Annuaire d' éditeur / Fondeurs de Briques (Les)
logo

Fondeurs de Briques (Les)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2007
40 livres au catalogue

Voyages entre confins et confluents Depuis 2007, sous les auspices de l’écrivain qui se fit appeler B. Traven (et Ret Marut, Hal Croves, Torsvan…), le fondeur de briques originel, nous arpentons les fils du labyrinthe littéraire, privilégiant le vagabondage des courbes aux lignes droites, passant à travers le miroir des époques et des continents. Autant de coups de dés jetés vers les ailleurs, l’inconnu.

Ces voix qu’il nous paraît pertinent de faire résonner aujourd’hui comme du temps où elles ont été écrites, aux sons d’un luth ou d’une Fender. Des textes martelés tel le zapateado flamenco ; ou confiés et déposés comme des offrandes au centre de l’arène. « Les choses restent.

Les idées s’en vont. Voilà pourquoi la réalité n’existe pas. » Soyons du côté des Indiens. Restons ardents de découvertes.

« I slept as I dreamed of a long time ago I saw an army of rebels dancing on air I dreamed as I slept, I could see the camp fires A song of a battle that was born in the flames And the rebels were waltzing on air. » The Clash

Contact

Téléphone

0567672091

Adresse

12 rue Ouillac, 81370 St Sulpice
France

Partenaires

Maisons d'éditions similaires :

logo-similar-editor

Editions Langlois Cécile

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 2015
140 livres au catalogue dont
La maison d’édition LC, dynamique et de taille humaine, propose au grand public un choix éclectique de publications. En effet, en tant qu’éditrice passionnée par mon métier, je ne me lasse pas d’aller découvrir les talents et ce à travers toute la francophonie. Notre comité de lecture a jusqu'à présent sélectionné une trentaine d’auteurs, lesquels ont déjà publié une centaine de livres. Du conteur au médecin, du journaliste au peintre orientaliste, chacun apporte sa richesse littéraire mais également une dimension humaine. Mon objectif est d’offrir au lecteur des ouvrages de qualité que ce soit de l’écriture jusqu’au niveau de la finition générale du livre. Proche de mes auteurs, je les conseille en écriture et relecture. Mon soutien se traduit aussi par une participation aux salons du livre pour promouvoir nos ouvrages. Car, il y a une chose dont je suis sûre, c’est que dans une conjoncture difficile, les personnes auront toujours besoin de s’évader par le biais d’un livre. Alors, à travers LC éditions, je suis fière de contribuer à faire rêver le monde jusqu’à ce qu’il devienne meilleur. Cécile Langlois, éditrice
logo-similar-editor

Table Ronde (La)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1944
3345 livres au catalogue dont 40 publiés par an
C’est en 1944, à Paris, que Roland Laudenbach, Jean Turlais et Roger Mouton, trois jeunes gens réunis par le goût de la littérature, lancent l’aventure de La Table Ronde.
L’idée première est de créer une revue. Conviés autour de la table, Thierry Maulnier, André Fraigneau et Jean Cocteau participent au projet. André Fraigneau suggère un titre énigmatique : La Couronne fermée. Jean Cocteau lui préfère La Table Ronde, qui correspond davantage à l’esprit du groupe. François Salvat dessine les maquettes et le premier numéro des « Cahiers de La Table Ronde » voit le jour fin 1944. Jean Anouilh confie alors sa pièce Antigone à Roland Laudenbach, sans limitation de tirage. Ce sera le premier livre en édition courante, celui qui fait de La Table Ronde une maison d’édition à part entière.
L’effervescence littéraire et intellectuelle du demi-siècle ne perdant rien de sa vigueur, des auteurs tels François Mauriac et Henry de Montherlant collaborent à la revue, tandis que Paul Morand livre son Journal d’un attaché d’ambassade et Jean Giono Un roi sans divertissement. Au fil des années cinquante, une génération d’écrivains turbulents fait son apparition. Parmi eux, Antoine Blondin, Michel Déon, Jacques Laurent, Roger Nimier, tous amis de Roland Laudenbach, que Bernard Frank réunira — un peu rapidement — sous le nom de « hussards ».
Au cœur de cette époque, La Table Ronde publie des romans drôles et mélancoliques, sensibles et délicats.
L’éclosion d’écrivains comme Alphonse Boudard, Gabriel Matzneff, Frédéric Musso ou encore Eric Neuhoff, offre aux hussards des successeurs pleins de panache. Les années quatre-vingt-dix s’ouvrent sur les disparitions successives de Roland Laudenbach et Antoine Blondin. Avec l’arrivée de Denis Tillinac à la tête de La Table Ronde en 1990, le catalogue accueille Jean-Paul Kauffmann, Frédéric Fajardie, Yves Charnet, Jean-Claude Pirotte, Xavier Patier, le poète William Cliff ou plus récemment Michel Monnereau. En 1997, La Table Ronde reprend la collection Quai Voltaire, pour la dédier à la littérature étrangère, en publiant, entre autres, Alice Mc Dermott, Tracy Chevalier, et Richard Russo. Dirigées aujourd’hui par Alice Déon, Les Éditions de La Table Ronde continuent de réunir des auteurs restés fidèles à la liberté de ton de leurs fondateurs.
logo-similar-editor

