Annuaire d' éditeur / Renaissance du Livre (La)
logo

Renaissance du Livre (La)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1997
Maison d’édition francophone belge ayant une ligne éditoriale principalement axée sur la mise en avant du patrimoine culturel, gastronomique, touristique mais aussi sur l’esprit caractéristique de notre pays, déclinant ses thématiques autour des 9 axes suivants: cuisine, culture, histoire, humour, jeunesse, patrimoine, société, sport et tourisme. Le catalogue s’enrichit chaque année d’une cinquantaine de nouveautés.

Contact

Adresse

Drève Richelle 159, 1410 Waterloo
Belgique

Partenaires

Distributeur

logo
Pollen

Diffuseur

logo-diffuser
Pollen

Dépôt de manuscrits

Par internet:

editions@renaissanceduliv re.be

Modalité d'envois

Protection de l’œuvre : Vous garantissez être l’auteur ou l’ayant droit du manuscrit que vous nous adressez et affirmez que celui-ci est libre de droits. Les Editions Renaissance du livre s’engagent à ne pas reproduire votre manuscrit sans votre accord.

Retours

Temps de réponse: de 3 à 6 mois
Accusé de réception: NON

Maisons d'éditions similaires :

logo-similar-editor

Cerf

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1929
4000 livres au catalogue dont 200 publiés par an
Fondées en 1929, les Éditions du Cerf, premier éditeur religieux francophone, publient près de 120 nouveautés par an. Son catalogue de 5 000 titres couvre l'ensemble des religions monothéistes, l'histoire antique et médiévale, la philosophie, les sciences humaines.
logo-similar-editor

André Frère

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2013
75 livres au catalogue dont

Cofondateur et éditeur chez Images En Manœuvres Éditions, après avoir obtenu en 2011 le prix Nadar avec Jean Christian Bourcart pour l’ouvrage Camden et en juillet 2012 le «Prix du livre historique» aux Rencontres d’Arles pour l’ouvrage Les livres de photographie d’Amérique Latine de Horacio Fernandez, il crée en 2013 André Frère Éditions, maison spécifiquement axée sur le champ de la photographie qui publie entre 6 et 10 titres par an, 75 titres au catalogue à ce jour.

André Frère Éditions édite des ouvrages monographiques de photographes de renom mais aussi de nombre de photographes émergents, il développe parallèlement une collection de livres d’entretiens « Juste entre nous » avec aujourd’hui sept titres réalisés.

Issu des arts graphiques et directeur artistique de formation, André Frère s’est toujours attaché dans ses productions à explorer le travail de la forme, des matières et du graphisme, chaque livre est adapté au travail du photographe afin de le servir et de l’exprimer au mieux.

André Frère Éditions est diffusé par Pollen/Cedif pour la France et pays francophones et par IdeaBooks, basé à Amsterdam pour l’international il participe à de très nombreux salons et festivals en France et à l’étranger.

André Frère Éditions est une marque de l’association Ce qu’il nous reste à voir.

logo-similar-editor

Editions Maïa

Maison d'édition à compte d'éditeur
logo-similar-editor

Hors Collection

Maison d'édition à compte d'éditeur

Les livres Hors Collection parlent de la culture populaire, de la société d’hier et d’aujourd’hui à travers des thématiques variées : musique, cinéma, radio, télé, jeux vidéo, bande dessinée, humour et histoire contemporaine.
Des beaux livres aux bandes dessinées, du bloc de blagues à la bible rock, des biographies aux albums décalés, Hors Collection propose des nouveautés tous les mois signées par des plumes célèbres, des spécialistes passionnés ou des nouveaux talents.

