Annuaire d' éditeur / Nil (Editions)
logo

Nil (Editions)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1993
10 oeuvres publiés par an
NiL, lancée par Nicole Lattès en 1994, a toujours été une petite maison généraliste à forte personnalité qui a rapidement imposé son style dans des domaines aussi variés que celui de la littérature étrangère, de la littérature française, des documents politiques ou encore des essais. Sans se poser la question des genres, cette « petite généraliste » a toujours défendu avec passion les regards d’auteurs originaux. En 2018, sous la direction de Claire Do Sêrro, la marque s’est parée de nouvelles couleurs : changement de maquette et auteurs inédits – français et étrangers –ont fait leur entrée : Maude Mihami, Joy Raffin, Mary Simses, Eve Chase, Christina Dalcher, Virginie Nuyen, Rupi Kaur, Janice Pariat, Albane Linÿer ou encore Kristen Roupenian ont rejoint la croisière sur le NiL. Un pari sur de nouvelles voix pétillantes, incarnées, modernes et impétueuses.

Contact

nileditions@gmail.com

Maisons d'éditions similaires :

logo-similar-editor

Félin (Éditions du)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1981
600 livres au catalogue dont 10 publiés par an

Le Félin est une maison d'édition indépendante, fondée à Paris en 1981. Après avoir longtemps été généraliste, sciences humaines, littérature, beaux-livres, elle compte plus de 600 titres à son catalogue.

En 2020 les éditions du Félin, sous l'impulsion de leur nouveau directeur Stéphane Goulhot, se spécialisent en histoire.

La maison sort environ 10 titres par an, pour moitié dans la collection "Histoire & sociétés" et pour l'autre dans les collections "Résistance" et "Résistance poche".

Wikipédia

logo-similar-editor

JCL (Editions)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1977
Nées en 1977, Les éditions JCL inc., sises dans la ville de Saguenay (Québec) Canada, se classent comme éditeur généraliste de livres destinés au marché des librairies et des grandes surfaces. À voir ses 21 collections et ses 500 titres publiés, on peut facilement répertorier les genres privilégiés par la maison. On parle alors de romans populaires, de romans-vérité, de témoignages, de biographies et de quelques livres pratiques ou documentaires. Les éditions JCL ont établi des liens solides entre des clubs de livres et des rééditeurs de livres au Canada et surtout en Europe. Par exemple, 109 de leurs titres ont été vendus à Québec Loisirs, 86 à France Loisirs (Paris), 47 à Succès du Livre (Paris) et plusieurs autres à des éditeurs d’Allemagne, du Brésil, d’Espagne, de France, d’Italie, des Pays-Bas, du Portugal, de Russie, de Pologne, de la République tchèque et d’Ukraine. Trente-cinq de leurs titres ont connu des ventes globales de plus de 100 000 exemplaires. En novembre 2016, Les éditions JCL ont été acquises par le Groupe Bertrand éditeur. La bannière JCL aura 40 ans en 2017.
logo-similar-editor

Keit Vimp Bev

Maison d'édition à compte d'éditeur
KEIT VIMP BEV (« Tant que nous serons vivants » en breton) est une association de loi 1901 créée en 1982 pour faire vivre l'édition en langue bretonne.
logo-similar-editor

Huginn & Muninn

Maison d'édition à compte d'éditeur
Hier les trois mousquetaires, Tom Sawyer, Little Nemo, Fantômas, Tarzan, Belphegor... Aujourdhui Dark Vador, Mario Bros, Largo Winch, Naruto, Dexter, Batman... Ce qu’on nomme aujourd’hui la culture geek n’est que l’autre nom de la culture populaire. Avec Huginn & Muninn, l’imaginaire et la culture populaire ont retrouvé leurs messagers.
logo-similar-editor

Ex Aequo

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2009
500 livres au catalogue dont 50 publiés par an
logo-similar-editor

Scrineo

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2005
150 livres au catalogue dont 20 publiés par an
Scrineo est une maison d'édition généraliste qui publie des essais, des guides pratiques et des romans (suspense, fantastique, jeunesse).
logo-similar-editor

Alternatives théâtrales

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1979
100 publiés par an

L'association Alternatives théâtrales édite et diffuse depuis sa création en 1979 une revue du même nom, consacrée à la présentation, l'étude et l'analyse des arts de la scène dans le monde.