Geuthner (Paul)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1901
1500 livres au catalogue dont 20 publiés par an
Les éditions Geuthner, fondées en 1901, publient des ouvrages de sciences humaines sur le Proche Orient et le Moyen Orient. Au nombre des disciplines représentées, on compte l'histoire (de l'art, politique, des religions), l'archéologie, la linguistique, la philosophie, ou encore la critique littéraire et la musicologie. Le catalogue de cet éditeur historique, riche de plus de 1 000 titres, comporte également des éditions de textes orientaux et des manuels de langues anciennes du Proche Orient.
logo-similar-editor

Citadelles et Mazenod

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1936
300 livres au catalogue dont 25 publiés par an
logo-similar-editor

Presses du Châtelet

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1995
250 livres au catalogue dont

Une vie où seul compte le matériel est-elle une vie pleine et entière ? En créant les Presses du Châtelet en 1995, j’avais le désir de donner à lire des livres différents. Ni romans ni essais, plutôt des ouvrages qui apporteraient des réponses aux questions que nous nous posons tous.

Spiritualité, développement personnel, santé, bien-être sont les principaux axes éditoriaux d’un catalogue qui s’enrichit d’une trentaine de nouveautés par an et compte désormais 250 titres.

600 000 de nos compatriotes ont opté pour le bouddhisme, une orientation religieuse qui prône sagesse et compassion. Cette sensibilité particulière, qui s’exprime avec force dans les œuvres du dalaï-lama, représente l’un des points forts des Presses du Châtelet. Ouvertes à la santé et au bien-être, les Presses du Châtelet publient aussi des témoignages. Le label s’est également fait connaître par les collections « Le Grand Livre des proverbes » et « Préceptes de vie », ainsi que par les « petits livres », à l’image du Petit Livre du calme, qui a séduit 200 000 lecteurs. Une autre façon de délivrer des conseils tout en apportant un peu de ciel bleu dans notre quotidien.

Jean-Daniel Belfond

logo-similar-editor

Arènes (Editions Les)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1997
350 livres au catalogue dont 50 publiés par an
Créée en 1997, cette maison d'édition indépendante publie chaque année 25 titres de non-fiction : des documents d'actualité, des livres de psychologie, de l'histoire, des biographies, des romans graphiques et des albums illustrés. Nous publions de tout, mais peu et jamais par hasard. Chaque livre est une aventure, chaque livre doit avoir un sens et sa raison d'être.
logo-similar-editor

Editions des Cendres

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1982
150 livres au catalogue dont 8 publiés par an

Nos premiers livres… Parlons du présent. 

Nos premières références… Parlons du présent.

Notre catalogue… Parlons des livres à venir. Ils vont continuer d'être curieux de tout, aller de typographie en littérature, de dominoté en reliure, d'art en musique, de bibliothèque en bibliophilie, d'architecture en jardin…

Notre traversée du livre se veut aventure. Jamais un titre ne doit ressembler au précédent, un projet se ressembler. Chaque titre doit être soi. Chaque auteur trouver sa place, aux côtés des autres. Notre intention a toujours été d'inventer, avancer… Nous faisons tout pour ne pas renoncer, poursuivre sans céder, tenir bon dans un monde papier fissuré ici et là, sinon partout, persuadés que rien ne peut le remplacer en intelligence, qu'il promet, permet et donne.

logo-similar-editor

Bussière (Edition)

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1927
400 publiés par an

En 1927 Georges Niclaus, succéda à ses parents, couple de libraires installés Rue des Ecoles dans le quartier latin depuis les années 1900. Il déménagea la société dans un ancien hôtel, 34 rue Saint-Jacques, près de la Sorbonne et il développa l’édition et la vente de livres ésotériques (prières, spiritualité, occultisme) sous le label éditions Niclaus et découvra des auteurs aussi fameux que l’Abbé Julio, Robert Ambelain ou Janduz.
En 1964 il transmit la maison d’édition à sa nièce, Nicole Bussière, qui lui donna son nom, et lui donna un nouvel élan, grâce à un rare talent pour découvrir des auteurs (Hadès, Haziel…) et se positionner sur des créneaux majeurs.  