Une collection de biographies et d’autobiographies d’acteurs (Danielle Darrieux, Roger Moore, Annie Girardot, Michel Galabru, Michel Blanc, Luis Rego…) et de chanteurs (Barbara, Florent Pagny, Jacques Brel, Adele…).
Des livres de référence pour amateurs éclairés comme Le Cinéma de Starfix, La Discothèque idéale de Fip, Beatles, l’intégrale de toutes leurs chansons…

Des ouvrages de bande dessinée patrimoniale qui rassemblent l’œuvre d’auteurs ou de courants emblématiques : L’Intégrale Uderzo (3 tomes) ; Michel Vaillant et Jean Graton, l’aventure automobile ; L’Intégrale Calvin & Hobbes ; Mangasia, le guide de la bande dessinée asiatique.

Éditeur pionnier des albums nostalgie, Hors Collection a lancé une ligne vintage Les livres de ma jeunesse, recueils des souvenirs en technicolor de l’enfance et de l’adolescence ; un livre anniversaire pour chaque année de naissance allant de 1930 à 1989.

L’humour et l’impertinence guident souvent nos choix, aussi bien en histoire avec Les Salopes de l’histoire que dans des anthologies de blagues et jeux ou avec les boîtes quiz Apéro Folies.

logo-similar-editor

Les 400 Coups éditions

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1996
Les Editions Les 400 Coups existent au Québec depuis 1994 et ont progressivement pris pied en France à l'aube de ce nouveau siècle. Consacrées à plus de 80% à l'édition jeunesse, les 400 Coups, à travers toute une série de collections ( "Comme 3 pommes" , " Ma langue au chat" , "Grimace" , "Au Pays des grands" ...) touchent tous les âges de l'enfance, et tous les sujets, de la vie quotidienne à l'histoire de l'art. Distribuées par Le Seuil, Les Editions Les 400 Coups renforcent désormais leur ancrage en France, sans pour autant perdre son originalité québécoise (quelque chose d'assez assez indéfinissable en soi, mais de tout de suite remarquable pour n'importe quel petit lecteur concerné!), qui conjugue un certain goût pour la langue avec des illustrations pleines d'audace et de fantaisie. A côté de ses collections jeunesse, les 400 Coups publient également de la BD (la collection "Mécanique Générale" , "Zone Convective" , ...), des livres de photo (les hivers au Québec, par exemple) et, depuis peu, des romans contemporains et des livres de littérature générale.
logo-similar-editor

Desclée de Brouwer

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1877
30 publiés par an

Les Éditions Desclée de Brouwer ont été fondées en 1877 à Bruges (Belgique) par Henri Desclée (1830-1917), industriel belge pionnier du gaz d'éclairage, à l'origine de la fondation de l'abbaye de Maredsous et du couvent des Clarisses de Roubaix, et par Alphonse de Brouwer (1850-1937), propriétaire d'une mégisserie appelée « Jean-Baptiste de Brouwer et Cie » (qui deviendra en 1883 l'imprimerie « Desclée, de Brouwer et Cie »), dans le but de promouvoir la culture chrétienne.

Dans les années 1930, cette maison d'édition s'installe à Paris tout en conservant son site en Belgique2. Elle défend alors une position libérale, sa filiale argentine diffusant ainsi les idées de Jacques Maritain malgré une forte opposition national-catholique3.

En 1982, DDB est rachetée par le groupe de publication La Vie, devenu entre temps propriété du groupe Le Monde.

En 2006, Le Monde revend DDB à l'éditeur suisse Parole et Silence, spécialisé dans la spiritualité chrétienne. DDB publie également des ouvrages de spiritualité (marquée par un « christianisme d'ouverture »), de sciences humaines et des essais4.

En 2009, DDB reprend les éditions du Rocher5 et, en 2011, les Éditions François-Xavier de Guibert.