Plus de cent numéros ont été réalisés à ce jour. Ils sont conçus autour d'un thème, d’une discipline, d’un pays, d’un dramaturge ou d’une œuvre et prennent part à la constitution d'une mémoire des arts de la scène contemporains en Europe et dans le monde.

Alternatives théâtrales ne prêche aucun prosélytisme, elle est ouverte à toute pratique artistique de qualité de quelque tendance qu'elle soit. Elle est attentive aux expériences et aux formes nouvelles des arts de la scène et à ses évolutions dans la société actuelle. Elle analyse, critique, rapporte et questionne toutes les disciplines que les arts scéniques mettent en œuvre : l'écriture, la mise en scène, le jeu, la scénographie, la chorégraphie, le cirque, la marionnette, l’objet, la musique, les lieux ; etc.

Alternatives théâtrales réfléchit avec des praticiens et des chercheur(euse)s à la relation entre le répertoire, le public et l'art. Elle s'interroge sur son évolution et son devenir.

La revue s'adresse à de nombreuses catégories de lecteurs : praticiens des arts de la scène professionnels ou amateurs, mais aussi des étudiants, professeurs, en Belgique et en France, en Europe et dans le monde.

logo-similar-editor

blast

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2019
10 livres au catalogue dont 4 publiés par an

Blasteffet de souffle, onde de choc, attaque radicale.
Blastece qui germe, s’enracine, pousse, parasite, grandit, engendre.

Les éditions blast défendent une littérature d’essai et de création politique, une littérature qui pense l’articulation des oppressions et des luttes et qui ouvre des perspectives depuis le champ des résistances antiracistes, féministes, queers. blast s'attache à des littératures–regards sur une société, ses représentations, ses mécanismes de domination et les révoltes qu’elle voit naître ; des littératures–voix, conscientes de l’endroit depuis lequel elles parlent, qui éclairent leur contexte autant qu’elles sont éclairées par ce dernier. Et puis des littératures mémoires et ouvertures, échos de ce qui est passé, attentives à ce qui passe et ébauches de ce qui pourrait. Des littératures qui pour autant ne deviennent jamais prétextes ; elles demeurent libres, vivantes, autonomes. blast publie des romans, des textes poétiques, des essais et des formes hybrides nourrissant des analyses engagées tout en proposant des écritures incisives qui interrogent radicalement les réflexes et les normes autant que la langue elle-même.

logo-similar-editor

Corridor Bleu (Le)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1997

Comme le suggère indirectement le précepte gravé à l’entrée du temple de Delphes, il est important de savoir de quoi l’on parle et surtout avec qui. Aussi le Corridor bleu se doit de vous dire qu’il est né à Douai, Nord de la France, en 1997 (là où Arthur Rimbaud composa ses cahiers et adressa ses lettres du voyant à son professeur Paul Demeny, rue de l’Abbaye-des-prés), un 22 septembre, jour de la fête nationale du Mali. Autour d’une poignée de poètes plus ou moins illuminés.

La première rencontre déterminante, si l’on suit une trame à la Gurdjieff dans ses Rencontres avec des hommes remarquables, fut, sans l’ombre d’un doute, celle de Michel-Georges Micberth qui catalysa énergies, volontés et beautés. La seconde fut celle d’Ivar Ch’Vavar, chaman et grand manitou de ce que d’aucuns appelleront la Grande Picardie Mentale, soit un territoire à la fois réel et surréel, qui s’étend du Hainaut belge jusqu’à la Picardie actuelle (pour combien de temps?) et dont les membres du Corridor bleu (car il y a eu, au début, un esprit d’équipe, enfin, une communion, qui ne portait pas même de nom et dont on conserva le souvenir à travers les ruines) arpentèrent les coins et les recoins à la recherche des lieux sacrés, des héros (dont le plus grand est saint Benoît-Joseph Labre) et des bandits comme il était indiqué dans le livre des livres Hölderlin au mirador du grand Ivar Ch’Vavar. Le plus grand livre de poésie de la fin du siècle précédent. Oui. À s’en taper la tête contre les draps du réel de stupeur.

