l’imaginaire, en particulier la science-fiction, et la littérature dite « blanche ». L’exigence d’écriture et d’imagination incite, en effet, des auteurs à créer des œuvres singulières, parfois inclassables, récits qui trouvent une place naturelle dans les parutions de La Volte.

Contact

Téléphone

0146424406

Adresse

53 Rue Perthuis, 92140 Clamart
France

Partenaires

Distributeur

logo
Sodis

Diffuseur

CDE

Dépôt de manuscrits

Par voie postale:

Service des manucsrits
53 Rue Perthuis
92140 Clamart
France

Par internet:

lavolte@lavolte.fr

Maisons d'éditions similaires :

logo-similar-editor

Archipel (L')

Maison d'édition à compte d'éditeur
logo-similar-editor

Puits de Roulle (Éditions du)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2010

Les Éditions du Puits de Roulle sont une maison d'édition nîmoise, fondée par Stéphanie Lahana, qui édite à compte d'éditeur. Notre activité a débuté en couveuse d'entreprise en janvier 2010, puis sous forme de société jusqu'en juin 2017. Ce statut n'étant pas adapté à notre volume de publications, Les Éditions du Puits de Roulle continuent à présent leur activité éditoriale sous forme associative.

Pourquoi l'édition à compte d'éditeur ?

Les Éditions du Puits de Roulle sont nées d'un constat : il existe de trop nombreux ouvrages qu'ils soient romans, poésies, témoignages, essais, etc. qui restent éloignés de leur public. Or, nous sommes convaincus que ces écrits ont leur place dans la création littéraire actuelle, qu'ils devraient permettre eux aussi de comprendre et d'honorer les liens entre les hommes. Nous souhaitons qu'ils soient enfin accessibles au plus grand nombre. Ainsi, dès que nous en avons les moyens en temps et en argent, nous éditons de nouveaux auteurs (voir notre catalogue à compte d'éditeur). 

logo-similar-editor

Les Petits Matins

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2005

Fondées en 2005 par Olivier Szulzynger et Marie-Edith Alouf, les éditions Les petits matins publient des essais qui analysent les évolutions et les transformations de la société, particulièrement ses mutations écologiques et économiques. Du reportage à l’enquête, nourris de témoignages, nos livres abordent des thèmes aussi variés que les implications de la crise financière, les interrogations autour de la croissance, les dégâts environnementaux, le monde du travail, les nouvelles formes de militantisme, etc.

Nous publions également au sein de la collection « Les grands soirs », dirigée par Jérôme Mauche, des textes littéraires et poétiques qui allient recherche formelle et souci du réel, pour des expériences de lecture fantasque, durable, glamour et drôle.

logo-similar-editor

Seghers

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1944
Les Editions Seghers ont été fondées en 1944 par Pierre Seghers et rachetées par Robert Laffont en 1960.
Seghers a fait de la poésie son domaine de prédilection.
Sa collection la plus ancienne et la plus importante (elle compte 300 titres) est “Poètes d’aujourd’hui”. 
De Paul Eluard à Andrée Chedid, “Poésie d’abord” est une des collections phares de Seghers. Lancée il y a cinq ans, elle a vocation à diffuser des poètes qui appartiennent au fonds Seghers (Aragon, Eluard, Guillevic, Roger Bernard, ainsi que de nouveaux venus).
“Poètes et chansons”, qui compte une trentaine de titres, se consacre aux monstres sacrés de la chanson française (Brel, Brassens, Trenet, Renaud…) mais aussi à la création contemporaine avec des artistes tels que Les Têtes raides, Louis Chedid ou Matthieu Chedid.
logo-similar-editor

La lettre volée

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1989

Les éditions de La Lettre volée, sises à Bruxelles, fondées à l’automne 1989 par Daniel Vander Gucht, Pierre-Yves Soucy et Louis Jacob dans le cadre de l’a.s.b.l. Ante Post, poursuivent une politique éditoriale qui tient en trois points :