Le 9 octobre 2012, DDB et Le Rocher sont placées en redressement judiciaire6

Le 19 mars 2014 DDB obtient la signature d'un plan de continuation présenté par les nouveaux actionnaires issus des Éditions Artège7, avec le soutien de Ernesto Rossi di Montelera. Marc et Sabine Larrivé conservent, eux, les Éditions Parole et Silence.

logo-similar-editor

Contrejour

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1975

De 1975 à 1995, en deux décennies, les éditions Contrejour fondées par Claude Nori marquèrent la photographie Française et européenne en contribuant à faire émerger une nouvelle génération de photographes, à redonner une place privilégiée aux maîtres oubliés et à ouvrir enfin une réflexion critique sur la photographie conçue à la fois comme une certaine philosophie et un art ouvert aux autres moyens d’expressions.

Soutenues par une galerie à Montparnasse et un journal trimestriel militant, les éditions Contrejour à travers de nombreuses collections utilisèrent l’espace créatif du livre comme un langage autonome afin d’affirmer la prédominance de l’auteur par la mise en pages, l’impression et l’apport de textes autobiographiques.
Dans un environnement éditorial et institutionnel particulièrement désertique, Contrejour mit en place une politique efficace pour assurer la promotion des photographes à travers des expositions et des manifestations afin d’assurer le succès commercial de ses livres qui touchèrent un public toujours plus nombreux de passionnés.
Outre une série de livres de poche proposés à un prix accessible lancée dès 1975, Contrejour publia les premières monographies de Jeanloup Sieff, Robert Doisneau, Willy Ronis, Sabine Weiss, Sebastião Salgado, Pierre et Gilles, Claude Dityvon, Bernard Plossu, ou encore Gilles Peress.
Suivirent des essais historiques et critiques avec des ouvrages sur La photographie humaniste 1930-1960 –histoire d’un mouvement en France– par Marie de Thézy, La photographie créative de Jean Claude Lemagny, une Histoire de la photographie Française de Claude Nori ainsi que Photo Actuelle en France qui réunit en 1976, 1978 et 1980 les photographes émergents de la décennie.

Avec plus de 170 livres publiés et les revues Les Cahiers de la Photographie et Camera International, Contrejour joua le rôle de véritable forum auprès des jeunes auteurs et contribua pleinement à l’éclosion de la photographie française telle que nous la connaissons aujourd’hui.

En 2011, les nouvelles éditions Contrejour reparaissaient dans un paysage éditorial totalement différent, concurrentiel, international où l’image est largement institutionnalisée et médiatisée à travers le marché de l’art, les expositions et les festivals.

Dirigées depuis Biarritz par Isabelle et Claude Nori, elles s’attachent à offrir un environnement privilégié et un cadre créatif aux auteurs, à leur proposer des outils techniques et d’impressions de grande qualité.

logo-similar-editor

Le Festin

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1989
109 publiés par an

Hier
Le Festin a cette année 30 ans. Du chemin a été parcouru depuis le n° 1 de septembre 1989, sous-titré « Lettres, Lieux, Vues », et imprimé à quelque 1 000 exemplaires. La première page annonçait déjà en substance les grandes lignes directrices de ce que sera cette aventure éditoriale : ne pas aborder les patrimoines et la création en Nouvelle-Aquitaine sous un angle académique, mais selon une approche décomplexée et généreuse. Élevé au rang de doctrine, ce principe restera toujours le credo du Festin.