Charles-Mézence Briseul, un peu, malgré lui, à l’origine de tout, exigeait que chacun des membres lût le livre au moins une fois par an. Ce qui ne fut pas forcément suivi. Au prix de grands tracas. D’où certaines dislocations. Qui finirent toujours, c’est vrai, plutôt bien.  Durant ces années d’initiation à la chose poétique et à l’édition underground, on put recenser de nombreuses participations à des salons, lectures, performances, festivals, plus ou moins obscurs. Mais au fond des ténèbres se tapit la vérité. Du moins une partie. Publication de la poésie la plus expérimentale: Henri Chopin, Pierre Garnier, Bernard Heidsieck.

Commencença une relative errance du Corridor bleu de par la France et le monde, depuis la Roumanie et Jérusalem, jusqu’en Inde, Bénarès (Varanasi), où devant les crémations, au bord du Gange, il devint évident, que sa mission, plus que jamais, serait de promouvoir la création, quelle qu’elle soit, littéraire, philosophique ou spirituelle, la plus exigeante et la plus marginale, celle que tous les autres, par lâcheté ou paresse, refusent et refuseront toujours de mettre en avant. Pas très loin du parc aux gazelles où le Bouddha prononça son premier sermon. On en pleura au milieu des mendiants estropiés. Et des saints reliés au grand créateur, même s’ils n’en parlaient pas ainsi. Publication des grands poètes contemporains: Laurent Albarracin, Pascal Boulanger, Louis-François Delisse.

Puis l’on changea d’hémisphère pour rejoindre La Réunion, qui est, à peu de chose près, comme l’a révélé Jules Hermann, plus ou moins, le centre, sinon l’origine, du monde ancien et à venir. Exploration des sociétés secrètes, des abysses, des cimes inaccessibles et ouverture du catalogue à une marginalité toujours plus importante devant la médiocrité de l’époque. Tout s’inversa. Les premiers, derniers, devinrent, et vice versa. Publication du texte fondateur du Japon, le Kojiki, des écrits mystiques d’Agnès Gueuret et d’une série d’entretiens avec un prêtre kanak, Roch Apikaoua.

Le futur est déjà là. Des livres à inventer. Ceux que l’on aurait voulu trouver au fond d’une librairie improbable. Que l’on aurait voulu voler ou offrir. Que les bourgeois jettent avec dégoût loin devant eux. Que l’on pose avec soin et crainte sur sa table de nuit avant de sombrer dans le sommeil en espérant qu’il soit court. Livres de pure farine et bons à caler un lit branlant un soir de cyclone.

logo-similar-editor

Prise de parole

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1973
475 livres au catalogue dont 18 publiés par an

« Ancrées dans le Nouvel-Ontario, les Éditions Prise de parole appuient les auteurs et les autrices de la francophonie canadienne. »

Ce mandat reflète la volonté de la maison de stimuler, à partir de Sudbury, la création littéraire en milieu minoritaire et la réflexion portant sur ces milieux, et ce, à l’échelle canadienne. La maison publie romans, récits, contes et nouvelles, poésie et théâtre, ainsi que des études et des essais en sciences humaines et sociales. Elle pérennise ses œuvres les plus marquantes dans la Bibliothèque canadienne-française.

Elle rend accessibles, par la traduction, des œuvres importantes d’autrices et d’auteurs canadiens-anglais et des Premiers Peuples.

Par ses activités de publication et d’animation, elle développe un espace littéraire en français toujours plus dynamique au pays.

La maison publie 17-18 ouvrages par année. Depuis 1973, année de sa fondation, elle a publié 475 titres de 200 auteurs et autrices.

Pour écrire un commentaire, connectez-vous.