1° La volonté de proposer, à travers diverses collections, une réflexion destinée à un public élargi sur les enjeux éthiques et esthétiques de la société, de la culture et de l’art contemporains. Le dialogue entre sciences humaines, littérature et esthétique y est entretenu dans la perspective d’une saisie globale des phénomènes sociaux et artistiques.
2° L’option internationale qui préside au choix des œuvres de réflexion et de création publiées, et qui répond au procès même de la pensée et procède du refus d’enfermer les auteurs dans des ghettos, intellectuels ou culturels.
3° Le souci du beau livre qui conjugue le plaisir de la main, de l’œil et de l’esprit, en présentant au lecteur des textes de qualité dans une présentation soignée et élégante, tant du point de vue de la typographie que du choix des papiers et du graphisme. Plusieurs de nos titres comportent un tirage de tête.

logo-similar-editor

Hatier

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1880
2400 livres au catalogue dont 350 publiés par an
Hatier a été créée en 1880 par Alexandre Hatier. Le premier "Bescherelle" paraît en 1900. Ses ouvrages scolaires vont placer la maison parmi les trois grands éditeurs "classiques". À partir des années 1970, les éditions Hatier se développent dans le domaine du parascolaire en prenant une place de n°1 valable encore à ce jour. Ses collections "Bescherelle" ou "Profil" font toujours référence dans leur domaine respectif. En 1996, les éditions Hatier, filiale du Groupe Alexandre Hatier, ont été acquises par le Groupe Hachette Livre. Actuellement, Hatier est un des trois plus grands éditeurs français sur le marché de l'éducation.
logo-similar-editor

RroyzZ éditions

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2014
200 livres au catalogue dont 20 publiés par an
RroyzZ Editions est un petit éditeur situé à Yutz, en Moselle, et intégré au sein de l’imprimerie Repro2000 depuis juin 2013.
La ligne éditoriale est essentiellement axée sur la littérature de genre (Science-fiction, fantasy, fantastique, polar, thriller), mais nous éditons également des romans traditionnels, monographies … pour les auteurs locaux.
Nous publions régulièrement des appels à textes thématiques pour des nouvelles ou textes courts.
Nous essayons de développer notre présence sur divers salons, soit directement, soit par la présence de nos auteurs. Les choses avancent petit à petit.
L’esprit familial est privilégié dans les relations éditeur-auteur, c’est à notre sens la condition nécessaire pour un bon fonctionnement.
logo-similar-editor

Arbre Vengeur

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2002
12 publiés par an
L'Arbre vengeur est une maison d'édition de littérature créée en 2002. Elle publie des auteurs contemporains français et étrangers, et des rééditions ou des inédits d'auteurs disparus. Animée par Nicolas Etienne et David Vincent, elle publie entre dix et treize livres par an, dans le cadre de collections ou en dehors.
logo-similar-editor

Gunten

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1993
12 publiés par an

Editeurs depuis 1993, nous avons créé en 1998 cette maison avec un but : laisser les auteurs s'exprimer librement.

Peu de contraintes, seuls sont interdits les fascistes, les cons, les nombrilistes, les égocentristes, les cupides, les bien-pensants, les xénophobes, les pédophiles, les machistes et autres bouffons qui polluent notre vie...

Nous assumons tout ce que nous faisons et en règle générale nous ne sommes pas chiants et nos auteurs nous aiment bien... enfin ceux qui comprennent que pour devenir célèbre il aurait été préférable de s'adresser à d'autres, plus beaux, plus forts, plus grands, plus riches, plus intelligents, plus tout... Chacun sa cour.

Donc si vous savez écrire en français, si vous avez quelque chose dans le chou, si vous savez l'exprimer, si vous n'êtes pas geignard, si vous ne pleurez pas sur votre sort (on a nos propres emmerdes de santé, et pas des moindres, inutile de nous demander des mouchoirs), vous pouvez nous envoyer votre texte.

Une garantie : Le goncourt ne passera pas ici, ces messieurs ne s'abaisseront jamais à regarder des livres édités par nous. Ils ont tort, mais ça que voulez-vous, tant que nous vivrons dans une économie libérale... le fric commandera tout et, comme une pompe à merde, le pognon continuera d'aller au pognon. Pour les lauriers, à part les nôtres et ceux de nos lecteurs, nous envoyer votre texte s'avérera un mauvais choix.

Diffusion et distribution dans tout l'Est de la France, la Franche-Comté et, sur FNAC, Amazon (dans la catégorie économie libérale, passez-moi le plat), et nous sommes référencés chez tous les libraires de France.