« L’Esprit Festin »
Il fallait redynamiser l’image vieillotte que véhiculait encore le patrimoine, en restituant la connaissance et en la rendant intelligible et attractive à tous, en défendant une vision plus prospective que nostalgique, plus régionale que régionaliste, plus familière qu’élitiste.
De fait, en tant qu’objet, la revue se présente à mi-chemin entre le livre et le magazine. Quant à son contenu, il associe des recherches scientifiques, inédites et documentées, à une démarche de vulgarisation. Partis pris, coups de cœur constituent le ferment de ce que l’on pourrait appeler « l’esprit Festin », autant éloigné du bulletin de société savante que du fanzine touristique. Un soin tout particulier est apporté aux images (recherches iconographiques ou actualité des reportages), car elles aiguillonnent la curiosité du lecteur. Elles éclairent, au même titre que la mise en page, le contenu rédactionnel, le soulignent en même temps qu’elle le divertit, afin qu’il n’y ait aucun hiatus entre le fond et la forme.
Enfin, le terrain d’action du Festin s'étend à toute la région Nouvelle-Aquitaine afin de proposer une lecture transversale du territoire. S’il existe une identité culturelle régionale, elle réside dans cet espace sensible où chaque site, chaque œuvre, chaque territoire est support d’interprétations, de correspondances et d’échanges. C’est aussi la diversité de la Nouvelle-Aquitaine qui fait la force de la revue. Réalisé par des amateurs passionnés pour d'autres passionnés, Le Festin se met au service de la connaissance, de l’expérience, de la découverte et du plaisir.

Aujourd’hui
En 2019, Le Festin fête ses 30 ans.  Entre temps, il a tenté d’évoluer et d’améliorer par petites touches son propos rédactionnel et visuel. D’abord semestriel, puis trimestriel (à partir de 2002), il s’est imposé comme un rendez-vous désormais attendu pour les lecteurs. Il comptabilise aujourd’hui un catalogue de 109 numéros (dont beaucoup sont épuisés), auquel s’ajoute une trentaine de hors-série thématiques. Parallèlement, la maison d’édition propose chaque année une vingtaine de nouveaux titres (littérature, catalogue d’exposition, livres d’art, essais) qui viennent ainsi compléter le fonds culturel et patrimonial régional. Pour la seule revue, les plus de 10 000 pages qu’elle totalise depuis ses débuts en font un sommaire encyclopédique unique pour la Nouvelle-Aquitaine. Ce sont quelque 10 000 exemplaires et 2500 abonnements qui sont diffusés chaque trimestre dans plus de 600 points de vente.

Avec le temps, Le Festin a ainsi inventé son propre modèle économique, sans y perdre son âme ni ses ambitions. Loin de là, la grande aventure demeure intacte, l’équipe rédactionnelle et l'équipe commerciale composées de 15 salariés s’impliquent aujourd’hui dans cette profusion d’ouvrages avec toujours la même passion.

logo-similar-editor

City Editions

Maison d'édition à compte d'éditeur
120 publiés par an
City Editions est une maison d'édition généraliste. Nous publions environ 120 ouvrages chaque année : des romans, des thrillers, des biographies, des témoignages, des livres de culture générale.
logo-similar-editor

Atelier des cahiers

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2006
​La Corée est un « Orient autrement extrême », comme l’écrivait F. Boulesteix, fondateur de la revue les Cahiers de Corée à l’origine de ce qui devait devenir en 2006 la maison d’édition l’Atelier des Cahiers. C’est bien cet « autrement » que l’Atelier essaye d’élucider et de transmettre par des regards croisés à travers une diversité de collections, qui renvoie à une multiplicité de voix et de regards : nous publions aussi bien des essais écrits par des auteurs francophones que des romans traduits du coréen, des livres pour enfants que des guides culturels. Et la richesse de ces « Corées » ne se comprend que dans le cadre de cet Orient extrême qui comprend la Chine et le Japon, auxquels nos collections s’ouvrent aussi. Nous écrivons Corées au pluriel, car cette petite péninsule, par sa diaspora et ses produits culturels qui conquièrent l’attention du monde depuis une vingtaine d’années, capte différents publics : chacun a sa propre Corée, celle de la musique avec la K-pop, celle du cinéma, celle de la cosmétique avec la K-Beauty, celle des BD ou manhwa, celle de la gastronomie K-food, celle des feuilletons K-dramas, celle de la littérature et de la culture traditionnelle… C’est cette richesse cachée que l’équipe de l’Atelier des Cahiers, entre Paris et Séoul, essaye de transmettre par ses publications. Invitation au voyage au bout du continent !
Pour écrire un commentaire, connectez-vous.