Rigoureuse et entreprenante, elle racheta en 1985 le fonds Flandre-Artois, composé de livres d’astrologie, puis en 1994 La diffusion Scientifique (plus spécialisé en magie blanche et guérison), et en 2007 les éditions Astra (Le Jeu de la Vie, Le Hasard n’existe pas…).

Depuis une dizaine d’année, sa fille, Anne-Laure Le Lidec, a repris la direction générale de l’entreprise, ouvrant le catalogue à de nouvelles thématiques et à de nouveaux auteurs.

logo-similar-editor

Cerf

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1929
4000 livres au catalogue dont 200 publiés par an
Fondées en 1929, les Éditions du Cerf, premier éditeur religieux francophone, publient près de 120 nouveautés par an. Son catalogue de 5 000 titres couvre l'ensemble des religions monothéistes, l'histoire antique et médiévale, la philosophie, les sciences humaines.
logo-similar-editor

Parenthèses Editions

Maison d'édition à compte d'éditeur crée en 1978

Dans maison d’édition il y a maison. Deux architectes, ébouriffés de Buckminster Fuller, Taos ou Theotiuacan, s’obstinèrent à vouloir dire combien «  des hommes ont longtemps regardé la terre autrement qu’avec des yeux dédaigneux. Ils en ont soulevé la pellicule supérieure pour édifier leurs abris et s’y insérer. » Ce fut Archi de terre. D’abord vingt-six feuilles, deux cent quatre-vingt-dix millimètres sur quatre cent vingt, reprographiés recto verso d’après des originaux de deux feuilles issus d’une IBM à boule Letter Gothie surtitrés en lettres transfert Franklin, fixées sur une carte de deux cents grammes, le tout plié et doté de deux agrafes métalliques de douze millimètres. 

Vint ensuite l’odeur du plomb fondu et des bains de fixatif de l’imprimerie de la rue Sainte­ très exactement en face de la librairie Lire, celle-là même qui nous donnait à voir tous les Maspero [toutes deux, l’imprimerie et la librairie ont depuis longtemps disparu, l’une sous les faux billets l’autre sous les attentats]. Le premier livre était presque là. Il fallait maintenant trouver un nom à la maison-demeure qui allait l’héberger. Elle aurait pu s’appeler NO REPRODUCTION, car ces termes légaux figuraient, prêts à poncer, sur toutes les planches de Letraset. Ce sera­ défi plus que choix-la marque d’un attachement à la précision typographique, la dénomination de ces signes de ponctuation doublés — pour venir s’intercaler. Archi de terre, aux Éditions Parenthèses, douze mille exemplaires diffusés première ivresse d’un métier encore à découvrir. Des livres d’architecture donc, mais bien sûr des livres d’architectes, menés comme un projet — « projet éditorial » — façonnant le matériau brut pour abriter, pérenniser. Des livres considérés comme un espace de découverte à aménager, au prix d’une implication absolue dans le confinement de la page — du moindre attribut typographique à l’image choisie et traitée.

L’architecture dans tous ses états — histoire, pratique ou objets emblématiques-mais surtout architecture pour s’ouvrir au monde collection « Architectures traditionnelles » — « l’architecture traditionnelle reste l’enseigne ethnique la plus démonstrative, mais aussi, souvent, la plus menacée ». L’architecture toujours à l’écoute, à l’écoute notamment du jazz, musique de l’esclavage oublié : collection « Epistrophy » — « accompagnements du jazz, de ses éclats, ses inassurances, ses colères, dans une passion cherchant à susciter ou renforcer la passion de ses gestes ». L’architecture s’ouvrant à l’art, aux origines de l’art : collection « Arts témoins » — « Témoins de la perfection des gestes fondateurs. Témoins aussi des Histoires qui,toujours, alimentent l’acte créatif. Témoins de ces altérités, les documents, gravures ou photographies mis en scène et confrontés à une connaissance en devenir, révèlent les richesses des mondes qui restent à découvrir. » Des collections, des livres pour une édition sans cloisonnements, fusionnelle, aqueduc dans l’espace ouvert de la découverte : collection « Eupalinos » où se confrontent des approches toutes complémentaires-art, architecture, urbanisme, musique (jazz, musiques improvisées, cultures musicales) , histoire, société ; collection « Diasporales » pour dire que « toute authenticité est un exil ».

L’édition sans perdre conscience : le livre n’est qu’un livre.

L’édition sans oublier de lever les yeux.

Pour écrire un commentaire, connectez-vous.