Agnès et Michel

logo-similar-editor

Corridor Bleu (Le)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1997

Comme le suggère indirectement le précepte gravé à l’entrée du temple de Delphes, il est important de savoir de quoi l’on parle et surtout avec qui. Aussi le Corridor bleu se doit de vous dire qu’il est né à Douai, Nord de la France, en 1997 (là où Arthur Rimbaud composa ses cahiers et adressa ses lettres du voyant à son professeur Paul Demeny, rue de l’Abbaye-des-prés), un 22 septembre, jour de la fête nationale du Mali. Autour d’une poignée de poètes plus ou moins illuminés.

La première rencontre déterminante, si l’on suit une trame à la Gurdjieff dans ses Rencontres avec des hommes remarquables, fut, sans l’ombre d’un doute, celle de Michel-Georges Micberth qui catalysa énergies, volontés et beautés. La seconde fut celle d’Ivar Ch’Vavar, chaman et grand manitou de ce que d’aucuns appelleront la Grande Picardie Mentale, soit un territoire à la fois réel et surréel, qui s’étend du Hainaut belge jusqu’à la Picardie actuelle (pour combien de temps?) et dont les membres du Corridor bleu (car il y a eu, au début, un esprit d’équipe, enfin, une communion, qui ne portait pas même de nom et dont on conserva le souvenir à travers les ruines) arpentèrent les coins et les recoins à la recherche des lieux sacrés, des héros (dont le plus grand est saint Benoît-Joseph Labre) et des bandits comme il était indiqué dans le livre des livres Hölderlin au mirador du grand Ivar Ch’Vavar. Le plus grand livre de poésie de la fin du siècle précédent. Oui. À s’en taper la tête contre les draps du réel de stupeur.

Charles-Mézence Briseul, un peu, malgré lui, à l’origine de tout, exigeait que chacun des membres lût le livre au moins une fois par an. Ce qui ne fut pas forcément suivi. Au prix de grands tracas. D’où certaines dislocations. Qui finirent toujours, c’est vrai, plutôt bien.  Durant ces années d’initiation à la chose poétique et à l’édition underground, on put recenser de nombreuses participations à des salons, lectures, performances, festivals, plus ou moins obscurs. Mais au fond des ténèbres se tapit la vérité. Du moins une partie. Publication de la poésie la plus expérimentale: Henri Chopin, Pierre Garnier, Bernard Heidsieck.

Commencença une relative errance du Corridor bleu de par la France et le monde, depuis la Roumanie et Jérusalem, jusqu’en Inde, Bénarès (Varanasi), où devant les crémations, au bord du Gange, il devint évident, que sa mission, plus que jamais, serait de promouvoir la création, quelle qu’elle soit, littéraire, philosophique ou spirituelle, la plus exigeante et la plus marginale, celle que tous les autres, par lâcheté ou paresse, refusent et refuseront toujours de mettre en avant. Pas très loin du parc aux gazelles où le Bouddha prononça son premier sermon. On en pleura au milieu des mendiants estropiés. Et des saints reliés au grand créateur, même s’ils n’en parlaient pas ainsi. Publication des grands poètes contemporains: Laurent Albarracin, Pascal Boulanger, Louis-François Delisse.

Puis l’on changea d’hémisphère pour rejoindre La Réunion, qui est, à peu de chose près, comme l’a révélé Jules Hermann, plus ou moins, le centre, sinon l’origine, du monde ancien et à venir. Exploration des sociétés secrètes, des abysses, des cimes inaccessibles et ouverture du catalogue à une marginalité toujours plus importante devant la médiocrité de l’époque. Tout s’inversa. Les premiers, derniers, devinrent, et vice versa. Publication du texte fondateur du Japon, le Kojiki, des écrits mystiques d’Agnès Gueuret et d’une série d’entretiens avec un prêtre kanak, Roch Apikaoua.

Le futur est déjà là. Des livres à inventer. Ceux que l’on aurait voulu trouver au fond d’une librairie improbable. Que l’on aurait voulu voler ou offrir. Que les bourgeois jettent avec dégoût loin devant eux. Que l’on pose avec soin et crainte sur sa table de nuit avant de sombrer dans le sommeil en espérant qu’il soit court. Livres de pure farine et bons à caler un lit branlant un soir de cyclone.

Pour écrire un commentaire, connectez-vous.